Loading...
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
France (19337 événements)
France

(19337 événements)

 
Pépin le Bref reconquiert la Septimanie. Il établit son pouvoir sur Nîmes, Maguelonne, Agde et Béziers qui lui sont livrées par le Goth Ansemond.
 
Expéditions musulmanes contre la Sicile, la Sardaigne et les côtes de la Gaule.
 
Pépin le Bref reconquiert le comté de Vannes et rassemble les trois comtés bretons (Vannes, Rennes, Nantes) qui sont intégrés à la marche de Bretagne.
Novembre
05/11
Le pape Etienne II entre en France avec la délégation de Pépin.
 
Instauration des États pontificaux et des pouvoirs temporels des Papes. En contrepartie, la papauté reconnaît l'empire carolingien et sacre Pépin roi à Saint-Denis le 28 juillet.
Janvier
06/01
Réception du pape Étienne II par Pépin le Bref à Ponthion, près de Vitry-le-François6. Il est probable que le pape montre à Pépin la fausse donation de Constantin, par laquelle ce dernier aurait donné l’Italie au pape Sylvestre Ier avant son départ pour l’Orient. Pépin aurait promis de restituer ses droits à la république de Saint-Pierre.
Février
10/02
Une expédition en Italie est décidée lors de l’assemblée des Grands réunie à Quierzy sous l'égide de Pépin.
Juillet
27/07
Pépin le Bref est sacré roi des Francs à Saint-Denis par le pape Étienne II qui lui donne le titre héréditaire de Patrice des Romains, c’est-à-dire le protecteur de Rome et de sa population.
28/07
Pépin le Bref reçoit un 2è sacre à St-Denis, des mains du Pape Etienne II. En même temps, le pape confère l'onction royale aux 2 fils de Pépin, Carloman et Charles [Charlemagne].
Mars
01/03
Plaid de Berny. Pépin le Bref transfère l’assemblée annuelle des hommes libres, le champ de mars ou plaid général, du 1er mars au 1er mai (champ de mai). Cette mesure s’explique par l’importance prise par la cavalerie (il faut attendre que l’herbe soit assez haute pour nourrir les chevaux et les b½ufs).
Avril
 
Deuxième expédition franque en Italie (→ Juin). Les troupes de Pépin le Bref menacent une deuxième fois Pavie ; Aistolf doit lever le siège de Rome. Pendant le siège de Pavie, Georges, ambassadeur de l’empereur d’Orient demande à Pépin de lui abandonner Ravenne et l’exarchat. Pépin refuse, malgré l’importante somme promise, et remet le territoire de Rome et la Pentapole au pape. L’empire byzantin ne conserve plus en Italie que la Calabre, la terre d’Otrante et le littoral napolitain.
Mai
01/05
Expédition des Francs contre les Lombards. L'armée franque passe les Alpes et se présente devant Pavie.
Juin
 
Aistolf doit signer le premier traité de Pavie avec Pépin. L’exarchat de Ravenne, la Pentapole et la Corse (754-756) sont confiés à l’Église (donation de Pépin).
Juillet
11/07
Pépin le Bref réaffirme, dans le Capitulaire de Ver, le monopole royal de la frappe de la monnaie, en émettant un denier d’argent avec son monogramme.
Janvier
01/01
Les Lombards d'Aistolf violent la trêve et mettent le siège devant Rome.
Juin
 
Bloqué dans Pavie par Pépin, Aistolf demande de nouveau à traiter et rend les territoires (second traité de Pavie).
 
Pépin le Bref reprend Narbonne aux musulmans d'al-Andalus qui la contrôlaient depuis 719. Après sept ans de blocus, la ville est livrée par les Goths, qui massacrent la garnison musulmane, puis, ayant obtenu l’assurance de conserver leurs lois et leurs privilèges, se soumettent à Pépin.
Avril
 
Le duc Autchaire et l'évêque Remedius, envoyés de Pépin le Bref, signent un accord avec le pape et le roi des Lombards Didier.
Mai
 
Pépin le Bref passe la Loire, marche sur l'Auvergne, abat des châteaux de Bourbon et de Chantelle puis s’empare de la citadelle de Clermont qui est incendiée1. Ses troupes dévastent le Bourbonnais, l'Auvergne et le Limousin.
Avril
 
Pépin le Bref envahit le Berry et met le siège devant Bourges.
 
Pépin le Bref fait rédiger la Lex Salica.
Mai
 
Pépin le Bref passe la Loire et envahit le Limousin. Ses troupes ravagent la vallée de la Vézère vers la Dordogne et le Lot et parviennent à Cahors où le duc Waïfre d'Aquitaine est battu.
 
L’empereur byzantin Constantin V envoie à Pépin le Bref le spathaire Anthi et l’eunuque Sinésius pour traiter de la question des images et des fiançailles de Gisla, fille de Pépin, avec le fils de l’empereur. Il lui demande aussi en vain de soutenir la politique iconoclaste.
Avril
 
Le duc Waïfre d'Aquitaine attaque le royaume franc en Septimanie, en Touraine et dans le Lyonnais. Ses forces sont partout repoussées.
Mai
 
Pépin le Bref envahit l'Aquitaine abandonnée par le duc Waïfre qui s'est réfugié derrière la Dordogne. Les Francs avancent jusqu'à Agen où Pépin reçoit la soumission de nombreux seigneurs aquitains et vascons.
Mars
22/03
Pépin le Bref célèbre la fête de Pâques à Gentilly où il réunit un synode qui traite de la question des images et de la Trinité en présence d'envoyés byzantins.
Avril
 
Pépin mène une expédition éclair en Aquitaine par Narbonne. Il parvient à prendre Toulouse et reçoit la soumission de l'Albigeois et du Gévaudan.
Août
 
Pépin le Bref rassemble ses forces à Bourges d'où il lance un nouveau raid contre l'Aquitaine jusqu'à la Garonne.
Février
 
Pépin le Bref reprend les hostilités contre l’Aquitaine. Il marche vers Saintes, prend et fait pendre le duc de Vasconie Remistan, oncle de Waïfre. La famille du duc d’Aquitaine est faite prisonnière.
Juin
02/06
Waïfre, fils d’Hunald Ier, duc d’Aquitaine est assassiné à l'issue de la campagne de Pépin le Bref. L’Aquitaine est incorporée au royaume franc.
Septembre
24/09
Mort de Pépin le Bref à Saint-Denis. Régne de Charlemagne (→ 814).
Octobre
09/10
Les frères Carloman Ier et Charlemagne sont tous deux élus et couronnés rois des Francs.
Mai
 
Révolte d’Hunald II d’Aquitaine qui oppose Charlemagne et Carloman. Charles intervient immédiatement et réunit ses forces à Angoulême. Hunald s’enfuit auprès de Loup II, duc de Vasconie. Charles exige de Loup que Hunald lui soit livré et entreprend la construction du château Fronsac sur la Dordogne. Lupus, épouvanté, lui livre Hunald et sa femme et se soumet à l’autorité de Charles.
 
Entrevue de Bertrade avec son fils Carloman à Seltz, en Alsace. Avec son accord, elle se rend en Italie sous le prétexte d’un pèlerinage à Rome. Pour rapprocher les deux frères dans leur politique italienne, elle propose et obtient l’union de Charles avec Désirée (nom controversé), la fille de Didier, roi des Lombards. Or Charlemagne vit avec Himiltrude, qui lui a donné une fille et un fils, Pépin le Bossu, né vers 770. Le pape Étienne III, furieux par le projet d’alliance entre Lombards et Francs, condamne l’union. Charles passe outre et épouse l’ingrate Désirée.
Décembre
 
Charlemagne répudie Désirée et la renvoie auprès de son père Didier, puis épouse Hildegarde de Vintzgau, princesse Souabe d’une rare beauté.
04/12
A la mort de Carloman Ier, Charlemagne annonce qu’il refuse de réserver à ses neveux la succession de leur père. Il reçoit à Corbeny les hommages des principaux dignitaires de la cour de Carloman. Gerberge, veuve de Carloman, va se réfugier avec ses fils en Lombardie.
Août
 
Début des guerres de Saxe. Charlemagne prend la forteresse d’Eresburg, sur le Diemel en Saxe, puis fait construire le donjon de Büraburg sur l’Eder. Il détruit l’Irminsul, sanctuaire païen des Saxons où poussait l’arbre sacré censé soutenir la voûte céleste.
Mai
01/05
Charles convoque l’armée franque à Genève, puis somme en vain Didier d’évacuer les places pontificales en échange d’un tribut versé par le pape.
Septembre
 
L’armée franque se divise pour traverser les Alpes à la fois par le col du Grand-Saint-Bernard et par le col du Mont-Cenis. Elle parvient à contourner les Lombards d'Adalgis établis sur les chiuses (ou cluses, fortifications au fond des vals d'Aoste et de Suse) et à les prendre à revers. Didier se replie sur Pavie.
 
Prise de la capitale lombarde Pavie par les Francs, et couronnement de Charlemagne en tant que roi des Lombards.
 
Incorporation du royaume lombard dans les États de Charlemagne.
Avril
02/04
Charlemagne se rend à Rome, pour rencontrer le pape Adrien Ier (772–795), à la demande duquel il intervient en Italie, contre le roi des Lombards, Didier, qui occupe depuis l'année précédente des villes de l'État pontifical.
04/04
Le roi franc Charlemagne confirme la donation de Pépin son père et immédiat prédécesseur sur leur trône.
06/04
Charlemagne confirme la donation de Pépin à l'Église.
Juin
 
Après avoir assiégé et pris Pavie, la capitale lombarde, Charlemagne s'intitule, dans ses actes officiels, « roi des Francs et des Lombards » (fin du royaume lombard indépendant). Il fait prisonnier ses neveux (les enfants de son frère Carloman Ier) réfugiés à Vérone et les enferme dans un couvent. Didier de Lombardie doit se faire moine à Corbie. Son fils Adalgis fuit Vérone pour se réfugier à Constantinople.
Janvier
 
Lors de l'assemblée des Grands à Quierzy, Charlemagne prépare l'invasion de la Saxe.
Mai
 
Charlemagne tient son plaid général à Düren, avant de partir en campagne en Saxe. Il reconstruit la forteresse d’Eresburg ainsi qu’une autre base fortifiée plus avancée, à Lübbecke.
Décembre
 
Charlemagne rentre de son expédition contre les Saxons et passe Noël à Sélestat. Informé par le pape Adrien que le duc de Frioul prépare une insurrection en Italie, il hiverne au pied des Alpes.
 
Après la conquête franque, l’Italie lombarde est en proie à la famine. Le pape Adrien Ier dénonce l’intensification du trafic d’esclave organisé par les marchands grecs qui profitent de la famine. Poussés par la guerre et la faim, de nombreux habitants vendent leur femme, leurs enfants et se sont vendus eux-mêmes comme esclaves ; d’autres ont vendu ou donné leurs propriétés à l’Église, ou vendu leurs terres à bas prix. Dans les régions ou ses armées sont passées, le roi franc annule d’autorité toutes les aliénations lorsqu’il est démontré que le vendeur a agi sous la contrainte de la faim. Un tribunal jugera de l’équité des transactions en évaluant les possessions vendues selon la valeur qu’elles avaient avant la guerre. Toutes les mises en esclavage sont automatiquement annulées. Les donations à l’Église sont suspendues en attendant d’établir les circonstances dans lesquelles elles ont eu lieu.
Mars
 
Charlemagne passe les Alpes puis défait et tue le Lombard Rotgaud qu'il avait institué duc de Frioul et qui s'était révolté.
Avril
14/04
Charlemagne célèbre les fêtes de Pâques à Trévise après avoir pris la ville. Il établit des comtes Francs dans le Frioul.
Mai
 
Assemblée de Paderborn. Après diverses expéditions franques, accompagnées de destructions de places fortes et de prises d'otages, les Saxons, convoqués à la diète par le roi des Francs, se soumettent et promettent de donner leur vie et leurs armes comme garantie de leur fidélité. Plusieurs d'entre eux reçoivent le baptême. Seul le chef saxon Widukind ne se présente pas à l'assemblée. Il se serait réfugié chez le chef danois Sigfred.
Avril
19/04
Charlemagne prépare une expédition en Espagne du Nord à l’appel du gouverneur musulman de Barcelone, Sulayman ben Yaqzan ibn al-Arabi, révolté contre l’émir de Cordoue.
Août
15/08
Expédition de Charles contre Saragosse. L'arrière-garde de l'armée, dirigée par Roland, est détruite à Roncevaux.
Août
 
Troubles en Saxe. Widukind, de retour du Danemark, profite de l'absence de Charlemagne en campagne en Espagne pour se révolter. Destruction de la forteresse de Karlsburg.
Mars
 
Promulgation du capitulaire de Herstal : Généralisation de la dîme dans le royaume franc, impôt perçu par l'Église; Charlemagne interdit de faire du mal à quiconque voyage dans son royaume; interdiction du commerce des esclaves, dont le centre en Occident était Verdun. Ce commerce, très lucratif, continue néanmoins; établissement de l'aumône publique pour enrayer la disette due à une grande sècheresse; Apparition des missi dominici, envoyés spéciaux de Charlemagne circulant par deux (en général un comte et un évêque). Ils sont chargés d’enquêter sur les abus, proposent des sanctions, président le tribunal, etc. Ils doivent présenter un rapport écrit de leur mission à leur retour au palais.
Mai
 
Charlemagne part en campagne contre le Saxon Widukind. Après sa victoire à Bocholt, il soumet la Westphalie jusqu'à la Weser puis hiverne à Worms.
Avril
 
L’impératrice d'Orient Irène envoie en ambassade à Rome le sacellaire Constantin et le primicier Mamalus pour traiter du mariage de l’empereur d’Orient Constantin VI avec une fille de Charlemagne, Rotrude.
15/04
Charlemagne se rend pour la deuxième fois à Rome où il passe les Pâques. Il fait couronner ses fils Louis, âgé de trois ans, roi d’Aquitaine et Pépin, âgé de quatre ans, roi d’Italie par le pape Adrien Ier.
 
Le Lombard Paul Diacre se rend en ambassade auprès de Charlemagne, qui le retient pendant quatre ans et le charge d’enseigner le grec à ses clercs.
 
Charlemagne appelle le théologien anglo-saxon Alcuin à sa cour.
Juillet
 
Victoire des Saxons de Widukind alliés aux Sorabes sur la cavalerie franque d'Adalgise, de Geilon, et de Woradus, à Süntelgebirge.
Octobre
 
Charlemagne intervient en Saxe, fait exécuter 4500 chefs saxons près de Verden (Journée de Verden) sur l’Aller et somme tous les Saxons de se convertir au christianisme sous peine de mort.
Mai
 
Charlemagne entre en Saxe avec des forces considérables. Certainement repoussé près de Detmold, il se replie sur Paderborn où il fait venir des renforts, puis écrase les rebelles sur la Hase, passe la Weser et pousse pour la première fois jusqu’à l’Elbe.
Juillet
12/07
Bertrade (mère de Charlemagne) meurt à Choisy-au-Bac.
 
Charlemagne décide de terminer la guerre de Saxe. Il marche le long de la Lippe et de la Weser. De fortes pluies rendent le pays impraticable. Charlemagne laisse son fils Charles pour tenir les Saxons en respect et marche lui-même à travers la Thuringe avec le gros de l’armée, dévastant le pays entre la Saale et l’Elbe. Il rentre à Worms avant l’automne, puis rassemble de nouvelles troupes pour retourner sur la Weser. Devant les pluies et les inondations, il se replie sur le château d'Eresburg où il passe pour la première fois l’hiver en territoire ennemi, et prépare la campagne suivante.
Décembre
 
Révolte des Frisons de l'Est, alliés aux Saxons contre Charlemagne.
 
Révolte en Bretagne contre les Carolingiens.
Avril
 
Charlemagne ravage la Saxe jusqu’à l’Elbe. Widukind doit négocier.
Avril
 
Complot du comte Hardrade contre la vie de Charlemagne en Thuringe et en Franconie. Les conjurés sont arrêtés et enfermés dans des monastères. Leurs biens sont confisqués.
Août
 
Diète de Worms. Les auteurs de la conspiration de Hardrade sont condamnés à mort, à perdre les yeux ou à l'exil. Audulf, qui a soumis les Bretons, revient à Worms présenter à Charlemagne plusieurs de leurs chefs et les otages qu'il avait reçus.
Février
 
Au cours de sa quatrième expédition en Italie, Charlemagne prend Capoue et envoie une armée contre le duc Arichis de Bénévent, qui s’est réfugié à Salerne. Arichis est réduit à l’obéissance et livre son fils Grimoal en otage au roi franc. Dès le départ des troupes de Charlemagne, Arichis conclut une alliance avec Byzance, au terme de laquelle il doit recevoir le titre de patrice et représenter l’empereur d’Orient en Italie et à Rome.
Octobre
 
Charlemagne ne reconnaît pas toutes les clauses du concile de Nicée et charge des théologiens (dont probablement Théodulf d'Orléans) de composer une série de traités (Libri Carolini) contre le concile. Il envoie un ambassadeur à Rome chargé de présenter au pape 85 remontrances.
Janvier
 
Ambassade byzantine à Salerne. Deux spathaires récemment débarqués à Acropolis, en Lucanie, rencontrent la veuve d'Arigis II de Bénévent, Adalberge, et se concertent avec les Bénéventins pour coordonner une offensive conjointe contre les Francs et le Saint-Siège. Informé du complot, le pape Adrien Ier conseille à Charlemagne de ne pas envoyer en Italie Grimoald, otage à la cour du roi Franc, pour succéder à son père. Charles n'en tient pas compte.
Mars
 
Soumission de la Bavière de Tassilon, qui est accusé à l’assemblée générale d’Ingelheim par ses vassaux et ses évêques d’avoir trahi la parole donnée et de s’être allié aux Avars pour faire la guerre aux Francs. Sa femme, Liutberge, fille de l’ancien roi des Lombards Didier l’aurait incité à la révolte. Le duc est condamné à mort et destitué, puis enfermé dans un monastère. Le duché des Agilolfinges est réuni à l’Empire. Le pays est organisé en comtés.
Mai
 
Offensive byzantine en Italie du sud. Irène, indignée par la rupture des fiançailles entre son fils et la fille de Charlemagne, offre son appui à la veuve du duc Arigis II de Bénévent et fait débarquer en Calabre Adalgis, fils du dernier roi des Lombards Didier. Celui-ci n’obtient pas le soulèvement des Lombards escompté. Charles envoie le fils d'Arigis, mort en août 787, Grimoald et le duc de Spolète Hildebrand à la tête des troupes franques. Ils repoussent l'invasion grecque. Grimoald s'impose comme duc de Bénévent vassal des Francs tandis que Charlemagne conquiert l’Istrie.
Mars
23/03
Charlemagne promulgue le capitulaire "Admonitio generalis" : christianisation et restauration des écoles.
Avril
 
Les troupes franques passent le Rhin près de Cologne puis franchissent pour la première fois l’Elbe après avoir construit deux ponts de bois. Une flotte frisonne renforce l'armée franque sur la Havel après avoir remonté l'Elbe. Dragawit, le chef slave local, préfère se rendre à Charlemagne et lui remettre sa résidence fortifiée.
Avril
 
Départ de Ratisbonne de la première expédition de Charlemagne contre les Avars, qui perdent la Basse-Autriche. Au cours de cette campagne, les armées franques traversent pour la première fois la Bohême.
 
Début de la construction de la Chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle.
Mars
 
Pépin dit le Bossu est jugé par l'assemblée de Ratisbonne et enfermé à l'abbaye de Prüm après un complot contre son père Charlemagne.
 
Charlemagne prépare la guerre contre les Avars. Il fait construire un pont de bateaux démontables sur le Danube et commence la construction d’un canal pour relier les bassins du Rhin et du Danube.
 
Narbonne tombe aux mains des Francs.
Juillet
 
L'armée que Charlemagne lève en Frise contre les Avars est détruite à Rüstringen sur le Bas-Weser par les Saxons révoltés. Le comte Théodoric est tué. Insurrection dans les régions septentrionales de la Saxe. Les Saxons brûlent les églises et massacrent les ecclésiastiques.
 
Incursion des musulmans d'Espagne contre Gérone, la Cerdagne et la Septimanie. La garnison franque de Gérone est décimée. Les faubourgs de Narbonne sont pillés. Le comte de Toulouse Guillaume de Gellone « au courb nez » intervient mais est battu à la bataille de Villedaigne sur l'Orbieu. Les musulmans rentrent en Espagne, chargés de butin et d’esclaves chrétiens.
Septembre
18/09
Victoire des armées d'Hicham Ier sur le royaume des Asturies. Alphonse II des Asturies sollicite l'aide des Francs contre l'Islam. Charlemagne crée la marche d’Espagne.
Mai
 
Prise et pillage du Ring Avar en Pannonie par les armées carolingiennes conduites par Erich de Frioul.
Octobre
 
Charlemagne achève la conquête de la Saxe.
 
Charlemagne achève la conquête de la Saxe.
Novembre
 
Ambassade d’Irène à Aix-la-Chapelle pour annoncer la déposition de Constantin VI et traiter la paix.
 
Premières incursions des Vikings sur les côtes d'Aquitaine.
 
La révolte de ses ennemis pousse le Pape Léon III à se réfugier auprès de Charlemagne qui lui apporte son soutien et décide de se rendre à Rome.
 
