Loading...
france - 1808 (242 événements)
france - 1808

(242 événements)

 
Le marionnettiste Mourguet crée le personnage de "Guignol", qu'il habille comme les ouvriers canuts en le coiffant d'un catogan tressé.
Janvier
01/01
Napoléon, de retour aux Tuileries, s'entretient avec Talleyrand. Il fait écrire par Champagny à Caulaincourt de proposer au tsar Alexandre de conserver les principautés danubiennes qu'il occupe, à condition que la Russie laisse Napoléon reprendre la Silésie à la Prusse.
--   
Le Code de Commerce entre en application.
04/01
Le Conseiller d'Etat Bigot de Préameneu est nommé ministre des Cultes par Napoléon, en remplacement de Portalis.
--   
Napoléon découvre le tableau "Le sacre" de David et s'écrie : "Ce n'est pas de la peinture, on marche dans ce tableau.".
06/01
Bigot de Préameneu prête serment comme ministre des Cultes.
09/01
Un 3è corps d'armée, aux ordres du Maréchal Moncey, quitte Bayonne et entre en Espagne.
--   
Le nouveau théâtre de la cour aux Tuileries, à Paris, aménagé par Fontaine, donne sa 1ère représentation : l'opéra "La Griselda" de Paër, en présence de Napoléon.
10/01
Décidé à briser la résistance du pape Pie VII, Napoléon ordonne au Général Miollis de marcher sur Rome.
11/01
Les régiments de milice sont dissous et leurs membres contraints de rendre les armes dans certaines forteresses.
12/01
Le Général Dupont entre à Valladolid.
15/01
L'armée française décrète que les communications avec la flotte britannique, qui bloquent les ports portugais, sont interdites.
--   
Talleyrand achète l'Hôtel Matignon et son voisin, l'hôtel d'Angennes, à Anne Eléonore Franchi.
16/01
L'armée portugaise est réorganisée sur le modèle français.
--   
Les statuts définitifs de la Banque de France sont arrêtés par décret.
21/01
Les 80000 hommes de la classe 1809 sont appelés par anticipation.
22/01
Napoléon propose à l'ambassadeur d'Autriche Metternich d'associer l'Autriche au partage franco-russe de l'empire ottoman.
--   
La famille royale portugaise arrive au Brésil après avoir fui l'invasion du Portugal par l'armée française deux mois plus tôt.
24/01
Napoléon adresse à Joseph Bonaparte un plan détaillé pour conquérir par surprise la Sicile, momentanément dégarnie de troupes anglaises.
Février
01/02
Un conseil de Gouvernement est installé à Lisbonne par le Général Junot : il devient gouverneur général du royaume du Portugal.
--   
Proclamation par Junot que la maison de Bragance a cessé de gouverner au Portugal. L'ensemble du territoire portugais est désormais gouverné au nom de Napoléon, remettant ainsi en cause le traité de Fontainebleau, signé avec l'Espagne le 27 octobre 1807.
--   
La valeur de l'impôt de guerre à percevoir au Portugal, décrétée par Napoléon le 23 décembre 1807, est ramenée à 40 millions de francs.
02/02
L’armée française envahit les États pontificaux, Pie VII ayant refusé d’appliquer le Blocus continental.
--   
Napoléon propose au tsar Alexandre de "se partager la Turquie et cela fait, marcher en commun sur l'Inde par la Turquie et par la Perse, pour mettre à genoux l'Angleterre".
05/02
Charles IV fait part à Napoléon de son inquiétude à voir tant de troupes impériales entrer en Espagne.
09/02
Neuf Portugais sont arbitrairement exécutés à Caldas da Rainha, sur ordre du général Loison.
--   
Une 4è armée française (Gal Duhesme) entre en Espagne, par la Catalogne.
15/02
Le marquis d'Alorna est nommé inspecteur général de toute l'armée portugaise.
--   
Un corps d'armée française occupe la citadelle de Pampelune.
16/02
L'armée de Napoléon entre en Espagne.
17/02
Napoléon envoie au roi de Hollande Louis Bonaparte des instructions pour activer la préparation de navires pour intensifier la lutte contre l'Angleterre.
20/02
Décret d'organisation de la nouvelle armée portugaise, composée de 5 régiments d'infanterie et 3 régiments de cavalerie, ainsi qu'un bataillon et un peloton de chasse.
--   
Murat, beau-frère de Napoléon Bonaparte, maréchal d'Empire, grand-duc de Berg, est nommé commandant en chef de l'armée française en Espagne, avec le titre de lieutenant de l'empereur.
24/02
Napoléon Bonaparte propose à l'ambassadeur d'Espagne à Paris, Izquierdo, la rétrocession du Portugal en échange de la cession des provinces espagnoles au nord de l'Èbre.