Attentat des nobles romains contre le pape Léon III, dirigé par le primicier Pascal et le patricien Campulus, neveux d’Adrien Ier, le pape précédent. Les conjurés l’accusent de toutes sortes de vices et de crimes, de parjure, de fornication et d'adultère et ont l’intention de lui crever les yeux et lui couper la langue. Il est enfermé dans un couvent en attendant d'être jugé, mais il parvient à s'échapper et se réfugie chez le duc de Spolète, avant de se rendre à Paderborn, en Saxe, auprès de Charlemagne.
Septembre
 
Charlemagne, conseillé par Alcuin, ordonne une enquête sur les accusations portées contre Léon III. Le pape est renvoyé à Rome avec une forte escorte.
Juin
04/06
Luitgarde d'Alémanie, épouse de Charlemagne, meurt au monastère de St-Martin de Tours.
Novembre
24/11
Charlemagne arrive à Rome pour compléter l'examen des crimes dont le pape Léon III est accusé.
Décembre
01/12
Charlemagne entame le jugement du pape Léon III et des conjurés ayant fomenté l'attentat de 799.
23/12
Léon III, à la demande de Charlemagne, prononce un serment purgatoire, jurant qu’il n’a « ni perpétré, ni ordonné de perpétrer les choses criminelles et scélérates qu’on lui reproche ».
25/12
Sacre impérial de Charlemagne. Selon son biographe Eginhard, Charlemagne sort furieux de cette cérémonie : en couronnant d’abord Charlemagne avant les acclamations, Léon III affirme que tout pouvoir vient de Dieu, par son intermédiaire, et non du peuple.
Avril
02/04
Barcelone se rend à l'armée de Louis le Pieux, soumettant les terres catalanes à l'empire carolingien.
03/04
Une armée envoyée par Louis le Pieux, roi d’Aquitaine (fils de Charlemagne) et commandée par Guillaume de Gellone, comte de Toulouse, et cousin de Charlemagne, composée essentiellement d’hispaniques émigrés dirigés par le Goth Bera Ier, met le siège devant Barcelone en Catalogne.
 
Le Capitulare missorum generale carolingien interdit aux clercs la pratique des « jeux vains », c’est-à-dire le sport. Depuis l’Antiquité, la pratique sportive populaire n’a pas disparu, et malgré l’interdit religieux, les clercs eux-mêmes pratiquaient ces activités.
Mars
 
Charlemagne promulgue une série de capitulaires inaugurée par le « grand capitulaire programmatique ».
Juillet
20/07
Arrivée à Aix-la-Chapelle d'une ambassade du calife Harun al-Rachid qui envoie Abul-Abbas, un éléphant blanc à Charlemagne.
Août
 
Arrivée d'une ambassade de Charlemagne à Constantinople ; les envoyés Francs, l'évêque d'Amiens Jessé et le comte Helmgau, auraient proposé un mariage entre Charles et l'impératrice Irène.
Octobre
 
Charlemagne est en Bavière où il supervise une expédition d'envergure contre les Avars. Les Francs ravagent la Pannonie, faisant de nombreux captifs et décimant la noblesse avare. Les Avars échappés au massacre se réfugient au-delà de la Tisza où le nouveau khan des Bulgares Kroum les attaque à son tour et les soumet après une écrasante victoire.
 
Charlemagne décide que "tout Saxon non baptisé et qui refusera de l'être serait puni de la peine de mort". Il déporte la population saxonne.
Mai
 
Les derniers rebelles Saxons sont réduits. Pour consolider la frontière avec les Slaves, Charlemagne fait déporter les Nordalbingiens dans l'empire et coloniser par des Abodrites la rive droite de l’embouchure de l’Elbe. Charlemagne fait construire la forteresse de Hammaburg à l'origine de Hambourg.
Mai
 
Les Francs font la conquête de la Bohême.
Décembre
 
Ambassade de Venise pour se placer sous la protection de Charlemagne.
Février
06/02
Divisio regnorum ou Divisio imperii, promulgué à la diète de Thionville. Charlemagne partage son royaume entre ses trois fils légitimes, Charles, Pépin et Louis, suivant la coutume franque.
Mai
 
Pépin d'Italie, fils de Charlemagne, ayant emprunté les bateaux de Comacchio, reprend la Vénétie et l’Istrie.
Juillet
 
Une flotte byzantine commandée par Paul, préfet de Céphalonie, oblige Pépin à abandonner ses conquêtes.
08/07
Mort de Pépin d'Italie.
Octobre
 
Ambassade de l’émir de Cordoue à Aix-la-Chapelle. Il accepte de négocier un traité de paix qui reconnaît l’influence franque sur toutes les terres au nord de l’Èbre. La marche d’Espagne est organisée militairement. Elle est rattachée à l’Aquitaine sur le plan administratif.
Décembre
04/12
Louis le Pieux, roi d'Aquitaine devient le seul héritier de son père Charlemagne à la mort de Charles le jeune.
Janvier
13/01
Par le traité d'Aix-la-Chapelle, l'empereur d'Orient Michel Ier reconnaît Charlemagne comme empereur d'Occident. En échange, l'empereur d'Orient reçoit la Vénétie, l'Istrie et la Dalmatie. Charlemagne renonce à la mer. Venise obtient une place exceptionnellement favorable entre Orient et Occident.
Mai
 
Les évêques, rassemblés par Charlemagne à tours, établissent que les homélies ne seront plus prononcées en latin mais en "langue romane rustique".
Septembre
11/09
Charlemagne fait acclamer par les grands le titre impérial pour son fils Louis et pose lui-même la couronne sur sa tête à l'assemblée générale de l'Empire carolingien à Aix-la-Chapelle.
Janvier
28/01
Charlemagne, empereur d'Occident, meurt dans son palais d'Aix-la-Chapelle. Le pouvoir revient à son fils, Louis Ier le Pieux. Régne de Louis Ier le Pieux (→ 840).
Mai
 
Louis le Pieux profite des troubles apparus au Danemark à la mort de Hemmingr pour envahir le Jylland (Sislendi), mais sans succès.
 
Louis le Pieux destitue le comte de Bordeaux, Seguin (Sigwin), ce qui provoque la révolte des Gascons, qui le considéraient comme « leur duc ». L'empereur envoie une armée dirigée par son fils Pépin qui les réduit en deux campagnes.
 
Expédition franque contre les Obodrites (Slaves) sur l’Elbe.
Septembre
 
Expédition de Bretagne. Louis le Pieux rassemble ses troupes contre les Bretons révoltés à Vannes. Des combats très durs opposent les Francs et les Bretons. Louis bat dans la vallée de l'Ellé, le chef breton Morvan qui est tué. À Priziac, il enjoint l’abbé de Landévennec, Matmonoc, d’abandonner les pratiques celtiques pour la règle bénédictine.
 
Révolte des Croates de Ljudevit Posavski contre les Carolingiens.
Février
02/02
Louis le Pieux, empereur d'occident, épouse en secondes noces Judith de Bavière, future mère de Charles le Chauve.
Juillet
 
Assemblée générale de l'empire carolingien à Ingelheim. Nominoë est nommé comte de Vannes après la mort de Morvan, vaincu par les troupes franques.
 
Premier raid viking à l'embouchure de la Seine.
 
Le comte de Barcelone Berà I est destitué à l'assemblée générale d'Aix-la-Chapelle pour infidélité, à l'issue d'un duel judiciaire. Bernard de Septimanie, comte de Toulouse, commande la marche d’Espagne. Rampon devient comte de Barcelone.
Mai
01/05
Assemblée générale de Nimègue qui confirme le partage de l'empire carolingien décidé en juillet 817.
Octobre
15/10
Assemblée de Thionville. Lothaire, héritier de l'empire carolingien, épouse Ermengarde de Tours. Retour en grâce des anciens conseillers de Charlemagne, Adalhard, abbé de Corbie et son demi-frère, Wala, ancien gouverneur de Saxe.
Août
 
Les Francs attaquent le chef croate de Pannonie révolté Ljudevit Posavski par sa frontière avec l'Italie ; encerclé, il se réfugie chez les Serbes alors que les Francs occupent le sud de la Dalmatie.
 
Expédition franque contre les musulmans d’Espagne.
Octobre
 
L'émir de Cordoue Abd al-Rahman II attaque Barcelone.
Avril
05/04
Louis le Pieux fait sacrer son fils Lothaire par le pape Pascal Ier à Rome.
 
Expédition des comtes francs Eble et Aznar Sanche contre Pampelune en Espagne. Les habitants font appel aux musulmans, sans doute les Banu Qasi de Tudèle. Les deux comtes tombent à leur retour dans une embuscade tendue par les Vascons d'Eneko Arista à Roncevaux. Eble est envoyé à Cordoue, tandis qu'Aznar, qui est apparenté au vainqueur, est relâché. La défaite franque marque la fin de la domination carolingienne sur la Navarre et la création d'un royaume de Pampelune indépendant.
Septembre
 
Expédition franque en Bretagne contre le chef breton Wiomarc'h qui est vaincu.
Novembre
 
Louis le Pieux reçoit une ambassade byzantine à Rouen venue demander la confirmation de la paix.
 
Par la Constitutio Romana de Lothaire Ier, inspirée par Wala, la papauté retombe sous la coupe de l'empereur d'Occident, qui obtient un droit de contrôle sur les élections pontificales.
 
Nouvelle révolte du chef breton Wiomarc'h qui est tué par le comte Lambert de Nantes.
 
Harald Klak, le prétendant au trône du Danemark, expulsé par Horik (Hárekr), le fils aîné du roi officiel, se met sous la protection de Louis le Pieux. Il se fait baptiser à Mayence, ainsi que son épouse et un groupe de Vikings. Il rentre au Danemark en passant par la Frise, où l'empereur lui a donné le comté de Rüstringen comme base arrière. Il est accompagné par le missionnaire Anschaire.
 
Révolte du comte Goth Aizon contre les Francs dans la marche d'Espagne. Il soulève Ausone et Roda et s'allie aux musulmans. Les comtes de Gothie demandent de l'aide à l'empereur Louis le Pieux.
 
Promulgation des premiers capitulaires, actes législatifs des rois carolingiens.
 
Les Bulgares attaquent l'empire carolingien en Pannonie. Ils s'emparent de Sirmium et Belgrade.
Mai
 
Arrivée à Saragosse de l'armée de l'émir de Cordoue Abd al-Rahman II venu soutenir la révolte du comte Goth Aizon contre les Francs. Elle met le siège devant Barcelone. La ville résiste, défendue par Bernard de Septimanie. Les forces musulmanes se tournent alors contre Gérone.
 
Après l’écrasement de la révolte croate de Ljudevit Posavski et devant la menace bulgare, le roi de Bavière Louis le Germanique décide le partage du territoire slovène en quatre régions administratives : le Frioul et les régions du Sud passent sous la dépendance de l’Italie (Évrard de Frioul), la future Carniole, la Carantanie et une partie de la Pannonie restent sous contrôle franc.
Février
 
Les comtes Etichonides Matfrid d’Orléans et Hugues de Tours sont destitués par l’empereur Louis le Pieux pour avoir refusé de combattre les Sarrasins en Espagne.
 
Par l’acte de Worms, Louis le Pieux attribue l’Alémanie, la Rhétie, l’Alsace et une partie de la Bourgogne à son fils Charles au détriment de Lothaire, à la suite d'une révolution de palais orchestrée par Judith de Bavière et Bernard de Septimanie. Lothaire, disgracié, est envoyé en Italie ; Wala est renvoyé à Corbie. Bernard de Septimanie est nommé camérier du palais d’Aix-la-Chapelle. Il se rend très impopulaire à la cour où des rumeurs courent sur ses relations avec la reine Judith de Bavière.
Avril
 
Louis le Pieux tient une assemblée générale de l'Empire carolingien à Aix-la-Chapelle qui décide une expédition contre la Bretagne. L'empereur convoque ses fils avec leurs troupes à Rennes. Pépin et Louis le Germanique se révoltent contre leur père, et font converger leurs forces à Verberie. Louis le Pieux doit se déjuger à Compiègne. Judith de Bavière est cloîtrée, Hugues et Matfrid reprennent leurs droits. Bernard de Septimanie, tombé en disgrâce, s’enfuit à Barcelone.
Mai
 
Lothaire arrive d'Italie. Il approuve l'attitude de ses frères et fait crever les yeux à Héribert. Une assemblée générale tenue à Compiègne lui assure le pouvoir et les trois frères se séparent pendant que l'empereur est retenu à Laon pendant l'été. Le partage de 817 sera respecté.
Octobre
01/10
Assemblée de Nimègue. Louis de Bavière se rallie à Louis le Pieux qui reprend le pouvoir après une réconciliation apparente avec ses fils. Exil de Hilduin et de Wala qui ont pris le parti des révoltés.
 
Aznar Sanche, comte de Vasconie citérieure, se révolte contre Pépin Ier d'Aquitaine et passe dans la Vasconie d'Espagne (Royaume de Pampelune à l'origine du royaume de Navarre). Pépin, occupé par la guerre de succession, ne réagit pas.
Février
02/02
Assemblée générale de l'empire carolingien à Aix-la-Chapelle. Judith de Bavière retourne auprès de son mari. Louis le Pieux reprend l’empire en main et détermine sa succession : Lothaire en Italie, Pépin en Aquitaine, Louis le Germanique à l’est et Charles le Chauve, fils de Judith à l’ouest.
Janvier
 
Pépin d'Aquitaine, retenu à Aix-la-Chapelle par son père Louis le Pieux, s'enfuit en Aquitaine.
Mars
 
Louis le Pieux réunit son plaid général à Orléans pour marcher contre Pépin, quand il apprend la rébellion de son autre fils Louis le Germanique qui envahit l'Alémanie pour la joindre à son royaume.
Avril
 
Louis le Pieux convoque le heerban à Mayence et marche contre Louis, alors à Worms, qui se retire en Bavière. Louis le poursuit jusqu'à Augsbourg où il se soumet. L'empereur retourne à Mayence où Lothaire, venu d'Italie, lui renouvèle sa soumission.
Septembre
 
Ouverture de l'assemblée générale de l'empire carolingien convoquée par Louis le Pieux à Orléans. Bernard de Septimanie et Pépin d'Aquitaine y sont appelés pour prêter serment. Ils tardent à s'y rendre et l'empereur transfère l'assemblée à Jocondiacum, en Limousin, une des résidences du roi d'Aquitaine. Pépin se soumet et Bernard est déchu de sa charge de chambellan et de son duché de Septimanie pour avoir poussé Pépin à la défection. Ce dernier doit être transféré à Trèves, alors que le royaume d'Aquitaine est confié au jeune Charles. Mais Pépin échappe à ses gardes et retourne en Aquitaine. Arrivé à Tours, l'empereur apprend sa fuite et rappelle ses troupes.
Novembre
 
Louis le Pieux convoque une assemblée pour la Saint Martin à Tours mais Pépin refuse de s'y rendre.
Mai
15/05
Nominoë, chef breton du Vannetais est désigné comme gouvernant de toute la Bretagne sur le cartulaire de Redon.
Juin
 
Au Rothfeld, lieu de bataille rebaptisé « Champ du Mensonge » (Lügenfeld) entre Colmar et Sigolsheim, Louis le Pieux est trahi par ses fils Louis le Germanique, Pépin d'Aquitaine et Lothaire, qui est reconnu empereur. Le pape Grégoire IV, venu avec Lothaire, tente en vain d'arbitrer la querelle sur place.
 
Abandonné par ses troupes, l’empereur Louis le Pieux doit se constituer prisonnier. Il est déposé par ses trois fils ainés qui se partagent l'empire, enfermé quelques semaines durant dans la villa royale de Marlenheim puis transféré à Soissons. L'impératrice Judith de Bavière est exilée à Tortona, en Italie, tandis que le jeune Charles est enfermé au monastère de Prüm.
24/06
Au Rothfeld, lieu de bataille rebaptisé « Champ du Mensonge » (Lügenfeld) entre Colmar et Sigolsheim, Louis le Pieux est trahi par ses fils Louis le Germanique, Pépin d'Aquitaine et Lothaire, qui est reconnu empereur. Le pape Grégoire IV, venu avec Lothaire, tente en vain d'arbitrer la querelle sur place.
30/06
Abandonné par ses troupes, l’empereur Louis le Pieux doit se constituer prisonnier. Il est déposé par ses trois fils ainés qui se partagent l'empire, enfermé quelques semaines durant dans la villa royale de Marlenheim puis transféré à Soissons. L'impératrice Judith de Bavière est exilée à Tortona, en Italie, tandis que le jeune Charles est enfermé au monastère de Prüm.
Octobre
01/10
Ouverture de l'assemblée de Compiègne, présidée par Ebon de Reims et Lothaire. Louis le Pieux est jugé, condamné et déposé à nouveau, en son absence. Lothaire, seul empereur reçoit le serment de fidélité des Grands.
Novembre
11/11
Louis le Pieux fait pénitence publique à l'église du monastère Saint-Médard de Soissons et se retire en laissant l’empire à Lothaire.
Décembre
 
Brouille entre Lothaire et son frère Louis le Germanique lors d'un colloque à Mayence au sujet de la détention de Louis le Débonnaire. Louis envoie son oncle Hugues l'Abbé auprès de Pépin en ambassade en Aquitaine.
Janvier
 
Pépin d'Aquitaine et Louis de Bavière rassemblent leurs forces contre Lothaire pour délivrer leur père.
 
Louis de Bavière envoie une ambassade à Lothaire après l'Épiphanie qui fait comprendre à Louis le Pieux qu'il est soutenu par ses fils cadets.
Février
 
En Neustrie, le comte Eggebard et le connétable Guillaume rassemblent une armée qui menace Paris. Guérin de Mâcon et Bernard de Septimanie se battent en Bourgogne en faveur de Louis le Pieux. Lothaire quitte Aix-la-Chapelle pour rassembler ses troupes à Saint-Denis. À l'annonce de l'arrivée des forces du roi de Bavière, il se retire.
28/02
Lothaire en fuite à travers la Bourgogne atteint Vienne en Dauphiné.
Mars
01/03
L'empereur Louis le Pieux est rétabli comme seul souverain de l'Empire franc.
07/03
Les évêques de l'empire carolingien, réunis à Saint-Denis annulent la procédure de destitution de Louis le Débonnaire.
15/03
Assemblée générale de Quierzy. Louis le Débonnaire réforme imprudemment ses troupes et part pour Aix-la-Chapelle.
Mai
15/05
Louis le Pieux recommence à signer ses diplômes. Ses demi-frères, fils illégitimes de Charlemagne, accèdent aux plus hauts postes : Hugues l'Abbé devient archichancelier ; Drogon de Metz obtient le titre d'archichapelain vers la même époque.
Juin
 
Les comtes Matfrid et Lambert de Nantes, partisans de Lothaire, sont victorieux des Neustriens. Eudes d'Orléans, Guillaume, comte de Blois et le chancelier Théoton sont tués.
Juillet
 
Lothaire assiège Chalon-sur-Saône défendue par Guérin, met la ville à sac qui est incendiée. Gaucelm de Roussillon est décapité et sa s½ur Gerberge noyée dans la Saône. Guérin change de camp. Lothaire marche ensuite sur Orléans, puis fait sa jonction avec Matfrid et Lambert dans les environs de Laval.
Septembre
 
Louis le Pieux convoque le heerban des Francs à Langres. Il réunit une armée considérable qui prend la route de Troyes et marche contre Lothaire qui campe dans le Chartrain. Après quatre jours de négociations inutiles, Lothaire se replie sur Blois, poursuivit par l'empereur et Pépin qui l'a rejoint. Après avoir reçu à Chouzy les envoyés de son père, Lothaire se soumet avec la promesse de se retirer en Italie. Il amène avec lui de nombreux fidèles : Matfrid et Lambert, Hugues, son beau-père, Wala, Bernard, évêque de Vienne, Agobard, archevêque de Lyon… Arrivé en Italie, Lothaire confisque des biens ecclésiastiques pour les leur distribuer comme fief.
Novembre
11/11
Louis le Pieux réunit un plaid général à Attigny qui délibère pour réparer les désordres de la guerre.
Février
02/02
Ouverture du concile de Thionville convoqué par l'empereur Louis le Pieux et présidé par Drogon de Metz. Agobard, archevêque de Lyon, ayant soutenu la révolte des fils de Louis contre leur père, est remplacé par le théologien Amalarus de Metz. Ebbon, archevêque de Reims, est déposé pour avoir donné son appui à Lothaire.
28/02
Louis le Pieux est solennellement réintronisé empereur par les évêques du concile de Thionville dans la cathédrale Saint-Étienne de Metz.
Février
 
Concile d'Aix-la-Chapelle sur la discipline ecclésiastique et les devoirs du souverain. Une lettre est adressée à Pépin d'Aquitaine pour lui enjoindre de restituer les biens de l'Église qu'il a usurpé.
Juillet
 
Diète de Worms ; Lothaire pretexte d'une fièvre pour ne pas se rendre auprès de son père. Louis le Pieux envoie son frère Hugues l'Abbé et le comte Adalgaire en ambassade en Italie pour réclamer les biens de l'Église usurpés par Lothaire.
 
Expédition normande en Frise. Les Danois pillent l’île de Walcheren, à l’embouchure de l'Escaut, mais sont mis en fuite par les forces de Louis le Pieux.
Octobre
 
Louis le Pieux donne à son fils Charles le Chauve un lot de terre entre Seine, Meuse et Frise.
 
Débarquement des Sarrasins en Provence et pillage de Marseille.
 
Le viking Hasting pille l'embouchure de la Loire jusqu'à Tours.
Mars
 
Entrevue de Trente entre Louis de Bavière et Lothaire. Les deux frères ne peuvent s'entendre.
Juin
 
Louis de Bavière est condamné par son père au plaid de Nimègue ; il ne garde que la Bavière.
Septembre
 
Charles reçoit le duché du Mans en appanage au plaid de Quierzy.
Décembre
 
Nouvelle révolte de Louis de Bavière.
13/12
A la mort de Pépin Ier à Poitiers, Louis le Pieux accorde l’Aquitaine à son fils Charles le Chauve ce qui provoque le soulèvement des grands d’Aquitaine. Ils proclament roi un bâtard de Pépin Ier, Pépin II.
Mai
 
Une ambassade de l’empereur de Byzance Théophile est reçue à la cour de Louis le Pieux à Ingelheim, près de Mayence (Annales de saint Bertin). S’y joignent des envoyés du roi varègue Chaganus, qui déclarent appartenir à la nation appelée Rús. Lorsque Louis le Pieux comprend que ce sont des Suédois, il les tient en suspicion et les garde auprès de lui afin de s’assurer que ce ne sont pas des espions, avant de leur rendre leur liberté. Le chef rús qui envoie une ambassade à Louis le Pieux porte le titre de Chaganus, ce qui semble indiquer que les institutions de sa principauté sont calquées sur celle des Turcs khazars.
30/05
Assemblée de Worms. Soumission de Louis de Bavière. Nouveau partage de l’empire franc au profit de Charles le Chauve qui obtient les terres à l’ouest du Rhône, de la Saône et de la Meuse.
Juin
20/06
Mort de Louis Ier le Pieux.
Juillet
 
Lothaire, rentré d'Italie, prétend à l’ensemble de l’empire sans reconnaître à ses frères de royaumes autonomes. Charles et Louis se liguent contre lui.
Avril
 
Nominoë, qualifié tour à tour de duc des Bretons, duc en Bretagne, de duc de toute la Bretagne, de prince de Bretagne et de prince de toute la Bretagne, prête serment au roi de Francie occidentale Charles le Chauve.
Mai
 
Lothaire Ier ne se présente pas à la diète d'Attigny où il doit signer un nouveau traité de partage avec ses frères. Il fait alliance contre eux avec Pépin II d'Aquitaine. Charles traite alors avec Louis de Bavière.
12/05
Les Vikings, avec à leur tête Oscherus (en Norrois Asgeirr) et qui commencent à faire de fréquentes incursions dans la vallée de la Seine, prennent Rouen.
13/05
Louis le Germanique force le passage du Rhin défendu par Adalbert, duc de Metz, qui est tué, puis fait sa jonction avec Charles le Chauve près d'Auxerre.
Juin
22/06
A la bataille de Fontenay-en-Puisaye, dans l'Auxerrois, les petits-fils de Charlemagne se disputent l'Empire. Lothaire, héritier légitime, est vaincu par ses frères Louis le Germanique et Charles le Chauve. Il devra accepter le traité de Verdun de 843, par lequel Charles obtient la partie francophone et Louis la partie germanophone. Les nations qui ressortiront de ce conflit seront les embryons de l'Allemagne, de la France et de l'Italie.
25/06
Bataille de Fontenoy-en-Puisaye, victoire de Louis le Germanique et Charles le Chauve contre Lothaire Ier.
Décembre
 
Début de la révolte Stellinga des paysans et serfs saxons contre leurs maîtres.
 
Les Sarrasins pillent la ville d'Arles et sa région.
 
L'émir de Cordoue Abd al-Rahman II envoie un raid contre la marche d'Espagne, vers Ausone, la Cerdagne et Narbonne.
 
Les Vikings installent une base permanente à l'embouchure de la Loire sur l'Île de Noirmoutier.
 
Première mention de tournoi. Cet authentique art martial consiste à livrer une véritable bataille, mais « sans haine ». Les combats se pratiquaient à armes réelles provoquant de très nombreux accidents mortels. Préparation militaire très efficace, ces Conflictus Gallici auraient pris naissance en Gaule durant l’Antiquité tardive pour s’exporter ensuite avec succès… Nombre de chevaliers sont adoubés à l’issue de tournois. La violence « sans haine » des tournois est souvent plus importante qu’à la guerre où le but du jeu est plutôt de faire des prisonniers afin d’obtenir des rançons.
Février
09/02
Nominoë se fait proclamer princeps de Bretagne dans le cartulaire de Redon.
14/02
A Strasbourg, Charles le Chauve et Louis le Germanique raffermissent leur union contre leur frère aîné Lothaire Ier, empereur d'Occident, par les serments de Strasbourg, qui attestent de l'existence d'une langue romane évoluée et différente du latin sur le territoire de l'ancienne Gaule, la lingua rustica romana, ancêtre des langues romane puis francienne et française, parmi les langues d'oïl ; et d'une langue germanique ancêtre de la langue allemande, et cousine des langues franciques, néerlandaises, anglo-saxonne, yidiche... sur le territoire des anciennes Germanie, Franconie.
Juin
15/06
Diète impériale de Saint-Romain-des-Îles, près de Mâcon (aujourd'hui en France) ; débat du partage de l'Empire en présence des trois rois et formation d'une commission géographique destinée à définir les frontières entre les trois futurs Etats, qui seront la lointaine matrice des Etats actuels.
Décembre
06/12
Les Vikings s'emparent et mettent à sac Quentovic, un des plus grands ports de l'époque, situé sur la Canche (Étaples). Ses habitants payent tribut pour éviter l’incendie de la ville.
14/12
Mariage du roi de Francie occidentale Charles II le Chauve, petit-fils de Charles Ier "Magnus"/le Grand avec Ermentrude d'Orléans.
 
Le roi Kenneth Ier d'Écosse unifie le pays des Scots et des Pictes en Écosse, fondant le royaume d'Alba.
Mai
24/05
Bataille de Blain (victoire des troupes bretonnes de Nominoë sur les troupes franques).
25/05
Erispoë, fils de Nominoë, est battu à Messac sur la Vilaine, par Renaud, comte d'Herbauge et préfet de la marche de Bretagne, qui a tenté de sa propre initiative une attaque contre Nominoë malade ; après avoir fait leur jonction avec son allié Lambert de Nantes, les Bretons d'Erispoë surprennent les Francs à la bataille de Blain. Renaud d'Herbauges est tué par Lambert. Cette bataille marque le déclenchement des hostilités entre Charles le Chauve et Nominoë.
Juin
 
Charles le Chauve intervient contre son neveu Pépin II qui réclame l’Aquitaine, héritage de Pépin Ier. Il met le siège devant Toulouse, mais est obligé de le lever.
 
Les Vikings, peut-être à l’appel du comte Lambert, vassal révolté de Charles le Chauve, prennent Nantes sans difficulté pour la fête de la Saint-Jean, un jour de foire. Une partie de la population, dont l’évêque Gohard, est massacrée dans la cathédrale. Les Normands ravagent alors la région au sud de la Loire (pays de Retz) puis se réfugient dans une île (Yeu ou Noirmoutier).
24/06
Lors d'une invasion normande, l'évêque Gohard est massacré avec ses paroissiens dans la cathédrale de Nantes.
Août
 
Régne de Charles II le Chauve (→ 877).
10/08
Traité de Verdun, consacre la division de l'empire de Charlemagne entre ses trois petits-fils, les trois fils de Louis le Pieux : Charles le Chauve reçoit l'Ouest, Louis le Germanique l'Est, et Lothaire, à qui échoit le titre impérial, le centre. Trois principes ont guidé ce partage : égalité des trois parts, unité de chacune et intégrité des trois principautés d’Aquitaine, de Bavière et d’Italie. Les trois lots sont complétés pour que chaque roi ait un nombre égal de fiscs. Les pays à l’est du Rhin sont attribués à Louis, ceux à l’ouest de l’Escaut, de la Meuse, de la Saône et du Rhône à Charles le Chauve. Lothaire acquiert l’empire et une longue bande de territoire de la Frise à la Provence et jusqu’à Spolète. Les trois royaumes, aux frontières compliquées, n’ont pas d’unité linguistique ni économique, en particulier le plus fragile, la Francie médiane.
Avril
 
Le Breton Nominoë marche contre le Mans tandis que son allié Lambert attaque la région d'Angers. Selon les Annales de Saint-Bertin, Nominoë doit rebrousser chemin pour faire la guerre contre les Vikings venus faire une expédition à partir de l'Irlande. Il doit acheter leur départ.
Mai
11/05
Charles le Chauve est devant Toulouse qu'il assiège de nouveau (→ 25/06).
21/05
Après avoir pillé et ravagé la Bigorre, une bande de Normands est massacré près de Tarbes.
Juin
07/06
Pépin II d'Aquitaine anéantit une armée franque arrivée en renfort auprès de son oncle Charles le Chauve près d'Angoulême.
14/06
Une troupe de partisans de Charles le Chauve est mise en pièce sur les bords de l'Agout, au voisinage de Lavaur, par les milices conduites par l'évêque d'Albi au retour d'un raid de pillage dans l'Albigeois.
Octobre
 
Lothaire, Louis et Charles se rencontrent près de Thionville où ils font le serment de s'unir pour pacifier les royaumes francs. Ils envoient des ambassades à Pépin d'Aquitaine et à Nominoë pour les sommer de se soumettre.
 
Les Vikings remontent également l'Adour, pillent l'abbaye de Saint-Sever, et s'emparent de Tarbes. Ils ravagent aussi Saintes, sur la Charente.
Mars
28/03
Sac de Paris par Ragnar Lodbrok et ses Vikings.
Juin
05/06
Paix de Saint-Benoît-sur-Loire. Entrevue entre Charles le Chauve et son neveu Pépin II ; la plus grande partie de l'Aquitaine revient à Pépin. Le roi de Neustrie reçoit le Poitou, la Saintonge et l'Angoumois.
17/06
Ouverture du concile de Meaux. Il promulgue des canons contre l'aliénation des biens ecclésiastiques, ce qui provoque l’opposition des Grands, et reprend les anciennes dispositions canoniques légiférant contre les Juifs7. Il interdit la vente d’esclaves païens aux Juifs et aux païens.
Octobre
21/10
La plus ancienne abbaye d'Anjou, Saint-Maur de Glanfeuil, obtient du roi Charles le Chauve un ensemble de biens qui appartenaient jusqu'alors à l'un de ses fidèles, Ithier.
Novembre
22/11
Le souverain de Bretagne Nominoë bat le roi de Francie occidentale Charles le Chauve à la bataille de Ballon, près de Redon. La Bretagne ne paiera plus tribut ; elle devient indépendante du royaume.
Juin
 
Assemblée d'Épernay, où l'aristocratie laïque de Francie occidentale fait échec aux revendications du clergé exprimées à Meaux.
Juillet
 
Traité de paix entre Nominoë et Charles le Chauve, dont le texte ne nous est pas parvenu. Le roi aurait reconnu à Nominoë comme duc et son autorité sur la Bretagne à l'exception des marches de Rennes et de Nantes.
Décembre
 
Les Bretons attaquent Bayeux, pillent la ville et le Bessin.
 
Les Vikings pillent l'église du Mont Saint-Michel et l'abbaye de l'Isle-Dieu. Nominoë, souverain de Bretagne, traite avec les Vikings, installés sur les bords de la Loire, après avoir concédé trois défaites. Il est obligé de payer un tribut pour obtenir leur départ.
 
Les Vikings pillent les côtes du royaume d'Aquitaine et assiègent Bordeaux.
Février
28/02
Assemblée de Meerssen, près de Maastricht, entre les fils de Louis le Pieux, qui se promettent un secours mutuel et jettent les bases d'une confédération.
Mars
30/03
Les Vikings pillent l'abbaye de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu.
 
Marseille est saccagée par les Sarrasins.
 
L'île de Ré est pillée par le chef viking Hasting.
Février
 
Entrevue de Coblence. Lothaire Ier propose à Louis II de Germanie une alliance contre Charles le Chauve. Louis décline l'offre.
 
Charles le Chauve envoie une flotte pour lever le siège de Bordeaux ; elle capture sur la Dordogne neuf navires normands, mais ne peut empêcher la ville d’être prise.
 
Nominoë convoque un concile des évêques de Bretagne. Quatre d'entre eux sont déposés pour simonie. Plus tard, Nominoë se serait fait sacrer roi d'Armorique à Dol par les évêques bretons.
Mars
 
Les Vikings s'emparent de Bordeaux après un siège de plusieurs mois. Les Juifs sont accusés d’avoir vendu la ville aux pillards. Le comte Guillaume est fait prisonnier.
 
Les grands d'Aquitaine prêtent serment au roi Charles le Chauve à Limoges au détriment de Pépin II.
Juin
06/06
L'archevêque de Sens Wénilon sacre Charles le Chauve dans la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans et le couronne roi de Francie occidentale et d'Aquitaine. Sous l’impulsion d’Hincmar, après le sacre de Charles le Chauve, toute révolte contre le roi apparaît comme une impiété.
 
Création du comté de Toulouse.
Janvier
 
Réconciliation entre Charles le Chauve et son frère Lothaire lors de l'entrevue de Péronne. Lothaire expulse Charles d'Aquitaine de ses États.
Janvier
 
Les Vikings saccagent Périgueux.
 
Les Sarrasins pillent la Provence.
Mars
 
Charles d'Aquitaine, venu à l'aide de son frère Pépin II d'Aquitaine, est fait prisonnier par le comte Vivien.
Juin
 
Charles le Chauve réunit un plaid général à Chartres ; Charles d'Aquitaine est tonsuré et enfermé à l'abbaye de Corbie. Charles passe la Loire avec ses troupes et avance sur Limoges.
Juillet
 
Charles le Chauve met le siège devant Toulouse défendue par le comte de Rouergue Fredelon, qui capitule en échange de la création d'un comté de Toulouse héréditaire.
Octobre
 
Charles le Chauve est à Narbonne où il confirme son vassal Theofred dans la possession de terres en Septimanie par une nouvelle charte.
 
Les Sarrasins pénètrent jusqu’à Arles.
 
Les Vikings s'établissent de façon durable aux embouchures de la Seine et de la Loire.
Juin
 
Exécution pour trahison à Barcelone de Guillaume, fils de Bernard de Septimanie par Aleran de Troyes, qui devient comte de Barcelone pour Charles le Chauve.
Juillet
 
Charles le Chauve avance avec une armée vers la Bretagne, et prend position dans les comtés de Nantes et de Rennes, villes qu'il dote de garnisons. Après son départ, le duc de Bretagne Nominoë, auquel s'est rallié Lambert, reprend les deux villes et détruit leurs murailles, puis attaque Le Mans qui se rend, abandonné par son comte Gauzbert.
Mars
07/03
Mort près de Vendôme du souverain de Bretagne Nominoë, auquel va succéder son fils Erispoë.
Mai
 
Nouveau colloque de Meerssen entre les trois fils de Louis le Pieux.
Août
22/08
Victoire d'Erispoë, le roi breton d'Armorique, sur Charles le Chauve, le roi de Francie occidentale, à la bataille de Jengland.
23/08
Bataille de Jengland. Erispoë bat les troupes de Charles le Chauve à Jengland-Beslé et assure sa suprématie sur toute la Bretagne.
Septembre
 
Par le traité d'Angers, Erispoë devient vassal de Charles le Chauve avec droit aux insignes royaux.
Octobre
 
Les Vikings emmenés par leur chef Hoseri (Asgeirr), remontent une nouvelle fois la Seine jusqu'à Rouen.
Janvier
09/01
Les Vikings, avec à leur tête Sydroc, détruisent l'abbaye de Saint-Wandrille de Fontenelle.
Avril
 
Robert le Fort, ancêtre des Capétiens, est mentionné comme abbé laïc de Marmoutier à Tours. Il descendrait de Witukind8, aristocrate d’Empire originaire de Saxe installé en Touraine.
Septembre
 
Pépin II d'Aquitaine est fait prisonnier par le duc de Vasconie Sanche II Sanche qui le livre à Charles le Chauve. Déposé par le concile de Soissons, il est enfermé au monastère de Saint-Médard de Soissons.
Octobre
 
Une autre flotte normande, dirigée par Godfredr Haraldson remonte la Seine. Elle est rejointe par les 250 navires de Sydroc, qui vient de remporter d’importants succès sur la côte frisonne. Les Scandinaves sont retranchés dans une petite île de la Seine, Oscellus (sans doute Jeufosse, près des Andelys). Lothaire Ier et Charles le Chauve unissent leurs forces, en vain. Charles doit payer de nouveau un tribut (danegeld) pour obtenir le départ des Vikings. Sydroc ne quitte les rives de la Seine que pour mieux piller ailleurs.
Novembre
04/11
Les comtes Ramnulf de Poitiers et Ragenold d’Herbauge battent les Vikings à la bataille de Brillac.
Mai
 
Le chef viking Hasting dévaste Luçon.
Juin
 
Les Vikings de Sydroc quittent la Seine pour remonter la Loire. Ils incendient Nantes, Angers, Saumur, le monastère de Saint-Florent-le-Vieil et Tours.
Novembre
 
Capitulaire de Servais. Le roi de Francie occidentale Charles le Chauve réprime le brigandage. Il nomme douze missi dominici pour le royaume. Robert le Fort devient missus dominicus pour le Maine, l'Anjou la Touraine, le Corbonnois et le pays de Sées.
Février
 
Entrevue de Lothaire et de Charles le Chauve à Liège. Il renouvèlent leur alliance ; Louis le Germanique invité, mais qui ne désire pas aborder la question de l'Aquitaine, s'abstient de se présenter.
Mars
 
Charles le Chauve passe la Loire avec une armée pour ravager l'Aquitaine.
Avril
 
Charles le Chauve repasse la Loire pour se rendre à Attigny après avoir appris la paix signée entre Lothaire et Louis le Germanique.
Juin
 
Les Normands saccagent Blois mais sont repoussés à Chartres et à Orléans par l'évêque Agius.
 
Lothaire et Charles le Chauve renouvèlent leur engagement à Attigny. Ils prennent des mesures pour sécuriser les côtes contre les Normands.
Septembre
 
Après l'envoi d'une ambassade des nobles aquitains au roi Louis le Germanique, qui offre le royaume d'Aquitaine à son fils Louis le Jeune, ce dernier traverse la Neustrie avec une armée qui passe la Loire fin septembre ou début octobre. Le peu de soutien des Aquitains après les exactions de ses soldats et l'intervention de son oncle Charles le Chauve le poussent à la retraite. Pépin II d'Aquitaine et son frère Charles parviennent à quitter les couvents où ils étaient enfermés et prennent la tête du soulèvement des Aquitains.
Novembre
 
Nouvelle rencontre en Charles le Chauve, Lothaire et Louis le Germanique à Valenciennes.
Décembre
 
Les Vikings incendient Angers.
Septembre
 
Traité de Prüm : Division du royaume entre ses fils et création de la Lotharingie par Lothaire Ier, empereur d'Occident pour Lothaire II. Charles reçoit les territoires au sud du Jura qui deviennent le royaume de Provence-Viennois ou de Bourgogne cisjurane. Louis II (822-875) devient empereur d’Occident et roi d’Italie. Lothaire II reçoit au nord du Jura jusqu'en Frise les provinces situées entre la Meuse et le Rhin.
Octobre
 
Charles l'Enfant, fils de Charles II le Chauve est sacré et couronné roi d’Aquitaine à Limoges. Révolte en Aquitaine. Pépin II d'Aquitaine aurait utilisé des mercenaires vikings pour lutter contre Charles le Chauve. Ils sont repoussés à Poitiers par les forces de Charles l'Enfant.
 
Les Vikings remontent également la Loire et dévastent les environs de Tours jusqu'à Blois. Ils se rendent même jusqu'en Auvergne et incendient la collégiale de Clairmont.
 
Entrevue d'Orbe entre les trois fils de Lothaire Ier. Lothaire II et Louis entreprennent de dépouiller le plus jeune, Charles de Provence, mais les grands de Bourgogne parviennent à tirer Charles des mains de ses frères, qui doivent lui garantir la Provence et le duché de Lyon. Ces États sont administrés par Gérard II de ¨Paris.
Février
08/02
Le roi Charles, à Louviers, arrange des fiançailles à son fils Louis avec une fille d'Erispoë, roi de Bretagne auquel il concède le duché du Mans.
10/02
Entrevue de Louviers. Charles le Chauve négocie un traité de mariage entre la fille d’Erispoë (duc de Bretagne) et son fils Louis. Il donne à Louis le royaume de Neustrie occidentale limité par la Seine, la Manche, la Bretagne et la Loire. Cette souveraineté réduit considérablement les pouvoirs des comtes locaux et Robert le Fort rejoint la révolte contre Charles.
Avril
18/04
Les Vikings, au cours d'une nouvelle campagne, dévastent Orléans.
Juillet
 
Charles le Chauve offre l'amnistie aux Aquitains révoltés qui abandonnerait le parti de Pépin II à l'assemblée de Quierzy ; il les convoque à Verberie mais ils ne s'y rendent pas, attendant les renforts de Louis le Germanique. Comme celui-ci, en campagne contre les Slaves, n'intervient pas, ils reconnaissent de nouveau Charles l'Enfant au détriment de Pépin.
Août
18/08
Le chef viking Hasting met la ville d’Orléans à sac.
19/08
Les Vikings de Björn Côte de fer s’installent à nouveau dans la vallée de la Seine et établissent un camp fortifié dans l’île d’Oscellus.
Septembre
 
Les Aquitains de nouveau convoqué par Charles le Chauve au plaid de Neaufles, refusent de s'y présenter. Charles réussit toutefois à se réconcilier avec eux dans le courant du mois.
Octobre
01/10
Le roi Æthelwulf de Wessex épouse Judith de France, fille de Charles le Chauve, à Verberie.
14/10
Les grands d'Aquitaine reconnaissent Charles l'Enfant comme roi à l'assemblée de Chartres.
Décembre
28/12
Les Vikings, installés sur l'île fluviale d'Oscellus (entre Jeufosse et Bonnières), attaquent Paris et l'incendient.
Février
14/02
Capitulaire de Quierzy. Charles le Chauve renouvèle les lois contre le brigandage, proclame la nécessité d'une vengeance sévère contre les dissidents et déclare que les coupables seraient menés au palais pour y subir « un juste châtiment ».
Mai
 
Les Normands se retirent après avoir pillé la vallée de la Loire jusqu'à Orléans.
Juin
 
Ravages des Normands en Poitou, alliés ouvertement avec Pépin II d'Aquitaine.
 
Troisième raid normand sur Paris. Les abbayes de Saint-Germain-des-Prés et de Saint-Denis sont rançonnées. L'abbaye Sainte-Geneviève de Paris est incendiée.
Novembre
 
Après avoir assassiné son cousin Erispoë, Salomon se proclame roi de Bretagne.
 
Les populations de Neustrie forment une ligue contre les Danois de la Seine qui est exterminée.
 
Un traité est conclu entre Charles de Provence et son frère Lothaire II de Lotharingie, selon les termes duquel Charles reconnaît ce dernier comme son héritier moyennant la cession des évêchés de Tarentaise et de Belley.
Avril
 
Charles le Chauve reçoit à Verberie l'hommage du chef scandinave Björn Côte de fer.
 
Les Vikings viennent attaquer Paris pour Pâques. Deux bandes se dirigent simultanément sur les abbayes de Saint-Denis et de Saint-Germain-des-Prés. Victorieux à Saint-Denis, ils échouent à Paris.
Juin
 
Les Vikings atteignent Chartres, qui est prise et détruite. Les villes d'Évreux et Bayeux sont pillées.
12/06
Les pirates Vikings danois détruisent la cathédrale de Chartres.
25/06
Coup de main des Vikings sur Beauvais. L'évêque Ermenfroi est tué.
Juillet
01/07
Charles le Chauve assiège les Vikings sur la Seine, dans l'île d'Oscellus (Oissel ou Jeufosse), avec toutes les forces dont il dispose, et l'aide de son neveu Lothaire II.
Août
 
Louis le Germanique, à l'appel des grands du royaume de Francie occidentale, rassemble ses forces à Worms, traverse la Lotharingie par le Col de Saverne et Bar-le-Duc et entre en Neustrie.
Septembre
 
Charles lève le siège d'Oscellus pour couper la retraite de son frère et se rend à Brienne-la-Vieille où le rejoignent des contingents bourguignons. Les Allemands font demi-tour sur Queudes, par Sens.
 
Les leudes révoltés de Neustrie rejoignent Louis le Germanique à Ponthion et lui prêtent serment. De là, ils se rendent à Sens, où archevêque Ganelon a pris le parti de Louis, puis entrent en Orléanais, peut-être pour faire leur jonction avec les Aquitains et les Bretons révoltés.
Novembre
 
Les armées de Charles le Chauve et de Louis le Germanique, depuis trois jours en présence à Brienne, sont prêtes à se livrer bataille, lorsque Charles abandonne ses soldats, dont il se méfie, et s'enfuit en Bourgogne auprès du comte Conrad d'Auxerre.
Décembre
07/12
Louis le Germanique est à Attigny où il signe un diplôme comme roi de Francie occidentale, après avoir déposé son frère Charles le Chauve. Ce dernier n’est sauvé que par l’intervention du clergé dirigé par Hincmar de Reims.
 
Les Vikings du chef Hasting, qui viennent de Nantes et avaient hiverné en Camargue, prennent la ville d’assaut et la pillent.
 
Raid des Normands de Hasteinn et Björn Côte de fer en Espagne et en Méditerranée (859-862). Chassé des côtes de Galice, ils remontent la vallée du Guadalquivir, peut-être jusqu’à Séville d'où ils sont chassés, puis pillent Algésiras, passent Gibraltar et ravagent la région de Cabo Tres Forcas, en Afrique. Ils y font des prisonniers, dont quelques blámenn (« personnages à la peau foncée »), qui seront ramenés en Irlande. Ils repartent vers le nord, attaquent le Roussillon, puis s’installent en Camargue et remontent le Rhône. Les forces franques les arrêtent à Valence. Ils se dirigent ensuite vers l’Italie et ravagent Pise et quelques cités côtières, dont le port de Luni, qui est pillé.
 
Charles de Provence cède la Bourgogne transjurane à son frère Louis II d'Italie.
 
Au cours d'un raid, les vikings font prisonnier l'abbé de St-Denis, Louis.
Janvier
06/01
Sur les côtes de la Manche, les Vikings pénètrent sur la Somme et s'établissent à l'emplacement actuel d'Abbeville après avoir pillé l'abbaye de Saint-Valery et Amiens.
--   
Transfert du corps de saint Germain en l'église de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre, reconstruite par l'abbé Hugues — cousin germain du roi de Francie occidentale Charles le Chauve — après le pillage de l'abbaye par les Vikings, qui est consacrée en présence du roi.
10/01
Charles le Chauve quitte Auxerre où il s'était réfugié, avec une armée constituée de Bourguignons loyalistes.
15/01
Surpris à Jouy, en Laonnais, par les forces supérieures de Charles le Chauve, Louis le Germanique quitte la Francie occidentale sans combattre.
Février
12/02
Entrevue d'Arches entre Lothaire II et son oncle Charles le Chauve, qui renouvèlent leur alliance.
Avril
28/04
Les Normands de la Seine pillent Noyon et emmènent des captifs, dont l'évêque Emmon.
Mai
28/05
Synode de Metz convoqué par Hincmar en présence de Lothaire II et de Charles le Chauve. Une délégation de neuf évêques est envoyée à Louis le Germanique pour qu'il reconnaisse ses torts dans l'invasion de la Neustrie en 858.
Juin
14/06
Concile de Savonnières assemblé pour rétablir la paix entre Louis le Germanique, Charles le Chauve et Lothaire.
Juillet
 
Entrevue d'Andernach entre Louis le Germanique et Charles le Chauve.
 
Les Vikings de Hasteinn et Björn Côte de fer, après avoir hiverné en Camargue, vont à Arles et Nîmes, remontent le Rhône et sont refoulés à Romans par Girart de Roussillon, comte de Vienne pendant l'été ou au début de l'automne ; ils se rendent en Italie où il pillent Pise et d'autres villes.
Février
 
Concile d'Aix-la-Chapelle. Theutberge, épouse de Lothaire II, est accuséE d'inceste et enfermée dans un couvent. Elle s'échappe et se réfugie auprès de son frère Hucbert. Début de la crise du divorce de Lothaire II (→ 869) : Lothaire II, n’ayant pas d’héritier de sa femme Theutberge, cherche à divorcer pour épouser sa maîtresse Waldrade qui lui avait donné un fils. Ce divorce provoque l’opposition de l’archevêque de Reims Hincmar et du pape Nicolas Ier.
Avril
 
Les Vikings de la Somme, commandés par Weeland, acceptent 3000 livres d'argent pour attaquer ceux de la Seine. Ils accordent un délai à Charles le Chauve puis passent en Angleterre avec des otages.
Juin
 
Une bande de Danois, qui ont débarqué sur l'Yser, attaquent les monastères de Saint-Omer et de Saint-Bertin le jour de Pentecôte désertés par les moines, puis ravagent le Ternois.
01/06
Conférence de Coblence (→ 07/06). Paix entre Charles le Chauve, Lothaire II et Louis le Germanique.
Janvier
 
Les Vikings de la Seine dévastent Paris et l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Ils pillent Melun.
Mai
 
Les Vikings de Weeland entrent dans l'embouchure de la Seine, à l'appel de Charles le Chauve qui s'engage à leur fournir 5 000 livres d'argent et leur ravitaillement. Plus tard, ils assiègent la bande rivale de la Seine dans leur île d'Oscellus (Oissel ou Jeufosse) qui doivent leur payer 6 000 livres d'or et d'argent pour avoir la vie sauve.
Juin
 
Plaid de Compiègne. Charles le Chauve confie au duc Robert le Fort, un ancêtre des Capétiens, la mission de défendre la région entre Seine et Loire (marche de Neustrie).
Septembre
 
Charles le Chauve lance une expédition contre son neveu Charles de Provence9, prenant prétexte d’un appel d’une partie de l’aristocratie provençale10, dont le « puissant comte d’Arles Fourrat »11. Mais battu par Girard de Roussillon, il ne dépasse pas Mâcon.
Janvier
 
Une troupe de Vikings venus de Saint-Maur-des-Fossés remonte la Marne pour attaquer Meaux. Charles le Chauve accourt de Senlis pour barrer la rivière à Trilbardou par la construction d'un pont fortifié.
 
Baudouin Bras-de-Fer enlève à Senlis Judith, fille de Charles le Chauve et l'épouse. Charles crée le marquisat de Flandre pour son gendre.
Février
01/02
Les Vikings font leur soumission à Charles le Chauve qui leur laisse le passage pour retourner à Saint-Maur.
Mars
01/03
Le roi Louis II le Bègue, en révolte contre son père après sa réconciliation avec Robert le Fort, se marie secrètement avec Ansgarde de Bourgogne.
Avril
 
Les Vikings d'Hasteinn sont de retour sur la Loire après leur raid en Méditerranée. Salomon de Bretagne les engage comme mercenaires pour lutter contre les Francs ; Il conquiert avec leur appui le Cotentin et l’Avranchin. Une partie des Vikings de la Seine sont enrôlés par Robert le Fort contre les Bretons.
24/04
Les moines de Saint-Martin de Tours obtiennent du roi Charles le Chauve le domaine de Léré, en Berry, comme lieu de refuge en cas de raid normand ou breton.
28/04
Concile d'Aix-la-Chapelle. Annulation du mariage de Theutberge et de Lothaire II.
Juin
 
Charles le Chauve tient une assemblée générale à Pîtres. Il est décidé la construction de fortifications sur la Seine pour empêcher les Normands de la remonter.
Août
 
Concile de Soissons. Louis le Bègue fait sa soumission à son père Charles le Chauve au concile de Pîtres transféré à Soissons ; il reçoit le comté de Meaux et l'abbaye de Saint-Crépin. Excommunication de Baudouin Bras-de-Fer.
Octobre
18/10
Hincmar, archevêque de Reims, consacre la cathédrale de Reims en présence du roi de Francie, Charles.
 
Humfroy, marquis de Gothie, enlève Toulouse au comte Raimond.
Janvier
24/01
Mort de Charles, roi de Provence et de Bourgogne, sans héritiers. Ses oncles Louis II et Charles le Chauve se partagent le royaume au gré des v½ux des aristocraties locales.
Avril
 
Traité d'Entrammes : le roi de Bretagne, Salomon, prête fidélité à Charles le Chauve et reçoit le territoire d' Entre deux rivières et l’abbaye Saint-Aubin d'Angers.
Juin
 
Concile de Metz qui accepte le divorce de Lothaire II. Le pape Nicolas Ier casse les décisions prises à Metz dès le début de l'année suivante.
Octobre
 
Les Vikings de Maurus, s'installent à l'embouchure de la Charente. Il pillent Saintes, Angoulême, Poitiers.
 
Ambassade de l'émir de Cordoue Muhammad Ier auprès de Charles le Chauve.
04/10
Dans les environs de Saintes, Turpion, comte d'Angoulême voyant que Landry, comte de Saintonge ne faisait rien, ose défier le chef normand Maurus. Les deux adversaires se précipitent l'un sur l'autre avec leurs chevaux et se transpercent mutuellement avec leurs lances. Les Normands seront vainqueurs mais intimidés par la mort de leur chef regagnent leurs navires avec leur butin après avoir pillé Saintes.
Décembre
 
Charles le Chauve est à Auxerre après avoir rassemblé une armée en Bourgogne pour marcher contre son fils Charles l'Enfant, roi d'Aquitaine, qui s'est révolté. Il marche sur Nevers pour traverser la Loire, quand Charles l'Enfant et les grands d'Aquitaine font leur soumission.
Janvier
 
Les Vikings dévastent l'Auvergne et pillent Clermont avant de regagner la Charente. Le comte Étienne est tué en défendant la ville.
Mars
 
Les Vikings de la Gironde, qui luttent sans succès contre le comte de Vasconie Arnaud, sont engagés comme mercenaires par le roi d'Aquitaine déchu Pépin qui met le siège devant Toulouse ; le Toulousain, le Rouergue et l'Albigeois sont mis à sac, mais Pépin ne peut pas s'emparer de la ville défendue par les missi de Charles le Chauve. Il se retire puis est fait prisonnier par le comte Rannoux de Poitiers.
Juin
25/06
édit de Pîtres qui déclare Pépin le Jeune, roi d'Aquitaine, déchu de ses États et décide une refonte des monnaies et la fortification des ponts contre les Normands, en particulier le pont de Pîtres.
--   
Charles II le Chauve promulgue l'édit de Pîtres.
Décembre
 
Robert le Fort attaque deux bandes de Normands de la Loire. Il est victorieux de la première mais la seconde le contraint à la retraite. Il est blessé lors de la bataille.
Février
 
Les Vikings de Baret remontent la Loire jusqu'à l'abbaye de Saint-Benoit qui est incendiée ; Ils brûlent Orléans au retour.
19/02
Entrevue de Charles le Chauve et de Louis le Germanique à Tusey.
Mai
 
Après le plaid général de Ver, Charles le Chauve envoie son fils Charles l'Enfant régner à Bourges comme roi en Aquitaine à la demande des Grands et des évêques.
Août
 
Les Vikings de la Loire incendient Poitiers ; à leur retour sur la Loire, ils sont battus par Robert le Fort.
22/08
Le marquisat de Gothie est divisé à l’assemblée de Servais : la Septimanie au nord, du bas Rhône aux Corbières ou aux Pyrénées qui garde le nom de Gothie jusqu’au xie siècle ; au sud la marche d'Espagne qui prend le nom de Catalogne.
Octobre
 
Les Vikings de Charente, commandés par le chef Siegfried, sont écrasés par les Aquitains. Ils perdent 400 hommes et quittent le pays.
 
Entrevue de Cologne : Charles le Chauve réconcilie son frère Louis le Germanique avec son fils Louis le Jeune.
 
A la suite d'une intrigue de cour, Charles le Chauve donne la Neustrie à son fils Louis le Bègue. Robert le Fort, marquis de Neustrie reçoit des compensations en Bourgogne (comtés d'Auxerre et de Nevers). Louis montre une telle incompétence dans la lutte contre les Vikings que Charles le Chauve rappellera Robert pour le remplacer.
Novembre
29/11
Le Mans est attaquée par les Vikings du chef Hasting. Rorgon II du Maine est tué mais les Normands éprouvent de lourdes pertes et doivent se rembarquer.
Janvier
 
Les Vikings remontent la Seine jusqu'à Melun. Les troupes de Francie occidentale, commandées par Robert le fort, s'enfuient à leur approche. Pour que les Vikings se retirent, le roi Charles le Chauve paie un tribut (danegeld) de 4 000 livres d'argent prélevées par un impôt exceptionnel sur les hommes libres, les clercs et les marchands.
Juillet
02/07
Bataille de Brissarthe entre les Francs et une troupe de Bretons alliée pour un temps aux Vikings. Elle est marquée par la mort du marquis de Neustrie Robert le Fort.
Septembre
15/09
Les Vikings et les Bretons alliés sont battus par les Francs lors de la bataille de Brissarthe au nord d’Angers. Le viking Hasting se retire mais Robert le Fort est tué, ainsi que Ramnulf Ier de Poitiers.
 
Les Vikings s’emparent d’Angers. Le roi Charles le Chauve creuse un canal, menaçant de détourner le cours du Maine. Inquiets de voir leurs bateaux se retrouver à sec, ils quittent la ville.
 
Les Vikings, avec à leur tête le Danois Hâsteinn, pillent Bourges.
 
Girard, comte de Bourges, est muté par Charles le Chauve au profit d’Effroi (ou Egfrid) qui doit s’emparer du comté les armes à la main. Effroi est tué et Gérard conserve son bien.
Mars
06/03
Le futur Louis II le Bègue est sacré roi d’Aquitaine.
Août
01/08
Par le traité de Compiègne, le roi Charles le Chauve fait concession de la péninsule du Cotentin et de l'Avranchin à Salomon. C'est alors l'extension maximale de la Bretagne. La frontière bretonne atteint la Mayenne et la Dive.
15/08
Le roi des Francs Charles reconnaît Salomon comme roi des Bretons d'Armorique.
 
Les Vikings emmenés par Hâsteinn (Hasting) remontent la Loire et pillent une nouvelle fois Orléans puis attaquent Redon.
Mai
 
Pacte de Metz entre Charles le Chauve et Louis le Germanique, qui décident du partage des terres de l'ancien empereur Lothaire Ier, alors en possession de ses fils Louis et Lothaire II.
Août
29/08
Charles le Chauve reconnait le titre royal à Salomon de Bretagne et à sa descendance à l'issue de l'assemblée de Pîtres.
 
Expédition de Hugues l'Abbé contre les Normands de l'embouchure de la Loire. Un prêtre apostat, qui s'est joint aux Normands, est pris et mis à mort par les Francs. Le roi Charles II le Chauve ordonne la construction d'enceintes fortifiées à Tours, au Mans et à Compiègne. Les Normands se retirent du pays entre Loire et Seine après avoir levé une contribution sur les habitants.
 
Le roi de Francie, Charles, fait entourer l'abbaye de St-Denis et le bourg naissant d'une enceinte pour les protéger des Vikings.
Avril
24/04
Hincmar de Laon comparait au concile de Verberie, accusé de violences envers ses diocésains et d'infidélité envers le roi. Il en appelle au pape et n'est pas condamné, mais enfermé quelque temps.
Mai
25/05
Le roi Salomon de Bretagne paye un tribut aux Vikings d'Hasting pour qu'ils se retirent, à Avessac, sur la Vilaine.
Septembre
09/09
Charles le Chauve est couronné roi de Lorraine à Metz. Hincmar affirme que l’onction est la preuve que dieu l’a choisi.
Janvier
 
Charles le Chauve est à Nimègue pour négocier avec le chef Viking Roric.
22/01
Charles le Chauve épouse Richilde, s½ur de Boson de Provence, à Nimègue.
Août
08/08
Partage de la Lotharingie entre la Francia occidentalis et la Francia orientalis au traité de Meerssen. Charles le Chauve, après avoir acquis une bonne part de la Lotharingie et augmenté son lot de la Provence, devient le nouvel homme fort de l’Occident. L'Alsace est donnée à Louis le Germanique.
Octobre
09/10
Charles le Chauve est à Saint-Denis. Il rassemble des troupes puis marche sur Lyon et Vienne.
Décembre
24/12
Les troupes de Charles le Chauve entrent à Vienne. Girart de Roussillon est destitué au profit de Boson V de Provence.
Janvier
 
Boson devient comte de Vienne.
Août
05/08
Hincmar de Laon est déposé au concile de Douzy.
Novembre
01/11
Un diplôme de Charles le Chauve concède aux évêques de Besançon la possibilité de frapper monnaie et d'avoir leur propre atelier monétaire.
 
Les Vikings d'Hasting occupent Angers sans rencontrer de résistance.
Mai
 
L'impératrice Engelberge, épouse de Louis II le Jeune, rencontre Louis II de Germanie à Trente pour négocier les droits de son époux sur la Lorraine.
18/05
Louis II le Jeune est couronné empereur une nouvelle fois et roi de Lotharingie orientale à Rome par le pape Adrien II.
Août
 
Le comte d'Autun Bernard le Veau est tué à l’instigation de Bernard Plantevelue qui obtient du roi Charles le Chauve le Toulousain, le Limousin et le Rouergue.
Septembre
09/09
Les évêques et les laïques de Lotharingie prêtent serment à Charles le Chauve à Gondreville.
Octobre
 
Charles le Chauve négocie avec Roric, chef des Normands de Seine.
 
Concile de Senlis. Carloman, fils de Charles le Chauve, est déchu de sa dignité ecclésiastique. Plus tard, Charles le Chauve ordonne l'aveuglement de son fils et son incarcération à Corbie. Celui-ci s'échappe la même année pour se réfugier auprès de Louis le Germanique qui lui donne l'abbaye d'Echternach.
Août
 
Charles le Chauve et Salomon de Bretagne assiègent Angers (→ Octobre) qu'ils reprennent aux Vikings d'Hasting après avoir détourné la Mayenne (Annales de Saint-Bertin). Ces derniers délèguent au roi des chefs qui lui remettent des otages et promettent de partir d’Angers, mais demandent qu’il les autorise à habiter l’île dans la Loire (sans doute Noirmoutier) jusqu’en février et d’y faire du commerce.
Juin
08/06
Salomon, roi des Bretons d'Armorique, est assassiné.
25/06
Assassinat de Salomon, roi des Bretons et partage du royaume.
 
Pillage de l'abbaye Saint-Melaine à Rennes par les Vikings. Le comte Gurwant parvient à les repousser.
Mars
19/03
L'abbaye de Saint-Valérien et ses dépendances ainsi que la ville de Tournus et son castrum sont donnés par l'empereur Charles II le Chauve à la communauté des moines de l'abbaye Saint-Philibert de Noirmoutier.
Août
12/08
Mort de l’empereur Louis II le Jeune à Brescia. Le pape offre la couronne d’empereur à Charles le Chauve et lui fait prêter serment d’être le défenseur de l’Église, tandis que Louis le Germanique, malade, envahit la Francie occidentale.
Septembre
01/09
Charles le Chauve quitte son palais de Douzy pour se rendre en Italie, par Langres.
Décembre
17/12
Charles le Chauve entre à Rome.
25/12
Le pape Jean VIII couronne empereur Charles le Chauve. La politique impériale de Charles n’est qu’une longue série d’échecs face aux révoltes en Italie et aux fils de Louis le Germanique.
Juin
 
Alain le Grand devient comte de Nantes et de Vannes. Il réunit la Bretagne tout entière sous sa domination.
30/06
Charles le Chauve est confirmé comme empereur à Ponthion par les Grands de Neustrie, Aquitaine, Septimanie, Provence et Bourgogne.
Août
28/08
Partage du royaume de Louis II entre ses fils, Carloman, Louis le Jeune et Charles le Gros. Début du règne de Louis III le Jeune (Louis de Saxe), roi de Francie orientale.
Septembre
16/09
Les Vikings remontent la Seine jusqu'à Meulan et s'installent à Condé, menaçant le comté de Hainaut.
Octobre
08/10
Bataille d'Andernach. Charles le Chauve essaie sans succès de reconquérir l'héritage de son frère. Il est défait à Andernach alors qu'il tentait de reprendre la Lorraine orientale à son neveu le roi de Germanie Louis III le Jeune.
Mai
05/05
Consécration de la collégiale Sainte-Marie, future abbaye Saint-Corneille, construite par Charles le Chauve, petit-fils de Charlemagne, à Compiègne, dont il voulait faire la capitale de l'empire d'Occident.
07/05
Charles le Chauve ordonne la levée d’un tribut de 5 000 livres d’argent pour acheter la retraite des Normands de la Seine.
Juin
16/06
Capitulaire de Kiersy-sur-Oise, établissement de la féodalité.
--   
Signature à Quierzy-sur-Oise, par l'empereur Charles le Chauve, du capitulaire de Quierzy établissant l'hérédité dans les domaines et les charges pour les descendants des nobles partis en Italie avec lui.
Septembre
 
Arrivée de Charles le Chauve à Pavie. Il se replie sur Tortone à l'annonce de l'avance de l'armée de Carloman de Bavière. Richilde y est couronnée impératrice par le pape Jean VIII. Carloman entre à Pavie à la mi-septembre et se fait reconnaitre roi d'Italie. Apprenant la révolte des Grands en Francie, Charles quitte la Lombardie.
25/09
Charles le Chauve tombe malade.
Octobre
06/10
Régne de Louis II le Bègue (→ 879).
--   
Mort de l'empereur Charles le Chauve dans la vallée de la Maurienne, au retour d’une expédition en Italie ; en raison de la putréfaction prématurée de son corps, il est enterré provisoirement à Nantua. L’empire reste vacant jusqu’en 881. Son fils Louis II le Bègue doit traiter avec les Grands révoltés pour lui succéder.
Décembre
08/12
Couronnement de Louis II le Bègue, roi de Francie occidentale par Hincmar de Reims à Compiègne. Il doit partager son pouvoir avec les grands.
Août
11/08
Ouverture du concile de Troyes. Le pape Jean VIII, chassé à la fois par les Sarrasins et les clercs romains, vient demander de l'aide en Francie occidentale. Il ouvre un concile à Troyes, auquel les princes rechignent à se rendre.
Septembre
 
Wilfred le Velu, dernier comte de Barcelone nommé par le roi de Francie occidentale fortifie son pouvoir local, s’approprie les droits fiscaux et rend le titre de comte héréditaire. Il se rend quasiment indépendant.
07/09
A Troyes, le pape Jean VIII sacre et couronne une deuxième fois Louis II le Bègue, mais refuse de couronner Adélaïde de Frioul, peut-être à cause de la répudiation d'Ansgarde de Bourgogne.
11/09
Bernard de Gothie est dépossédé de ses dignités lors d'un banquet chez Boson où sont invités le roi Louis le Bègue et ses principaux conseillers.
Novembre
01/11
Entrevue de Fouron, près de Liège, entre Louis II le Bègue, roi de Francie occidentale (le jour de son 32e anniversaire), et son cousin Louis le Jeune, roi de Francie orientale, pour régler la succession de Lothaire II et de Louis le Germanique.
02/11
Entrevue de Fouron, près de Liège, entre Louis II le Bègue et son cousin Louis le Jeune, roi de Francie orientale pour régler la succession de Lothaire II et de Louis le Germanique. Un traité de paix et d'amitié est signé, confirmant les frontières existantes.
Avril
10/04
Le roi des Francs Louis II le Bègue meurt à Compiègne, alors qu'il préparait une expédition punitive contre le comte de Poitiers Bernard de Gothie réfugié à Autun. Les Grands du royaumes se divisent en deux factions. Les uns, dirigés par Gozlin, s'assemblent à Creil et offrent la couronne à Louis le Jeune, fils de Louis le Germanique. Les autres, conduit par Hugues l'Abbé, se réunissent à Meaux. Ils reconnaissent les fils du roi défunt, Louis III et Carloman malgré leur légitimité discutable pour faire opposition aux ambitions de Louis le Jeune ; ce dernier accepte finalement de se retirer quand l'assemblée de Meaux lui offre les droits de Charles le Chauve sur la Lorraine. Les royaumes sont de fait gouvernés par les Grands. Hugues l'Abbé est le régent de Louis III.
11/04
Régne de Louis III (→ 05/08/882).
Septembre
04/09
Sacre de Louis III et de Carloman, co-rois de Francie occidentale, à l'abbaye de Ferrières par Anségise, l’archevêque de Sens.
Octobre
15/10
Boson, poussé par sa femme Ermengarde, profitant de l'insécurité qui règne dans la Provence rhodanienne, entre en rébellion contre Charles, et est proclamé roi de Bourgogne et de Provence par les évêques et les grands de Bourgogne méridionale et de Provence au concile de Mantaille.
Novembre
30/11
Bataille de la Vienne. Victoire de Louis III et Carloman II sur les Vikings de la Loire.
Janvier
 
Bataille de Thiméon ; victoire du roi de Francie orientale Louis III sur les Vikings au nord de Charleroi.
06/01
Charles le Gros est couronné roi d'Italie à Milan.
Février
 
Traité de Ribemont. L’Escaut devient la frontière entre les royaumes de France et de Germanie. La Lotharingie occidentale est cédée au roi de Germanie Louis III le Jeune.
02/02
Bataille de la lande de Lunebourg : le roi Louis III de France est vaincu par la grande armée païenne nordique à la lande de Lunebourg en Saxe.
Juillet
 
Siège de Vienne par les princes carolingiens coalisés contre Boson de Provence qui s'est proclamé roi.
Décembre
25/12
Arras est envahie par les Vikings.
28/12
Les Vikings s'emparent de Cambrai qu'ils mettent à sac.
Février
02/02
Le carolingien Charles III le Gros est couronné empereur par le pape.
Mars
22/03
Les Vikings sont à Saint-Omer.
Août
03/08
Les Vikings de la Somme sont battus à la bataille de Saucourt-en-Vimeu par Louis III.
 
Le Normand Hasting devient comte de Chartres.
Avril
11/04
L'évêque de Metz Wala est vaincu et tué par les Viking à la bataille de Remich.
Août
05/08
Carloman devient seul roi de Francie occidentale à la mort de son frère Louis III.
Septembre
 
Prise de Vienne par Richard le Justicier qui en chasse provisoirement Boson de Provence après deux ans de siège.
Octobre
 
Les chefs Danois Sigfred et Vurm se retirent à Condé en Francie occidentale.
Novembre
01/11
L'empereur Charles le Gros convoque une nouvelle assemblée à Worms. Boson de Provence lui fait hommage pour ses possessions.
 
Les Vikings attaquent Laon9. Ils poursuivent leur route jusqu'à Noyon, Soissons et avancent sur Reims. Carloman les arrête à Avaux, au-dessus de Reims.
 
Les Vikings quittent Condé pour ravager la Flandre. Au cours de l'été, ils obligent les Flamands à quitter leurs terres qu'ils dévastent. Ils pillent les abbayes de Saint-Quentin et l'église de la mère de Dieu à Arras.
 
Les Grands de Francie occidentale réunis à Compiègne proposent de verser 12 000 livres d'argent aux Vikings pour qu'ils quittent Amiens. Les Normands accordent une trêve à Carloman jusqu'en octobre pour lui laisser réunir la somme, et vont ravager la rive droite de l’Escaut.
Octobre
 
Les Vikings avancent jusqu'au gué de Laviers sur les bords de la Somme à la fin du mois. Ils battent Carloman qui s'est posté à Miannay et doit se retirer au-delà de l’Oise, puis s'établissent à Amiens.
Mars
 
Carloman promulgue le capitulaire de Verneuil. L'article 147 interdit vainement les ghildes.
Octobre
 
Les Normands quittent Amiens après le paiement du tribut ; Ils s'embarquent à Boulogne. Certains passent en Angleterre, d'autres hivernent à Louvain.
Décembre
02/12
A la mort de Carloman, Charles III le Gros, héritier de Louis le Germanique est proclamé roi de Francie occidentale par les Grands qui refusent de reconnaître le fils posthume de Louis le Bègue, Charles, qui n’a encore que cinq ans1. Ce-dernier est mis sous la protection de Ramnulf II de Poitiers.
12/12
Le roi Carloman II décède des suites d'un accident de chasse. Il est remplacé par son cousin, l'empereur Charles le Gros , qui réunit pour la dernière fois le royaume franc.
Juin
 
Régne de Charles III le Gros (→ 11/887).
 
Charles le Gros reçoit à Ponthion les serments de ses sujets de Francie occidentale ; il ordonne une expédition contre les Vikings de Louvain qui échoue.
Juillet
05/07
Prise de Rouen par les Vikings venus de Louvain par terre ou par mer, rejoints par une bande venue d’Angleterre.
Novembre
24/11
D'importantes forces normandes (30 000 hommes portés sur 700 navires) affluent vers Paris après avoir pris Rouen et la forteresse de Pontoise.
25/11
Siegfried (Sigfredhr), le chef des Vikings, est reçu par l’évêque Goslin. Il demande de traverser la ville pour installer ses hommes et leurs familles plus avant du fleuve. Les autorités locales refusent.
26/11
Les Normands entreprennent le siège de Paris.
Février
06/02
Les Normands parviennent à s'emparer du petit châtelet, sur la rive gauche de la Seine à la faveur d'une crue.
Mars
 
Le comte franconien Henri intervient vainement pour secourir Paris ; après son départ, les Normands s'établissent sur la rive gauche de la Seine, autour de Saint-Germain-des-Prés. Eudes et Gozlin entament des négociations avec le chef Siegfried mais celui-ci ne parvient pas à convaincre ses compatriotes de quitter la ville ; une attaque est repoussée par les assiégés tandis que Siegfried attaque Bayeux.
Avril
16/04
Gozlin, évêque, meurt de la peste à Paris.
Mai
 
Après la mort de Gozlin, le comte Eudes part chercher du renfort auprès de l'empereur tandis que Ebles défend efficacement Paris.
Juillet
30/07
L'empereur Charles le Gros est à Metz où il décide de marcher contre les Normands de Paris.
Août
28/08
Henri de Franconie est tué dans une embuscade devant Paris.
Septembre
 
Le gros des troupes de Charles III le Gros arrive devant Paris. L'empereur négocie avec Siegfried, revenu en renfort, et autorise les Normands à hiverner en Bourgogne après la levée du siège.
Novembre
 
Charles III le Gros quitte Paris pour Soissons. Il est suivi par les hommes de Siegfried qui dévastent l'abbaye Saint-Médard de Soissons après son départ.
12/11
Charles le Gros tombe malade en Alsace.
30/11
Les Normands, qui ont remonté la Seine, mettent le siège devant Sens sans succès.
Mai
 
Plaid de Kirchheim. Charles le Gros répudie son épouse Richarde de Souabe pour inconduite. Louis III l'Aveugle et sa mère Ermengarde se rendent auprès de l'empereur. Louis est confirmé dans ses possessions et dans son titre de roi de Provence. Il règne sous la régence de sa mère aidée de Richard le Justicier.
 
Les Vikings se présentent devant Paris après avoir ravagé la Bourgogne pour réclamer la rançon promise à l'issue du siège.
Novembre
11/11
Révolte des Grands. Charles le Gros est déposé du trône de Francie orientale et de la régence de Francie occidentale pour avoir acheté le départ des Normands. C'est la fin de l'unité carolingienne. Arnulf duc de Carinthie et bâtard de Carloman de Bavière est élu roi de Germanie à la diète de Trebur.
 
Les Sarrasins établissent une base à Fraxinetum (La Garde-Freinet) près de Saint-Tropez. Cette base, leur seule installation durable en Gaule, leur permet de piller les monastères et les villes de l’intérieur et de se livrer à la chasse à l’esclave.
Janvier
 
Rodolphe Welf, fils de Conrad d’Auxerre, comte d'Auxerre est élu roi de Bourgogne transjurane à l'abbaye de Saint-Maurice.
13/01
Mort de Charles III le Gros.
Février
 
Le Widonide Guy de Spolète, venu d'Italie à l'appel de l'archevêque de Reims Foulques, est couronné roi des Francs à Langres par l'évêque Geilon. Il n'est pas reconnu par les Grands et doit retourner en Italie, où il combat contre Béranger de Frioul pour la royauté italienne.
29/02
Régne de Eudes Ier (→ 893).
Mars
 
Rodolphe de Bourgogne est couronné roi de Lotharingie par Arnaud, évêque de Toul.
Avril
 
Les Vikings brûlent Troyes et continuent vers Verdun et Toul.
Juin
14/06
Les Vikings prennent Meaux. Son évêque et ses habitants sont massacrés.
24/06
Une bande de Vikings est battue par Eudes à la bataille de Montfaucon en Argonne.
Août
 
Eudes se rend à Worms auprès d'Arnulf de Carinthie. Eudes reconnait la suzeraineté nominale du Carolingien qui approuve en retour son titre de roi.
 
Les Vikings attaquent la Bretagne (→ Novembre). Ils sont défaits à Questembert et chassés du Morbihan par Alain le Grand, comte de Vannes, aidé par Bérenger, comte de Rennes.
Octobre
 
Rodolphe de Bourgogne est à Ratisbonne. Il doit reconnaître l'autorité d'Arnulf de Carinthie sur la Bourgogne transjurane et lui abandonner ses prétentions sur l'Alsace et la Lotharingie.
 
Les Vikings assiègent Saint-Lô, massacrent ses habitants et tuent l'évêque de Coutances. Ils profitent des dissensions entre les Bretons pour avancer jusqu'au Blavet, puis sont repoussés à deux reprises. Judicaël est tué dans le premier combat. Après sa victoire, Alain Ier « le Grand » prend le titre de roi de Bretagne.
Juin
06/06
Assemblée de Valence réunie par Ermengarde. Louis, fils de Boson est élu roi de Provence avec l’aide de son oncle Richard II de Bourgogne dit Richard le Justicier. Richard, comte d’Autun, de Mâcon et de Châlon agrandit ses possessions puis se fait reconnaître duc de Bourgogne par le roi Eudes de France.
Octobre
 
Les Vikings, chassés de Bretagne, prennent leur quartiers d'hiver près de Noyon, sur l'Oise.
Novembre
21/11
Le roi Eudes qui n'a pu chasser les Normands de Noyon, se poste à Senlis pour leur interdire le chemin de Paris.
Décembre
27/12
Le Normand Hasting tente vainement de s'emparer de l'abbaye Saint-Bertin.
 
Les Sarrasins débarquent à Nice et commencent à ravager le Piémont avant de s'enfoncer dans les Alpes et contrôler les cols.
Mai
02/05
Les Vikings pillent l'abbaye de Saint-Omer en Picardie.
Juin
 
Le roi Eudes attaque les Normands à Wallers, près de Valenciennes, mais ils parviennent à s'enfuir.
Juillet
 
Le roi Eudes se laisse surprendre par les Vikings en Vermandois et est mis en fuite à son tour.
Septembre
01/09
Arnoul de Carinthie repousse les Normands sur la Dyle, à la bataille de Louvain. Les chefs Sigfredhr et Godfredr sont tués.
 
Eudes intervient en Aquitaine où il soutient Aymar, qui devient comte de Poitiers, au détriment d'Ebles Manzer. Après un séjour à Limoges, Angoulême puis Périgueux, il marche contre Guillaume le Pieux et le dépouille de ses bénéfices au profit de Hugues, comte de Bourges, qui est tué par son compétiteur la même année.
Février
 
Les Vikings de Louvain ravagent la rive gauche du Rhin jusqu'à Bonn, puis rentrent en Francie occidentale par Prüm et les Ardennes. La région entre Reims et Cambrai est dévastée.
Octobre
 
En conséquence de la famine qui sévit en Francie occidentale, les Normands quittent en masse le continent devenu exsangue pour se rendre en Angleterre par Boulogne.
Janvier
28/01
Sacre du roi de Francie Charles III le Simple.
 
Installation des Vikings de Rollon le marcheur à l'embouchure de la Seine.
Juillet
 
La Grande Armée viking renonce à attaquer le Wessex et se disperse en trois corps, qui se dirigent respectivement vers la Northumbrie, l'Est-Anglie et l'embouchure de la Seine.
Octobre
 
Une bande de 250 Vikings arrive sur la Seine, conduite par le chef Hundeus. Elle remonte le fleuve, gagne la vallée de l'Oise et hiverne à Choisy-au-Bac d'où elle ravage les bords de la Meuse. Lorsqu'elle est de retour dans la vallée de la Seine, Charles le Simple, alors réfugié en Lotharingie, tente de faire alliance avec elle, ce qui provoque la fureur de l'archevêque de Reims Foulques. C'est vers cette époque que date l'installation sédentaire de Vikings à l'embouchure de la Seine sous la direction de Rollon.
Mars
27/03
Baptême du chef Normand Hundeus (Huncdée) à Denain, à la limite de la France et de la Lotharingie. Charles le Simple, qui sollicite son alliance, est son parrain.
Janvier
01/01
Charles III le Simple devient roi de Francie occidentale, établi sur le trône sans difficultés à la mort d'Eudes.
03/01
Régne de Charles III le Simple (→ 922). Charles III le Simple (l’honnête) est couronné roi de Francie occidentale par Foulques à Reims. Appuyé par quelques aristocrates fidèles aux Carolingiens (Foulques, archevêque de Reims, des évêques, Baudouin II de Flandre, Pépin de Senlis, frère d’Herbert de Vermandois…), il mène la lutte pour le pouvoir contre Eudes. Eudes, avec le soutien de Guillaume d’Aquitaine et de Richard de Bourgogne, l’attaque et le défait (894) et Charles doit se réfugier en Bourgogne.
Avril
 
Charles le Simple repousse les Vikings sur la Somme.
Décembre
28/12
Le duc de Bourgogne Richard le Justicier remporte une victoire sur les Normands à Argenteuil, près de Tonnerre.
Novembre
 
Les Vikings ravagent la région entre l'Oise et la Meuse.
 
Le denier d'argent devient la « monnaie unique » de l'Empire carolingien. Ce système monétaire persiste en France jusqu'en 1795.
Février
04/02
Début du règne de Louis IV dit l'Enfant sur la Francie orientale (→ 911).
Août
13/08
Zwentibold, roi de Lotharingie est battu et tué sur la Meuse contre ses sujets révoltés qui se donnent à l'empereur Louis IV.
Février
22/02
Louis III de Provence, dit l’Aveugle, est couronné empereur d’Occident à Rome. Le roi Bérenger Ier de Frioul, vaincu, doit se réfugier en Bavière auprès de Louis l'Enfant.
Mai
 
Louis III l'Aveugle quitte l'Italie pour la Provence. Bérenger de Frioul en profite pour revenir en Italie.
Juillet
17/07
Bérenger de Frioul contrôle Pavie.
Juin
05/06
Le comte de Paris Robert, aïeul de Hugues Capet, obtient de Charles le Simple des lettres pour assurer les moines de Lièpvre contre toutes les tentatives d'usurpation des abbés de Saint-Denis.
28/06
Ncendie de l'abbaye de Saint-Martin-de-Tours. Les Vikings remontent la Loire, et se présentent devant Tours après avoir brûlé Amboise et Bléré. Ils ne parviennent pas à prendre la ville, mais incendient ses faubourgs et l'abbaye de Saint-Martin, puis sont défaits à Saint-Martin-le-Beau.
Juillet
21/07
Berenger de Frioul fait prisonnier le roi Louis III de Provence à Vérone et lui fait arracher les yeux avant de le renvoyer à Vienne.
Avril
18/04
Charles le Simple épouse Frédérune.
 
Guillaume le Pieux, fils de Bernard Plantevelue, maître de l’Auvergne et du Limousin, se proclame duc des Aquitains. Il frappe sa propre monnaie. Ses biens s’étendent de l’Austrasie au Toulousain en passant par l’Autunois, le Mâconnais et l’Auvergne.
Septembre
02/09
Fondation de l'abbaye de Cluny.
 
L’évêque Géran d’Auxerre parvient à battre une bande de Vikings et Madalbert, archevêque de Bourges, est tué par les Normands.
Septembre
11/09
Fondation de l’abbaye de Cluny.
Juillet
20/07
Bataille de Chartres. Les Vikings remontent l'Eure, assiègent Chartres et sont repoussés par l'évêque Gouteaume et une coalition formée de Robert, duc des Francs, frère du roi Eudes, Richard, duc de Bourgogne et Ebles Manzer, comte de Poitiers ; les Francs font subir une terrible défaite devant Chartres aux envahisseurs danois, conduits par Rollon, qui laissent sur le champ de bataille plus de 6 000 morts.
Octobre
 
L’État normand que fonde Rollon accepte le christianisme. L’archevêque de Rouen peut réintégrer sa cathédrale, les moines de Saint-Ouen reprennent possession de leur couvent. La résistance au christianisme reste forte dans l’extrême ouest du duché, zone où le peuplement scandinave est le plus dense.
 
Le pays de Caux et Rouen sont cédés au chef normand Rollon au traité de Saint-Clair-sur-Epte (Duché de Rouen, à l'est de l'Epte) par le roi de France Charles III. Charles le Simple crée ainsi un État tampon entre son royaume et la Bretagne. Les raids dévastateurs décroissent sur le continent.
Janvier
 
Baptême de Rollon. Une partie de ses hommes ne tarde pas à l’imiter.
Janvier
 
La Bretagne passe sous le contrôle des Normands de Rollon.
 
Géran, évêque d’Auxerre, met les Normands en déroute à Donzy, alors qu’ils viennent de piller le monastère de Cessy-les-Bois.
Octobre
25/10
A la mort du roi de Bourgogne Rodolphe Ier, son fils Rodolphe II lui succède.
 
Raid des Vikings Otter et Roald en Bretagne. Leur monastère ayant été pillé et incendié par les Vikings, les moines de Landévennec se réfugient à Montreuil, emportant les reliques de saint Guénolé.
 
Raid hongrois en Alsace, Lorraine et Bourgogne.
 
Les Hongrois incendient Bâle, ravagent l'Alsace et la Lorraine.
 
Richard le Justicier devient duc de Bourgogne.
 
Le roi Charles III le Simple donne sa villa viticole de Suresnes aux moines de Saint-Germain-des-Prés.
Juillet
06/07
Guillaume II le Jeune devient duc d'Aquitaine à la mort de son oncle Guillaume le Pieux.
 
Les Vikings envahissent et pillent la Bretagne. Ragenold, chef Norvégien, s'empare de Nantes et prend le contrôle de l'estuaire de la Loire. La noblesse et le clergé breton part en exil en Francie et en Angleterre. Le comte de Poher et son fils Alain se réfugient auprès du prince anglo-saxon Æthelstan.
 
Les Vikings assiègent Guérande.
Mai
12/05
Transfert des reliques de Saint Martin après la reconstruction et la fortification du monastère Saint-Martin de Tours.
 
À la fin de l’année, Charles le Simple se tourne contre le roi de Germanie Henri l'Oiseleur qui a des prétentions en Lotharingie. Il envahit le diocèse de Worms mais il doit se retirer.
Avril
 
A l'assemblée de Soissons, les grands de Francie occidentale, dont le duc Robert, menacent de déposer le roi Charles le Simple s'il ne congédie pas son conseiller Haganon ; Charles refuse et est fait prisonnier. Il parvient à s'échapper avec l'aide de l'archevêque de Reims Hervé qui le retient sept mois, puis le réconcilie avec les grands.
 
Après avoir vainement assiégé les Normands de la Loire pendant cinq mois, le duc Robert de France leur concède le pays nantais et la Bretagne qu’ils ont dévastés.
Novembre
07/11
Traité de paix signé à Bonn entre Henri l'Oiseleur et Charles le Simple.
Avril
 
Le roi Charles III le Simple est destitué. Il avait voulu donner à son conseiller Haganon l’abbaye de Chelles dont l’abbesse était Rothilde, issue de la famille carolingienne. Son gendre, Hugues, fils de Robert, duc des Francs, prend la tête d’un important mouvement de révolte. Les aristocrates du nord abandonnent Charles, qui battu à Laon se réfugie en Lorraine.
Juin
29/06
Régne de Robert Ier (→ 923).
Juillet
18/07
Charles le Simple donne avec l'accord de l'évêque de Limoges Turpion, seize églises à Solignac pour l'aider à se relever des destructions dues à la période d'anarchie.
 
Conférence sur la Roer au début de l'année entre Robert Ier et Henri l'Oiseleur qui abandonne le parti de Charles le Simple ; Robert obtient des Lorrains une trêve jusqu'en octobre et rentre en France où il congédie les contingents bourguignons.
 
Les Sarrasins, débarqués dans le massif des Maures, ne peuvent s'emparer de Marseille, mais dévastent à nouveau l'abbaye de Saint-Victor. L'évêque de Marseille quitte la ville pour se réfugier à Arles.
Juin
15/06
Bataille de Soissons.
--   
Robert Ier est tué près de Soissons lors d'une bataille contre Charles III le Simple. Charles est cependant battu à la suite de l'intervention de Hugues le Grand et d’Herbert de Vermandois.
Juillet
13/07
Régne de Raoul de Bourgogne (→ 15/01/936). Le comte de Paris et Duc des Francs Hugues le Grand, fils de Robert Ier est le véritable maître du royaume.
 
Le roi Raoul de France cède à Rollon le Maine et le Bessin.
Février
29/02
Raoul de Bourgogne est à Autun après avoir conclu la paix avec le duc d'Aquitaine Guillaume II le Jeune, qui obtient la restitution du Berry. Le roi tient à Autun, puis à Châlon (début avril), une véritable cour plénière durant laquelle il récompense ses fidèles ; il contraint le vicomte d'Auxerre Rainard à abandonner Mont-Saint-Jean qu'il occupait.
Octobre
 
Le roi Raoul de Bourgogne convoque un plaid à Attigny et s’apprête à intervenir en Lotharingie, qui est déchirée par les luttes entre les grands, mais il tombe malade et doit renoncer.
Décembre
06/12
Les comtes Garnier de Sens, Manassès II de Dijon, les évêques Ansegise de Troyes et Gosselin de Langres infligent une sévère défaite au viking Ragenold de Nantes à Calaus mons qui est peut-être Chalmont, entre Milly-la-Forêt et Barbizon ou plutôt Chalaux, sur la rivière du même nom, dans la Nièvre.
 
Les Sarrasins pillent Fréjus.
Mars
 
Négociations de paix entre le roi Raoul de France et les seigneurs lorrains Gislebert de Lotharingie et Otton de Verdun, par la médiation de Hugues le Grand et d’Herbert de Vermandois. Le roi se rend à Cambrai puis sur les rives de la Meuse où il reçoit l’hommage des seigneurs lorrains. Il est à Laon le 6 avril et le 30 mai à Arciat, sur la Saône. Après son départ le roi Henri de Germanie envahit la Lorraine, prend Zülpich et force Gislebert à le reconnaitre pour suzerain.
Mai
 
Les Normands de Rollon, ayant rompu la trêve, envahissent l'Amiénois et le Beauvaisis. Amiens et Arras sont incendiées, mais Noyon résiste. Pendant ce temps les habitants du Bessin et du Parisis, vassaux de Hugues le Grand, attaquent les Normands dans leur territoires du Vexin et du Roumois, ce qui provoque la retraite de Rollon.
02/05
L'abbaye de Saint-Générall est attaquée par les Hongrois.
Juillet
 
Le roi Raoul de France est à Autun. Il réunit ses vassaux pour attaquer les Normands de Rollon qui se réfugient dans le château d'Eu, qui est assiégé et pris par les Francs.
Août
 
Hugues le Grand conclut un accord avec les Normands.
Septembre
01/09
Mort de l'archevêque de Reims Sioux (Séulf), Herbert II de Vermandois fait élire son fils de cinq ans Hugues pour lui succéder, ce qui provoquera sa brouille avec le roi Raoul de France.
Décembre
25/12
Les Normands attaquent Arras.
Octobre
07/10
Charles le Simple meurt dans sa prison de Péronne.
Juin
19/06
Régne de Louis IV d'Outremer (→ 954).
Mars
24/03
Les Magyars (Hongrois) s'avancent à travers la Bourgogne et arrivent devant Sens.
 
Alain Barbetorte, comte de Cornouaille et de Nantes, reconnu par les Bretons comme chef légitime, remporte une victoire décisive contre les Vikings à la bataille de Trans.
Août
01/08
Bataille de Trans.
--   
Bataille de Trans (victoire des Bretons sur les Vikings).
 
Création du duché de Normandie.
Décembre
17/12
Assassinat de Guillaume Ier de Normandie.
Juillet
13/07
A Bayeux, Louis IV d'Outremer est capturé par des vikings à la solde de Richard Ier, duc de Normandie.
Septembre
10/09
Régne de Lothaire Ier (→ 986).
Novembre
12/11
Sacre du roi des Francs Lothaire.
Février
01/02
Accession au titre impérial en Germanie d'Otton Ier le Grand : refondation de l'Empire et « renaissance ottonienne ».
 
La bataille de Tourtour voit la victoire du comte Guillaume de Provence sur les Sarrasins ; elle marque leur expulsion définitive du territoire et met fin à une présence de plus de deux siècles.
Octobre
 
L’empereur Otton II fait le siège de Paris. Hugues Capet l’empêche de franchir le fleuve.
Juin
08/06
Le roi des Francs Lothaire associe son fils Louis au trône : il le fait couronner à l'abbaye St-Corneille de Compiègne par Adalbéron, archevêque de Reims.
Mars
02/03
Régne de Louis V le Fainéant (→ 21/05/987).
Mai
22/05
Louis V meurt d'une chute de cheval lors d'une partie de chasse sur les terres d’Hugues Capet dans la forêt d'Halatte près de Senlis.
Juin
01/06
Hugues Capet est élu roi de Francie occidentale à Senlis, par une assemblée des Grands du royaume avec l'aide de l'influent archevêque de Reims Adalbéron qui écarte la candidature du dernier carolingien Charles de Lorraine, oncle de Louis V.
Juillet
03/07
Sacre de Hugues Capet (→ 996). Fondation de la dynastie capétienne ; fin de la dynastie des Carolingiens.
Décembre
25/12
Hugues Capet associe son fils Robert au trône. Robert épouse Rozzala, fille de Bérenger d’Italie et veuve d’Arnoul II de Flandre.
Mars
10/03
Le comte Borrell de Barcelone ne renouvelle pas le pacte de vassalité avec le nouveau roi franc, Hugo Capet, et instaure l'indépendance de facto des territoires sous son pouvoir.
Février
28/02
Dans son testament, le vicomte Guillaume de Béziers et Agde lègue à sa fille Garsinde la cité de Béziers. Le comte Raymond Roger de Carcassonne épousera Garsinde de Béziers.
Mai
 
Gerbert d'Aurillac se rapproche des Capétiens, sans doute par l’évêque de Langres Brunon, son élève à l’école épiscopale de Reims.
Juin
 
La Pax Ecclesiae, un édit de l'Église catholique, est promulguée. Tenue lors de trois synodes dans différentes parties du sud et du centre de la France (à Charroux, Narbonne et Puy ), elle tente de proscrire les actes de guerre contre les non-combattants et le clergé.
07/06
Guillaume de Volpiano, nommé par Eudes-Henri, duc de Bourgogne, frère de Hugues Capet, est béni abbé de Saint-Bénigne de Dijon. Il réforme l'abbaye dans l'esprit de Cluny.
Juillet
28/07
Après avoir pris Nantes, Conan le Tort prend le titre de duc de Bretagne dans une charte en faveur de l'abbaye du Mont-Saint-Michel.
Septembre
 
Hugues Capet et son fils Robert ravagent le Raincien et le Laonnais ; Charles de Lorraine et Arnoul sortent de Laon, mais Hugues se replie sans combattre. Isolé, Hugues offre le comté de Dreux à Eudes Ier de Blois en échange de son aide, sans résultat.
Octobre
24/10
Régne de Robert II le Pieux (→ 1031).
Novembre
21/11
Le duc Richard de Normandie proclame son fils Richard II son successeur. Il meurt dans la journée à Fécamp dans son palais.
 
Cession possible du comté de Verdun par le comte Frédéric à l'évêque Haymon, confirmée par Othon III, à l'origine de la Principauté épiscopale de Verdun.
 
Boso II succède à son frère Adelbert Ier comme comte de La Marche en Périgord.
Novembre
02/11
Saint Odilon, abbé de Cluny, célèbre pour la première fois une commémoration de tous les morts de son ordre.
 
Le rite de la Colaphisation est instauré à Toulouse : à Pâques, un Juif doit se présenter devant l'église. Il y est publiquement giflé en expiation du soufflet du Christ.
Octobre
15/10
A la mort Henri Ier sans héritier, Otte-Guillaume, comte de Bourgogne, se proclame duc de Bourgogne au détriment du roi des Francs.
Avril
 
Robert le Pieux, aidé de Richard II de Normandie, intervient en Bourgogne mais échoue devant Auxerre.
Juillet
06/07
Bataille de Pontlevoy, victoire de Foulques III, comte d'Anjou, allié à Herbert du Mans, sur Eudes II, comte de Blois.
 
Robert le Pieux fait condamner 13 hérétiques à être brûlés vifs.
Janvier
01/01
12 chanoines sont condamnés au bûcher pour hérésie à Orléans.
Décembre
28/12
Condamnées au bûcher par un concile, 14 bogomiles (des clercs qui ont pratiqué l'imposition des mains qui selon eux lave les péchés, emplit du don du Saint -Esprit et sauve l'âme et des nobles) sont brûlés devant le roi Robert II le Pieux et la reine.
Mai
14/05
Robert II de France nomme son fils Henri Ier jeune roi des Francs.
Juillet
20/07
Régne de Henri Ier (→ 1060).
Juillet
03/07
Guillaume le Conquérant devient duc de Normandie.
Mai
19/05
Mariage de Henri Ier, roi des Francs, et d'Anne de Kiev, fille de Iaroslav le Sage, grand-prince de Kiev.
 
Bataille de Mortemer, défaite du Roi de France face au duc de Normandie Guillaume le Conquérant.
Août
04/08
Régne de Philippe Ier (→ 1108).
Septembre
10/09
La flotte du duc Guillaume prend le large mais le temps tourne et elle est repoussée le long de la côte à St-Valery, avec des pertes, où ils attendent que le vent se montre favorable à la traversée de la la Manche.
27/09
Guillaume de Normandie lance son invasion : il embarque de St-Valéry-sur-Somme avec 700 longships pour l'Angleterre.
Juillet
14/07
Odon de Conteville, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume Le Conquérant, consacre la nouvelle cathédrale de sa ville, l'une des plus importantes de Normandie. La dédicace est présidée par l'archevêque de Rouen en présence de Guillaume, duc de Normandie et roi d'Angleterre.
Décembre
 
Guillaume le Conquérant met le siège devant Gerberoy où son fils Robert Courteheuse s'est révolté à l’instigation de Philippe Ier de France.
Juillet
 
Le légat du pape Henri de Marcy, cardinal d'Albano, assiège et prend Lavaur, défendue par Adélaïde de Toulouse, qui se soumet, ainsi que son époux Roger II Trencavel. Arrêtés, deux parfaits sont emmenés devant le concile du Puy-en-Velay (15 septembre) où ils abjurent leur foi.
Décembre
10/12
A la suite d'un conflit avec l'évêque de Maguelone, Guilhem V lui prête serment de fidélité et reconnaît tenir de lui Montpellier.
Juillet
18/07
Le roi Guillaume II d'Angleterre et son frère le duc Robert II de Normandie se désignent héritiers l'un de l'autre, par traité à Caen.
Mai
27/05
Le roi Philippe se remarie avec Bertrade de Montfort.
Octobre
16/10
Excommunication du roi Philippe Ier, roi des Francs.
Novembre
27/11
Urbain II prêche la première croisade lors du concile de Clermont.
Mars
21/03
Molesmes fonde l'abbaye de Cîteaux dans l'ancien diocèse de Chalon-sur-Saône.
 
Philippe Ier, roi des Francs, s'empare du Vexin français ; la même année la ville de Bourges et le Berry entrent dans le domaine royal français.
Novembre
15/11
Le pape Pascal II confirme le rattachement de l'abbaye de Vézelay à celle de Cluny.
18/11
Ouverture du concile de Poitiers. Guillaume IX d'Aquitaine disperse les prélats qui s’apprêtaient à excommunier à nouveau le roi Philippe Ier de France lors de la clôture du concile.
Décembre
25/12
Philippe Ier associe son fils Louis à la couronne.
Juillet
29/07
Règne de Louis VI le Gros.
Mars
12/03
Le prévôt de Toury, Suger, demande l'intervention du roi Louis VI lors de l'assemblée tenue à Melun, face aux agressions de Hugues III du Puiset.
 
Bernard de Clairvaux entre à l'abbaye de Cîteaux.
 
Raoul II de Fougères et son épouse Amicia fondent l'abbaye de Savigny confiée à Vital de Mortain.
 
Le vicomte Richard III de Millau et de Rodez se proclame comte de Rodez.
Avril
25/04
Révolte de la commune de Laon contre le seigneur évêque, Gaudry. Il est assassiné lors d’une émeute.
 
Alfonse Jourdain devient comte de Toulouse.
 
Guillaume IX d'Aquitaine occupe une nouvelle fois le comté de Toulouse au nom de sa femme Philippa.
 
Charte communale d’Amiens.
 
Fondation de la première abbaye fille de Cîteaux : La Ferté.
 
Le roi Louis le Gros délivre une charte qui dote richement l'abbaye Saint-Victor de Paris fondée en 1108 sur un ancien ermitage par Guillaume de Champeaux ; Guillaume de Champeaux est nommé évêque de Châlons et Gilduin le remplace à la tête de l'abbaye.
 
Pierre Abélard, philosophe scolastique français, ouvre son école à Paris, sur les hauteurs de la Montagne Sainte-Geneviève.
 
Fondation du premier couvent cistercien de France.
Janvier
13/01
Douce fait la donation de tous ses biens à son époux, Raimond Béranger Ier, comte de Barcelone, qui devient comte de Provence. La Catalogne est réunie à la Provence.
Mars
 
Traité de Gisors (Vexin) entre la France et l’Angleterre9. Louis VI reconnait la suzeraineté de la Normandie sur le Maine et la Bretagne.
Juillet
 
Champeaux est sacré évêque de Châlons-sur-Marne, lors du séjour du roi Louis VI, son protecteur, dans cette ville. Il confie à Gilduin l'administration de l'abbaye St-Victor, qui est dotée par le roi.
 
Clairvaux et Morimond, filiales de l'Abbaye de Cîteaux, sont créées dans le diocèse de Langres.
Février
01/02
Gui de Bourgogne est élu pape à l'abbaye de Cluny, sous le nom de Calixte II.
Août
20/08
Bataille de Brémule, défaite du roi de France Louis VI le Gros face aux Normands.
Février
19/02
L'abbé Adam meurt et Suger est élu abbé de St-Denis, sans demander l'avis du roi Louis VI.
Mars
10/03
A son arrivée, ses émissaires apprennent à l'abbé Suger que le roi Louis VI lui a accordé sa paix, que les prisonniers sont libres et que son élection à St-Denis a été acceptée.
15/03
Le roi Louis VI accorde la confirmation des biens et privilèges de l'abbaye de St-Denis octroyée pendant l'abbatiat d'Adam.
20/03
Suger est consacré abbé de St-Denis dans l'abbatiale.
Janvier
13/01
Création de l'Ordre du Temple.
--   
Ouverture du concile de Troyes, convoqué par le pape Honorius II à la demande d’Hugues de Payns, pour reconnaître officiellement l’Ordre du Temple, dont la règle, rédigée par Bernard de Clairvaux, est approuvée par le concile.
Septembre
05/09
La ville de Chartres est presque entièrement détruite par un incendie : la cathédrale romane de Fulbert est épargnée.
Avril
09/04
Guillaume X d'Aquitaine confie le
duché et la garde de sa fille Aliénor à
Louis VI.
Juillet
25/07
Mariage de Louis VII et d’Aliénor d’Aquitaine. Elle lui apporte le Poitou, la Saintonge, l’Angoumois, la Marche, le Limousin, le Périgord, la Guyenne et la Gascogne.
Août
01/08
Régne de Louis VII le Jeune (→ 1180).
Décembre
25/12
Aliénor d'Aquitaine est couronnée reine des Francs.
 
Les templiers s'installent dans une zone marécageuse au nord des remparts de Paris.
Janvier
19/01
Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine, prend Rouen et se fait reconnaitre comme duc de Normandie. Quelques mois plus tard, il prête allégeance au roi Louis VII de France.
20/01
Le comte d'Anjou et du Maine Geoffroy Plantagenêt est intronisé comme le duc de Normandie Geoffroy V à Rouen.
Février
20/02
Rotrou III, comte du Perche, est tué par une flèche lors du siège de Rouen.
Juin
11/06
La Basilique Saint-Denis, commencée en 1136, est consacrée par les évêques et les archevêques.
Février
16/02
L'abbé Suger se voit confier la régence du royaume de France en l'absence de Louis VII parti en croisade.
Mars
10/03
Le roi Louis VII quitte Paris pour Metz, pour y lancer une croisade, en confiant la régence à l'abbé Suger.
Avril
27/04
Lors du premier chapitre général de l’ordre du Temple à Paris, en présence du roi de France, le pape Eugène III accorde aux Templiers le droit de porter une croix rouge sur leur manteau blanc.
Juin
12/06
Louis VII de France et Aliénor se mettent en route, à la tête de trois cents chevaliers et d’une nombreuse armée, grossie peu à peu par plusieurs dizaines de milliers de pèlerins, pour participer à la deuxième croisade.
14/06
Louis VII part en croisade depuis Metz, à la tête de 300 chevaliers et de 150000 pèlerins.
Octobre
04/10
L’armée de Louis VII et d’Aliénor arrive à Constantinople.
Mars
19/03
Louis VII le Jeune et Aliénor d’Aquitaine débarquent à Saint-Siméon, le port d’Antioche, où la reine rencontre son oncle Raymond, maître de la ville1. Louis VII refuse l’expédition contre Alep que lui propose Raymond de Poitiers, qui convainc alors Aliénor (et ses vassaux aquitains) de refuser de suivre son mari à Jérusalem. Louis l’entraîne de force. Aliénor rappelle la consanguinité existant entre eux, et invoque le divorce.
Septembre
17/09
Conan III, duc de Bretagne, meurt.
Octobre
09/10
Le roi de France Louis VII est à Tivoli pour un entretien avec le pape Eugène III en vue de conciliations sur le mariage royal qui commençait à présenter quelques troubles.
10/10
De retour d’Orient, Louis VII et Aliénor d’Aquitaine rencontrent le pape Eugène III à Tusculum, qui tente de les réconcilier.
Janvier
15/01
L'abbé Suger est inhumé selon son désir, en signe d'humilité, à l'entrée du cloître de St-Denis pour que les moines passent sur son corps.
Mars
21/03
Annulation du mariage de Louis VII et d'Aliénor d'Aquitaine.
Avril
 
Evrard des Barres, maître du Temple, démissionne et se retire à l'abbaye de Citeaux. Trémélay lui succède.
Février
02/02
Henri II Plantagenêt est à Rouen. Le dimanche suivant il fait hommage au roi Louis VII de France pour la Normandie, l’Aquitaine, le Poitou, l’Anjou, le Maine, et la Touraine.
Juin
 
Henri II Plantagenêt s’empare de Cahors et Rodez, mais échoue en juillet devant Toulouse où s’est enfermé Louis VII, venu au secours du comte Raymond V. Henri se retire fin septembre devant son suzerain.
Novembre
02/11
Henri le Jeune (5 ans), fils de Henri II Plantagenêt, épouse après dispense Marguerite de France (2 ans).
13/11
Mariage de Louis VII de France avec Adèle de Champagne.
Mars
24/03
Début supposé des travaux de construction de Notre-Dame de Paris. Le pape Alexandre III, alors réfugié à Sens, pose lui-même la première pierre.
Mai
 
Guillaume, évêque d'Albi, convoque un concile à Lombers qui condamne les l'"hérésie cathare".
Août
21/08
Naissance de Philippe II Auguste.
Janvier
06/01
Paix de Montmirail. Partage du patrimoine d’Henri Plantagenêt entre ses fils Henri (Normandie et Anjou) et Richard (Aquitaine). Richard C½ur de Lion est fiancé à Adèle de France.
Mai
 
Geoffroy II, troisième fils du roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt, est solennellement accueilli comme duc de Bretagne dans la cathédrale Saint-Pierre de Rennes. La Bretagne passe ainsi sous la coupe de l’Angleterre.
 
Le commerçant Vaudès renonce à sa fortune et prêche librement à Lyon avec ses compagnons.
Mai
26/05
A Blois, la disparition d'un enfant entraîne des accusations contre les Juifs qui auraient tué l'enfant pour préparer des pains azymes avec son sang : 32 Juifs sont brûlés.
Juin
02/06
Tournoi de joutes nautiques à Lyon à l’occasion du millénaire de la persécution des Chrétiens.
Mai
27/05
Pierre Valdès harangue le peuple sur la place publique, à Lyon. Riche marchand de Lyon, il décide de tout quitter pour prêcher avec ses disciples la pénitence et la pauvreté.
Juin
 
Reprise de la guerre en Normandie entre Louis VII de France et Henri II d’Angleterre ; le roi de France assiège Verneuil.
Août
03/08
Louis VII est battu par les troupes d’Henri II devant Verneuil qu’il vient de piller et d’incendier.
15/08
Pierre Valdès distribue ses derniers biens. Il fonde la secte des « Pauvres de Lyon » (Vaudois).
 
Première mention écrite de la soule en France. Le jeu oppose deux équipes qui se disputent un ballon qu’il faut déposer dans un but. C’était certes viril, très viril même, mais tous les coups n’étaient pas permis, comme on le croit trop souvent. La soule, qui passe aujourd’hui pour brouillonne et violente, était en fait très codifiée et pas si barbare que les fameuses « lettres de rémission » le laissent entendre. Les cas évoqués par ces sources sont tous, par définition, des affaires judiciaires, avec leurs cohortes de blessés et même de morts donnant, à tort, l’image d’une mêlée ultra violente. Comme le signalent ainsi nombre de plaignants, « ce n’est comme cela qu’on pratique la soule ».
 
Adélaïde de Burlats reçoit à Castres la délégations des Rois de France et d'Angleterre venue sommer son mari Roger de réprimer l'hérésie cathare.
Novembre
01/11
Philippe II Auguste est sacré roi de France à Reims, par son oncle l'archevêque Guillaume aux Blanches Mains.
Février
05/02
Arrestation des dirigeants de la communauté juive de Paris. Philippe-Auguste exige et obtient 15 000 marcs d'argent (7 342 kg) pour leur libération.
Avril
28/04
Philippe Auguste épouse Isabelle de Hainaut, fille de Baudouin V de Hainaut.
Septembre
18/09
Régne de Philippe II Auguste (→ 1223).
Avril
05/04
Raimond-Bérenger III, comte de Provence, est assassiné près de Montpellier par des hommes de main d'Adhémar de Murveil.
 
Vaudès et les Pauvres de Lyon sont chassés par l'archevêque de Bellesmains.
Avril
17/04
Le roi de France Philippe II (l') Auguste expulse les Juifs régnicoles de ses États et confisque tous leurs biens.
 
Les vaudois arrivent en Languedoc.
Juillet
19/07
Le duc de Bretagne Geoffroy II Plantagenêt trouve la mort dans un tournoi à Paris.
Août
19/08
Le duc de Bretagne Geoffroy II Plantagenêt est blessé mortellement dans un tournoi à Paris.
Juin
21/06
Reprise de la guerre entre Philippe Auguste et Henri II d’Angleterre. Philippe Auguste attaque le Berry, prend Issoudun, Graçay et met le siège devant Châteauroux.
Janvier
21/01
Par le traité de Gisors, le roi d'Angleterre Henri II accepte la perte du Berry au profit du roi de France Philippe II.
Mars
27/03
Ordonnances de Philippe Auguste établissant la suspension des dettes des croisés et instituant la dîme saladine pour organiser la croisade, une taxe d’un dixième sur les revenus des clercs et des laïcs.
Septembre
21/09
Deux maréchaux-ferrants, Germon de Beuvry et Gautier de Béthune, s’inquiétant de la situation dramatique des habitants, décident de créer une charité (confrérie). C'est l'origine de la Confrérie des Charitables de Saint-Éloi, qui poursuit ses activités à Béthune de nos jours.
Novembre
18/11
Nouvelle entrevue d’Henri II et de Philippe Auguste à Bonsmoulins ; une trêve est négociée par le légat du pape Henri de Marcy jusqu’au 13 janvier 1189. Les négociations portent sur le mariage de Richard C½ur de Lion et d’Adèle de France et que Richard reçoive en propre la Touraine, l’Anjou, le Maine et la Normandie. A l’issue de la rencontre, Richard fait hommage au roi de France pour les fiefs dépendant de la couronne de France. Henri de Marcy excommunie Richard, qui s’étant ligué avec le roi de France contre son père, fait obstacle au départ en croisade des deux rois.
Janvier
13/01
Rupture de la trêve entre Henri II Plantagenêt et Philippe Auguste ; le roi de France et Richard C½ur de Lion envahissent ses domaines continentaux.
Juin
03/06
Les troupes de Philippe Auguste prennent Tours d’assaut ; peu de temps après Raoul de Fougères livre une grande partie de la Bretagne au roi de France, suivi par les seigneurs poitevins.
04/06
Nouvelle entrevue d’Henri II et de Philippe Auguste à La Ferté-Bernard, à l’initiative du nouveau légat du pape Jean d’Anagni. Le roi de France exige le mariage de Richard avec sa s½ur Adèle de France, séquestrée par Henri II, que Richard soit couronné roi d’Angleterre et que son frère Jean participe à la croisade. Henri II refuse les propositions avec le soutien du légat. Les hostilités reprennent.
12/06
Philippe Auguste et Richard prennent Le Mans où s’est retiré Henri II, qui après avoir incendié la ville, se réfugie à Saumur.
Juillet
04/07
Le roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt, malade, est contraint de conclure la paix à Azay-le-Rideau face à son frère Richard C½ur de Lion et Philippe Auguste.
Décembre
30/12
Traité de paix de Nonancourt entre Philippe Auguste et Richard c½ur de Lion ; le roi de France garde ses conquêtes en Berry et la suzeraineté sur l’Auvergne. Il remet le Maine et Tours au roi d’Angleterre.
 
Début de la construction du Louvre à Paris.
Février
14/02
Isaac II Ange doit signer la paix avec Frédéric Barberousse et assurer le passage de son armée jusqu’à Philadelphie, en Asie mineure.
Mars
15/03
Isabelle de Hainaut meurt en couches après avoir donné trois enfants à Philippe Auguste, dont Louis (père du futur Saint-Louis).
Septembre
23/09
Arrivée de Richard Coeur de Lion à Messine en Sicile où il rejoint Philippe Auguste, arrivé le 16. Les deux hommes se brouillent quand Richard refuse d’épouser la s½ur du roi de France, Alix.
Avril
20/04
Philippe Auguste arrive à Acre.
Juillet
12/07
Français et anglais prennent Acre.
Décembre
27/12
Retour de Philippe Auguste à Paris où il intrigue avec Jean sans Terre pour s’emparer des possessions continentales des Plantagenêt. Il s’empare de l’Artois au nom de son fils.
Février
 
Apprenant la capture de son frère, Jean sans Terre, alors régent du royaume d’Angleterre, se déclare vassal du roi de France dans l’espoir d’usurper la couronne.
 
Philippe Auguste profite de l’éloignement de Richard pour s’emparer des fiefs des Plantagenêt en Normandie.
Mai
12/05
Richard Coeur de Lion écrase Philippe Auguste à la bataille de Fréteval et reconquiert ses fiefs en France.
Juillet
05/07
Bataille de Fréteval entre le roi anglo-"angevin" Richard Ier dit C½ur de Lion et le roi français Philippe II dit l'Auguste vaincu mais qui parvient à s'enfuir en abandonnant son trésor et ses archives à l'ennemi d'où une germination de l'idée d'un service d'archives royales plus fixes et sécurisées.
Janvier
14/01
Traité de Gaillon.
Septembre
28/09
Richard Coeur de Lion est victorieux de Philippe Auguste à Courcelles-lès-Gisors, près de Beauvais.
Janvier
02/01
Le pape Innocent III confirme l'achat fait par les Templiers de l'étang de Cuculles et du mas de Granoillet.
13/01
Une trêve de courte durée est déclarée, entre les rois Richard Ier ( Cœur de Lion ) et Philippe II ( Auguste ).
Mars
24/03
Le roi Richard Ier d'Angleterre est blessé par un carreau d'arbalète alors qu'il combattait en France.
25/03
La bulle Vergentis in senium d'Innocent III établit la procédure inquisitoriale contre les albigeois. Cette lutte contre les hérétiques pose les bases de l'Inquisition.
--   
Richard Cœur de Lion est grièvement blessé par une flèche ou un carreau d'arbalète qui aurait été tiré par le tireur Pierre Basile.
Mai
 
Philippe Auguste reçoit l’hommage solennel d’Arthur de Bretagne pour les comtés d’Anjou, du Maine et de Touraine.
 
Saintes et Oléron reçoivent confirmation de leurs chartes de commune par la reine Aliénor.
27/05
Jean Sans Peur est couronné roi d'Angleterre. Jean sans Terre spolie son neveu Arthur de Bretagne du trône d’Angleterre malgré le soutien de Philippe Auguste.
Juillet
01/07
La reine Aliénor d’Aquitaine accorde par une charte aux bourgeois de Bordeaux l’abolition des coutumes entravant le commerce des vins.
Août
03/08
Pierre de Courtenay est battu et fait prisonnier à Cosne-sur-Loire lors d’un conflit qui l’oppose à Hervé IV de Donzy pour la possession du château de Gien. Il est contraint de lui céder la main de sa fille Mathilde ainsi que le comté de Nevers à la suite de la médiation du roi de France.
Septembre
18/09
Jean sans Terre passe d’Angleterre en Normandie, puis dans le Maine.
22/09
Jean sans Terre entre sans difficulté au Mans.
Octobre
 
Philippe Auguste se déclare le protecteur d’Arthur de Bretagne, envahit le Maine conjointement avec le jeune duc, dont Guillaume des Roches conduit les troupes. Après la destruction de Ballon, le roi de France prend Le Mans, assiège Lavardin, puis se retire devant l’arrivée des troupes anglaises. Irrité, Guillaume des Roches tente de rapprocher Arthur de son oncle Jean sans Terre, mais le jeune duc se met à nouveau sous la garde du roi de France.
 
Cession de Gien à Philippe Auguste par Hervé IV de Donzy.
 
La construction de la cathédrale de Bayeux débute.
Janvier
15/01
Paris, Philippe II Auguste crée juridiquement l'université de Paris en octroyant une charte royale accordant le for ecclésiastique à ses membres.
Mai
22/05
Traité du Goulet, où Jean sans Terre cède le comté d'Évreux à Philippe Auguste, et reconnaît la suzeraineté du roi de France sur les terres françaises des Plantagenêts.
23/05
Mariage du prince Louis et de Blanche de Castille.
 
La construction du château du Louvre est achevée : l'enceinte forme un rectangle (78m/72m) comprenant 10 tours, elle est entourée de douves et comprend un donjon circulaire de 15m.
Avril
28/04
Jean sans Terre est cité par Philippe Auguste devant la cour des pairs de France pour l’enlèvement d’Isabelle d’Angoulême6. Ses fiefs français (Normandie, Maine, Anjou, Touraine, Saintonge et Poitou) lui sont supprimés.
Juin
 
Philippe II Auguste reprend Gournay et déclenche la conquête de la Normandie.
Août
01/08
Arthur Ier de Bretagne et sa sœur sont faits prisonniers à Mirebeau (près de Loudun) par Guillaume de Broase, seigneur normand à la solde de Jean sans Terre.
Octobre
30/10
Guillaume des Roches prend Angers pour le compte du roi de France.
 
Avec le rattachement de l'Anjou à la couronne, la Livre tournois remplace la livre parisis comme monnaie de compte du domaine royal.
Février
 
Pierre II d’Aragon convoque à Carcassonne une première conférence contradictoire entre catholiques et hérétiques et une deuxième entre catholiques et vaudois.
10/02
Ébrard II, évêque d’Uzès, signe avec son prédécesseur la charte de fondation de la chartreuse de Valbonne.
Mars
06/03
Prise de Château-Gaillard par Philippe Auguste et Mathieu II de Montmorency après six mois de siège.
Avril
01/04
Après la mort d'Aliénor d'Aquitaine, de nombreux nobles aquitains ne rendent pas hommage à leur fils Jean, mais au roi de France.
29/04
Guy de Thouars prend et incendie le Mont-Saint-Michel. Les travaux de construction de l’abbaye commencent peu après.
Mai
21/05
Prise de Caen par Philippe Auguste qui nomme Guillaume Quarel vicomte de Caen après la reddition de la ville.
Juin
01/06
Capitulation de la ville de Rouen, qui tombe aux mains du roi de France Philippe-Auguste. La Normandie entre dans le giron de la monarchie française.
24/06
Les troupes de Philippe Auguste pénètrent dans Rouen - Rattachement de la Normandie au domaine royal français.
Août
 
Philippe entre à Poitiers en triomphe. Seules des parties du Poitou avec La Rochelle et la Gascogne restent désormais entre les mains de Johann.
15/08
La Grande Charte de Montpellier est proclamée et crée le consultat, gouvernement communal qui a administré la ville entre 1204 et 1789.
Octobre
 
Les îles anglo-normandes de Guernesey et de Jersey décident, après un plébiscite de riches propriétaires terriens, de rester avec la couronne anglaise, après la reprise de la Normandie par Philippe II de France.
 
Dans la ville d'Orange, la cathédrale Notre-Dame de Nazareth est inaugurée sous Guillaume des Baux.
Janvier
14/01
Le légat du pape, Pierre de Castelnau, est assassiné par un écuyer de Raymond VI de Toulouse.
Mars
10/03
Le pape Innocent III proclame la croisade contre les cathares.
Mai
23/05
Croisade des albigeois (→ 1229).
Juin
18/06
Le comte Raymond VI de Toulouse fait amende honorable et rejoint la croisade.
Juillet
22/07
Les croisés de Simon de Montfort saccagent Béziers et massacrent 7 000 personnes (même celles réfugiées dans l'église), en présence du légat du pape, archevêque de Narbonne et abbé de Cîteaux, Arnaud Amaury (ou Amalric) auquel le moine allemand Césaire de Heisterbach attribuera (dans son recueil Dialogues des miracles écrit entre 1219 et 1223) la phrase : « Massacrez-les ! Car le seigneur connaît les siens. ».
24/07
L'armée croisée pille et incendie Béziers : la moitié de la population est massacrée.
26/07
L'armée de croisés quitte les ruines de Béziers en direction de Carcassonne.
Août
 
élection de Simon IV de Montfort comme chef militaire de la croisade et nouveau vicomte de Carcassonne, Béziers, Albi et Razès.
01/08
Les croisés entament le siège de la cité de Carcassonne.
15/08
Reddition, à Carcassonne, de Raimond-Roger Trencavel, vicomte d'Albi et de Béziers et vassal du comte de Toulouse, face à l'armée des croisés de Simon de Montfort.
Septembre
 
Prise de Fanjeaux.
 
Les habitants de Castres prêtent l'hommage à Simon de Montfort.
06/09
Le concile d'Avignon interdit danses et jeux dans les églises.
Octobre
 
Simon de Montfort prend Pamiers au comte de Foix.
 
Les habitants d'Albi prêtent l'hommage à Simon de Montfort.
 
Prise de Preixan.
 
Simon de Montfort rencontre Pierre II d'Aragon, mais ne reçoit pas l'investiture officielle de son suzerain pour les vicomtés.
Novembre
10/11
Raimond-Roger Trencavel, vicomte d'Albi, d'Ambialet et de Béziers, meurt emprisonné par Simon de Montfort, dans son cachot à Carcassonne.
Décembre
 
Prise de Puisserguier par Giraud de Pépieux. La garnison de Simon de Montfort est massacrée, et les chevaliers sont mutilés.
Février
 
Simon de Montfort assiège en vain les châteaux de Cabaret.
Mai
06/05
La cathédrale carolingienne de Reims est détruite par un incendie.
Juin
15/06
Début du siège de Minerve (Hérault, France).
Juillet
22/07
Minerve (Aude) est prise par l'armée croisée de Simon IV de Montfort : les Cathares qui refusent d'abjurer sont brûlés vifs.
Août
01/08
Début du siège de Termes (Aude, France).
Novembre
22/11
Prise de Termes par Simon IV de Montfort.
 
Le roi Pierre II d'Aragon tente de négocier la paix entre le comte de Toulouse, le légat Arnaud Amaury et Simon de Montfort.
Avril
 
Bataille de Montgey.
17/04
Le comte de Toulouse Raimond VI est excommunié par le pape Innocent III.
Mai
03/05
Prise de Lavaur par Simon IV de Montfort.
06/05
L'archevêque de Reims Albéric de Humbert pose la 1ère pierre de la nouvelle cathédrale de Reims, dont la construction est confié à d'Orbais.
Juin
05/06
Raimond II Trencavel cède tous ses droits sur Béziers et Carcassonne à Simon IV de Montfort.
15/06
Simon IV de Montfort défait Raymond VI de Toulouse devant Toulouse et entreprend le siège de la ville.
16/06
Simon de Montfort assiège Toulouse.
29/06
Comprenant qu'il ne réussira pas à prendre Toulouse, Simon IV de Montfort lève le siège de la ville et va ravager le comté de Foix pendant huit jours.
Septembre
 
Simon IV de Montfort et Raymond VI de Toulouse s'affrontent à Castelnaudary. Après cette bataille, la guerre albigeoise passe dans sa phase politique. C'est vraiment la lutte du Nord contre le Midi.
 
Victoire des armées catholiques contre le comte de Toulouse à Castelnaudary.
 
La fête des fous est interdite par le concile de Paris.
Mars
12/03
L’abbé de Cîteaux Arnaud Amaury, légat du pape, est établi archevêque de Narbonne.
Avril
 
Simon IV de Montfort reprend une à une un certain nombre de cités de l'Albigeois et du Quercy qui s'étaient révoltés contre l'occupation des Croisés.
05/04
Siège (→ 09/04) et prise d'Hautpoul par les croisés.
Mai
04/05
Renaud de Dammartin fait hommage au roi Jean d'Angleterre. Le roi de France prononce la commise (confiscation) du comté de Boulogne en réaction.
21/05
Prise de Saint-Antonin-Noble-Val par Simon de Montfort.
Juin
03/06
Simon IV de Montfort commence le siège de Penne-d'Agenais après être entré dans Agen.
Juillet
25/07
Reddition du château de Penne. Montfort assiège et prend le château de Biron. Marmande, Castelsarrasin et Verdun se soumettent.
Août
 
Simon de Montfort fait la conquête de l'Agenais.
14/08
Siège (→ 08/09) et prise de Moissac par les croisés. Massacre de la garnison toulousaine.
Novembre
 
Parlement de Pamiers contre l’hérésie, débouchant en décembre à la rédaction des statuts de Pamiers, imposant les coutumes de Paris en Toulousain et Albigeois.
Janvier
15/01
Le pape déclare la fin de la guerre contre les hérétiques.
21/01
Pierre II d'Aragon prend officiellement le comte Raymond VI de Toulouse sous sa protection.
27/01
Pierre Mauclerc devient, après son mariage avec Alix de Thouars, duchesse de Bretagne, « baillistre » du duché de Bretagne, c'est-à-dire en quelque sorte duc de Bretagne.
Avril
08/04
Philippe Auguste, autorisé par le pape Innocent III à conquérir l’Angleterre, rassemble ses vassaux à Soissons et charge son fils Louis de conduire l'expédition.
--   
Triomphe du pape Innocent III dans l’affaire du divorce de Philippe Auguste et de la reine de France Isambour ou Ingeburge du Danemark. Lors de l'assemblée de Soissons, le roi de France annonce officiellement qu'il reprend son épouse auprès de lui.
Mai
10/05
Philippe Auguste, qui a rassemblé une puissante flotte à Boulogne-sur-Mer pour traverser la Manche, s'embarque pour Gravelines.
22/05
Philippe Auguste apprend du prélat l'annulation de la croisade et décide de retourner son armée contre le comte de Flandre.
31/05
Bataille navale de Damme. Un raid anglais détruit la flotte française qui était destinée à envahir l'Angleterre.
Juillet
 
Le comte Raymond VI de Toulouse prend Pujol.
Septembre
10/09
Le roi d'Aragon Pierre II met le siège devant Muret où Simon de Montfort et les croisés sont réfugiés.
12/09
Bataille de Muret. Victoire de Simon IV de Montfort contre le roi d'Aragon, Pierre II et son beau-frère le comte Raymond VI de Toulouse. L'affrontement a lieu au pied du château de Muret où les croisés, plus disciplinés, écrasent le vainqueur de Las Navas de Tolosa qui est tué dans la bataille.
Décembre
 
Siège et prise du château de Tournoël. Le comte Guy II d'Auvergne perd la grande majorité de ses terres. L’Auvergne est annexée et entre dans le domaine royal français. Guy de Dampierre reçoit à titre viager la Terre d'Auvergne.
Février
15/02
Une force d'invasion anglaise dirigée par Jean, roi d'Angleterre, débarque à La Rochelle.
16/02
Jean sans Terre débarque à La Rochelle.
Avril
 
Le pape Innocent III décide la paix et demande aux belligérants d'attendre les résultats du concile de Latran qui décidera du sort de la région.
03/04
Jean sans Terre arrive à Limoges.
05/04
Jean sans Terre est à Angoulême, et fait mine de retourner à La Rochelle, pour entraîner l'ost de Philippe Auguste vers le sud.
Juin
 
Montfort prend Marmande et Casseneuil, et reprend le contrôle de l'Agenais.
19/06
Jean sans Terre défait à La Roche-aux-Moines.
Juillet
02/07
Victoire de Philippe Auguste sur Jean Sans Terre à la Roche-aux-Moines.
27/07
Bataille de Bouvines.
Septembre
18/09
Traité de Chinon. Les possessions anglaises du nord passent au domaine royal. Annexion du Poitou, la Bretagne passe dans le giron français.
Janvier
08/01
Le concile de Montpellier donne provisoirement les biens de Raymond VI de Toulouse à Simon IV de Montfort.
Mai
 
Montfort reçoit la soumission de Toulouse.
Juin
01/06
Le prince Louis et Montfort entrent dans Toulouse.
Décembre
15/12
Le pape Innocent III démet Raymond VI de Toulouse de ses biens et attribue le marquisat de Provence à Raymond VII de Toulouse, et le comté de Toulouse, les vicomtés de Carcassonne et de Béziers et le duché de Narbonne à Simon IV de Montfort.
 
Les habitants de la basse ville entrent en révolte contre l'évêque.
Mars
07/03
Simon IV de Montfort reçoit la soumission de Toulouse.
Juin
02/06
Le prince français Louis, fils et héritier du roi Philippe II Auguste, et père du futur saint Louis, s'empare de Londres et se fait proclamer roi d'Angleterre.
06/06
Simon IV de Montfort assiège la ville de Beaucaire.
14/06
Louis VIII de France conquiert Winchester, pendant la première guerre des barons.
Août
24/08
Simon accepte de lever le siège de Beaucaire, en échange de la vie sauve de sa garnison qui tient toujours le château.
Mai
20/05
Seconde bataille de Lincoln.
Août
 
Simon de Montfort combat Aymar II de Poitiers, comte de Valentinois.
Septembre
12/09
Raymond VII entre dans la ville de Toulouse, qui se révolte et rebâtit ses fortifications. Raymond VI reprend possession de Toulouse.
22/09
Guy de Montfort commence le siège de Toulouse. Simon de Montfort le rejoint.
Juin
25/06
Tandis qu'il fait le siège de Toulouse, Simon de Montfort est mortellement blessé d'une pierre lancée du haut des murailles par une habitante de la ville.
Juillet
25/07
Amaury VI de Montfort lève le siège de Toulouse et se replie sur Carcassonne.
Avril
 
Les Occitans gagnent la bataille de Baziège.
Juin
10/06
Prise et massacre de Marmande.
16/06
3e siège de Toulouse, par le prince Louis de France et Amaury de Montfort (→ 01/08).
Août
01/08
Après quarante cinq jours de siège de Toulouse, le prince Louis se décourage et lève le siège, malgré les supplications d’Amaury de Montfort et du légat.
Juillet
 
2e siège de Castelnaudary par Amaury de Montfort, sans succès (→ Février 1221).
Août
17/08
Création de la faculté de médecine de Montpellier.
 
Raymond-Roger de Foix prend Minerve.
 
Prise de Montréal par Raymond VII de Toulouse.
Novembre
02/11
Érard de Brienne renonce à ses droits sur la Champagne.
Août
02/08
Mort de Raymond VI de Toulouse. Raymond VII lui succède.
Mars
27/03
Mort de Raymond-Roger de Foix.
Mai
 
Trêve entre Raymond VII de Toulouse et Amaury VI de Montfort.
Juin
 
Roger-Bernard II de Foix prend Mirepoix.
Juillet
06/07
Concile de Paris contre les Albigeois.
14/07
Mort de Philippe II Auguste. Régne de Louis VIII le Lion (→ 1226).
Août
06/08
Louis VIII est sacré à Reims avec sa femme Blanche de Castille. Il soumet et rattache la totalité du Poitou et de la Saintonge au royaume de France, mais doit compter avec la révolte des seigneurs du Languedoc.
Janvier
14/01
Capitulation d’Amaury VI de Montfort, assiégé à Carcassonne par Raimond II Trencavel. Il cède à Louis VIII le Carcassès et l'Albigeois. Amaury VI de Montfort se rend auprès du roi de France et en février lui cède ses droits sur le comté de Toulouse.
Février
 
Amaury VI de Montfort cède ses droits en Occitanie au roi Louis VIII.
Juin
03/06
Devant une assemblé d'évêques siégeant à Montpellier, Raymond VII de Toulouse, Roger-Bernard II de Foix et Raimond II Trencavel font le serment de purger leurs territoires de l’hérésie et à restituer les biens spoliés au clergé.
25/06
Le pape Honorius III accepte le serment de Raymond VII, Roger Bernard II et de Raymond II Trencavel et les confirme dans leurs possessions.
Juillet
 
Concile de Sens qui essaie de conclure la croisade.
15/07
Sur les ordres du roi de France Louis VIII, Mathieu II de Montmorency fait le siège de La Rochelle (→ 03/08).
Août
30/08
Henri III d'Angleterre signe à Londres une charte communale à Bordeaux. Bordeaux prend la place de La Rochelle dans la prédominance du commerce du vin avec l'Angleterre.
Juin
12/06
Testament de Louis VIII qui constitue les apanages pour ses fils puînés.
Novembre
29/11
Début du concile de Bourges pour traiter de la question cathare.
Janvier
28/01
Fin du concile de Bourges. Raymond VII, n'ayant pas satisfait aux conditions posées par le pape, est excommunié.
30/01
Louis VIII, roi de France, se croise contre les albigeois.
Mai
15/05
Par le traité de Grandvillars, Frédéric II, comte de Ferrette, et ses fils renoncent à aux droits qu'ils prétendaient avoir sur le château de Belfort (1e mention du nom), en faveur de Richard de Montfaucon, comte de Montbéliard.
28/05
L'armée royale atteint Lyon.
Juin
06/06
L'armée royale atteint Avignon, qui refuse d'ouvrir les portes. Début du siège d'Avignon.
Septembre
12/09
Fin du siège d'Avignon.
Octobre
 
Carcassonne se révolte contre Trencavel et ouvre ses portes au roi Louis VIII.
29/10
Louis VIII, arrive à Montpensier et tombe malade.
Novembre
08/11
Régne de Louis IX (→ 1270).
--   
Régence de Blanche de Castille (→ 25/04/1235).
15/11
Lors de funérailles célébrées avec magnificence, Louis VIII est inhumé en la basilique Saint-Denis.
29/11
Sacre de Louis IX de France comme nouveau roi.
Avril
 
Le concile de Narbonne confirme les excommunications des comtes de Toulouse, de Foix et de Comminges.
Juillet
 
Siège et prise de Labécède.
Août
 
Humbert de Beaujeu ravage les environs de Toulouse.
Septembre
07/09
Guillaume de Nogaret, chancelier de Philippe IV le Bel, commet l'attentat d'Anagni, sur le pape Boniface VIII.
Novembre
 
Soumission d'Olivier de Termes et Pons de Villeneuve.
 
L'Université de Toulouse est fondée.
Février
26/02
Des bagarres entre les étudiants et les sergents du prévôt de Paris ont lieu à l'occasion du Carnaval.
Mars
 
Conférence de Meaux.
Avril
12/04
Traité de Meaux-Paris, capitulation de Raymond VII de Toulouse face à saint Louis, l'héritage de ses terres revient à la couronne de France, une grande partie du Languedoc est sous administration royale.
Octobre
 
Le concile de Toulouse fixe la procédure de l’Inquisition : « Les évêques choisiront en chaque paroisse un prêtre et deux ou trois laïques de bonne réputation auxquels ils feront serment de rechercher exactement et fréquemment les hérétiques... » ; les sentences seront prononcées par l’évêque : en cas d’hérésie sans repentir, ce sera le bûcher ; en cas de repentir, la prison à vie.
Novembre
07/11
Marseille reconnaît la suzeraineté de Raymond VII de Toulouse.
Juin
08/06
A Arles, l'acte de fondation du couvent des Dominicains est signé.
 
Organisation de la résistance cathare au concile de Montségur.
Avril
13/04
Les premiers inquisiteurs sont nommés par la papauté en France parmi les Frères prêcheurs.
22/04
Le pape confie au provincial de Provence le soin de désigner plusieurs religieux pour remplir la mission de l'Inquisition, qui doit s'appliquer également aux provinces de Vienne, Arles, Aix et Embrun ; l'archevêque de Vienne, Jean de Bernin, mettra en place, avant la fin de l'année, des tribunaux à Avignon, Montpellier et Toulouse.
 
Les tribunaux d'Inquisition sont installés à Toulouse et Carcassonne. Ils sont confiés aux Dominicains.
Mars
13/03
Jeanne de Toulouse épouse Alphonse de Poitiers.
Mai
27/05
Le roi Louis IX épouse Marguerite de Provence, à Sens.
 
Robert le Bougre est nommé inquisiteur de France.
Janvier
16/01
Mariage du duc Jean Ier de Bretagne avec Blanche de Champagne.
Janvier
14/01
Henri III d'Angleterre épouse Éléonore de Provence, tandis que Marguerite de Provence est l'épouse de Louis IX de France.
Mars
15/03
Le pape Grégoire IX ordonne par lettre au Comte Raymond de Toulouse de rappeler à Toulouse les frères prêcheurs.
 
Raymond VII de Toulouse obtient la suspension de l'Inquisition dans ses États.
Août
11/08
Le roi Louis IX accueille à Villeneuve-l'Archevêque la couronne d'épines supposée de Jésus, pour la conservation de laquelle il a entrepris la construction de la Ste-Chapelle.
18/08
La Ste-Couronne d'épines arrive à la Cathédrale Notre-Dame de Paris.
Mars
03/03
A Paris, le pouvoir royal fait saisir tous les exemplaires du Talmud pendant que les Juifs sont à la synagogue.
Août
 
Raymond Trencavel se révolte.
Septembre
07/09
Trencavel met le siège devant Carcassonne.
Octobre
11/10
L'arrivée d'une armée commandée par des officiers royaux oblige Trencavel à lever le siège de Carcassonne.
Mars
12/03
Raymond VII doit renouveler à Montargis son serment de lutter contre les Cathares.
Juillet
 
Troisième siège de Montségur, par Raymond VII et sur ordre du roi de France. Le comte de Toulouse lèvera le siège sans avoir donné l'assaut.
 
Premier manuel de l'Inquisition, élaboré par Raymond de Peñafort.
Mai
26/05
A Montségur, Mirepoix reçoit la visite de Guillaume de Plaigne, portant une missive de Raymond d'Alfaro (un fidèle de Raymond VII), qui lui annonce que 2 inquisiteurs et leurs suites, sont à Avignonet.
28/05
Massacre des inquisiteurs à Avignonet et deuxième excommunication de Raymond VII.
Juin
06/06
Louis IX fait brûler 24 charrettes d'exemplaires du Talmud à Paris, en place de Grève (suite à une disputation au sein du clergé alerté par un juif converti qui avait signalé les "horreurs" qu'il contient).
17/06
Vingt-quatre charretées du Talmud sont solennellement brûlées en place de Grève à Paris.
Juillet
21/07
Seconde bataille de Taillebourg.
Octobre
30/10
Raymond VII de Toulouse et le roi de France Saint Louis signent le traité de paix de Lorris.
Mai
28/05
Début du siège du château de Montségur.
 
Le pape Innocent IV donne l'autorisation à Etienne de Lexington pour ouvrir un collège à Paris, le collège St-Bernard [Bernardins].
Mars
01/03
Raymond de Pereille et Pierre-Roger de Mirepoix, qui dirigent la défense du château de Montségur, commencent à parlementer.
14/03
Les Cathares réfugiés dans le château de Montségur (Comté de Foix) cessent la résistance.
16/03
Fin du siège de Montségur - Fin de l'hérésie Cathares.
--   
Hugues d’Arcis, Pierre Amiel l'archevêque de Narbonne, et Durand l'évêque d’Albi brûlent plus de 200 cathares, qui viennent de se rendre, après la prise du château de Montségur.
Mai
28/05
Bertrand de la Bacalaria, un ingénieur en machines de guerre, envoyé par le comte de Toulouse Raymond VII, arrive à Montségur pour aider les assiégés.
Juillet
17/07
Tandis que la lutte entre le Sacerdoce et le Saint Empire se poursuit, Innocent IV, exilé à Lyon, convoque le XIIIe concile oecuménique. Devant son assistance, il dépose l'empereur du Saint Empire romain germanique, Frédéric II de Hohenstaufen.
Janvier
31/01
Mariage de la fille de Raimond Bérenger IV de Provence et elle-même comtesse de Provence Béatrice de Provence avec le frère du roi de France Louis IX Charles Ier d'Anjou par lequel ce dernier devient comte de Provence jusqu'en 1285.
Mai
25/05
Jaume fait couper la langue à Castellbisbal, son confesseur trop bavard, ce qui lui vaut une excommunication.
Mars
01/03
Soumission finale de Raymond Trencavel à Paris.
Juin
12/06
Départ de Saint-Louis pour la septième croisade.
Août
28/08
Le roi Louis IX part en croisade d'Aigues Mortes, laissant la régence à sa mère Blanche. Le sénéchal Joinville l'accompagne.
 
80 croyants cathares sont brûlés à Agen sur ordre de Raimond VII.
Février
16/02
André de Longjumeau est envoyé par Louis IX de France comme son ambassadeur pour rencontrer le Khagan de l'Empire mongol.
Juin
06/06
Le roi de France Louis IX et ses troupes débarquent à Damiette.
Septembre
27/09
Mort de Raymond VII. Son gendre Alphonse de France, comte de Poitiers, lui succède.
Avril
06/04
Bataille de Fariskur. Louis IX est capturé avec son armée.
Mai
06/05
Louis IX est libéré après le versement d'une rançon.
 
Premiers accords de paix entre Charles d'Anjou et Marseille, qui s'est soumise.
Juillet
17/07
Le roi Louis IX débarque aux Salins d'Hyères.
--   
Alphonse de Poitiers, prince de sang royal, frère du roi Saint Louis, comte de Poitiers, de Saintonge et d'Auvergne, répond à l'appel à la croisade lancé par Saint Louis et débarque à la Goulette.
Décembre
 
Création du guet chargé de la sécurité et de la police de la ville.
Mars
19/03
L'Université de Paris adopte officiellement l'aristotélisme lorsque la Faculté des Arts proclame un nouveau plan imposant l'étude de toutes les œuvres connues d'Aristote.
Septembre
27/09
Reddition de Quéribus, puis du Château de Niort dernières places fortes cathares.
Septembre
01/09
Ouverture du collège fondé par Robert de Sorbon, la Sorbonne.
 
Un incendie ravage les chapelles absidiales de la cathédrale d'Amiens.
Mai
28/05
Traité de Paris sur la restitution d'une partie des possessions anglaises par Saint Louis, Henri III d'Angleterre devient vassal du roi de France. Louis IX renonce au Limousin, au Quercy et au Périgord.
--   
La France signe le traité de Paris avec l'Angleterre.
Décembre
04/12
Ratification du traité de Paris, entre Henri III d'Angleterre et Louis IX de France.
 
Le roi de France Saint Louis interdit la pratique du tournoi.
Juin
 
Jean de Chatillon, comte de Blois, accorde à la paroisse de Chouzy le droit d’organiser un match de soule à l’occasion de la Pentecôte. Ce texte de 1260 reste en usage pendant plus de cinq siècles. À l’image de Chouzy, les paroisses de France obtiennent de leurs seigneurs des jours dédiés aux jeux sportifs, tandis que dans les villes franches, ce sont les édiles qui organisent les jeux. Ces matches constituent une forme de calendrier « officiel », tandis que les parties disputées à la fin de la journée de travail (ou parfois pendant celles-ci…) sont considérées comme des entraînements ou des matches « officieux ». Certaines parties « officielles » drainent des joueurs ou des équipes parfois géographiquement très éloignées ; dans ces cas, les frais de déplacement et d’hébergement sont parfois pris en charge par les organisateurs. La soule, mais aussi la paume ou les barres, la crosse ou les quilles sont ici concernés par cette organisation. Ainsi, pendant plus de quatre siècles, le sport connaît en France une explosion sans équivalent dans son histoire malgré les interdits religieux et royaux, sans grands effets, qui perdurent. Ces derniers sont toutefois bien moins virulents qu’outre-Manche.
Octobre
24/10
Consécration solennelle de la cathédrale Notre-Dame de Chartres.
Mars
08/03
Les bourgeois de la ville et petites gens arrivent à défaire l'armée de chevaliers de métiers de l'évêque de Strasbourg, Walter de Geroldseck (bataille de Hausbergen). La ville de Strasbourg s'émancipe de la souveraineté de l'évêque et devient Ville Libre d'Empire.
Janvier
23/01
Louis IX de France prononce le Dit d'Amiens en faveur d'Henri III d'Angleterre et face à Simon V de Montfort.
Février
26/02
Bataille de Bénévent entre Charles d'Anjou et Manfred de Hohenstaufen.
Mars
24/03
Le futur Saint Louis (Louis IX) réunit ses chevaliers à Paris, pour préparer la huitième croisade en Terre sainte.
Mars
26/03
Charles d'Anjou ordonne la libération de juifs convertis et relaps arrêtés par l’Inquisition en Provence.
Mai
 
Départ de Saint-Louis pour la huitième croisade.
Juillet
18/07
Le roi de France Louis IX débarque avec 6k hommes sur la plage de Carthage.
Août
21/08
Condé atteste que le roi de France Louis IX est atteint de "diarrhée sans fièvre" et Philippe (le Hardi) de "fièvre avec diarrhée".
25/08
Mort de Saint Louis devant Tunis. Régne de Philippe III le Hardi (→ 1285).
Octobre
30/10
Durant la huitième croisade, un accord de paix entre Charles d'Anjou, frère de feu Saint Louis décédé sur place, et le sultan de Tunis, met un terme au siège de Tunis.
Novembre
05/11
Traité de paix avec les Hafsides mettant fin à la 8eme croisade.
Décembre
10/12
L'évêque de Paris, Tempier, condamne les averroïstes (Siger de Brabant) et certaines thèses de Thomas d'Aquin.
Mai
22/05
Saint Louis est inhumé en la basilique de Saint Denis. Son tombeau d’orfèvrerie, qualifié de « plus beau tombeau du monde » par le chroniqueur Guillaume de Nangis, sera détruit pendant la guerre de Cent Ans.
Août
12/08
Sacre du roi de France Philippe III.
15/08
Couronnement de Philippe III le Hardi, en la cathédrale de Reims.
21/08
Alphonse de Poitiers (oncle du roi Philippe III) meurt sans héritiers, ce qui permet au roi d'annexer au domaine royal l'Auvergne, le Poitou, l'Aunis, la partie septentrionale de la Saintonge.
Septembre
27/09
Mort d'Alphonse de France, comte de Poitiers et de Toulouse, suivi de celle de sa femme le 25 août. Les comtés de Toulouse et de Poitiers sont réunis à la Couronne.
Mars
31/03
Le pape Grégoire X convoque un concile à Lyon pour réformer l'Église catholique.
Mai
07/05
En France, le deuxième concile de Lyon s'ouvre; il a ratifié un décret pour régler l'élection du pape.
Février
28/02
La Communauté juive de Carpentras est "fondée".
Mars
07/03
L'évêque de Paris, Tempier, condamne une proposition de Thomas d'Aquin dans laquelle il avait affirmé que "la première cause [Dieu Créateur] ne peut pas avoir créé d'autres mondes".
Mai
25/05
L'évêque de Rodez Raymond de Calmont pose la première pierre de la cathédrale Notre-Dame de Rodez.
Juin
30/06
Pendaison de Pierre de La Brosse.
Août
14/08
Mariage de Philippe IV de France et de Jeanne Ire de Navarre.
Octobre
05/10
Régne de Philippe IV le Bel (→ 1314).
Décembre
03/12
Les os de Philippe III sont inhumés en la Basilique St-Denis près d'Isabelle d'Aragon.
 
Plainte du consul de Carcassonne au roi de France sur la cruauté des inquisiteurs du lieu.
Janvier
06/01
Philippe IV, dit le Bel, est sacré roi en la cathédrale de Reims.
Juillet
13/07
Le roi Philippe IV et le roi Sanche IV de Castile signent un Traité de paix à Lyon.
Avril
13/04
Le roi Philippe IV ordonne de surveiller et de restreindre les prérogatives des inquisiteurs, avec lesquels ses officiers cesseront de coopérer.
 
Le roi Philippe IV impose la "maltôte", impôt indirect sur le commerce qui suscite l'hostilité générale.
 
Des incidents dans le port de Bayonne entre marins Français et Anglais entraînent une guerre maritime.
 
Treize artisans spécialisés dans la confection des balles de jeu de paume sont recensés à Paris qui compte environ 200 000 habitants. Ce nombre important (8 libraires seulement à Paris) de paumiers implique à l’évidence une pratique importante du jeu. Le Livre de Taille de 1292 nous signale également 7 escrimeurs (maître d’armes) et 1 billardier (fabricant de billards). La paume se pratiquait en individuel (1 contre 1) ou en double (2 contre 2), mais aussi à 3 contre 3 ou 4 contre 4. La façon de compter les points (15, 30, 40 et jeu) est toujours utilisée au tennis. L’origine de cette forme de comptage n’est pas clairement établie. Le port d’un gant de cuir afin de protéger la main qui frappe la balle se généralise en cette fin du xiiie siècle. La paume se pratique à l’origine en plein air, mais dès le xive siècle les terrains de jeu sont couverts d’un toit donnant naissance aux salles de Jeu de paume, aussi appelés « tripots ».
Mai
04/05
Lyon est prise sous la garde du roi de France.
Octobre
27/10
Le roi Philippe le Bel cite le roi Edouard Ier d'Angleterre devant sa Cour en tant que duc de Guyenne et menace de lui confisquer le duché.
Mai
03/05
Le duc Jean Ier de Brabant, au cours d'une joute, est jeté à bas de son cheval, grièvement blessé au bras par la lance de son adversaire (Perrart de Bauffremont, l'un des chevaliers du tournoi de Chauvency).
Août
31/08
Le roi Edouard d'Angleterre et le comte de Flandre Gui de Dampierre font alliance contre le roi de France, Philippe.
Mars
02/03
Cession du comté de Bourgogne au roi de France Philippe IV le Bel.
26/03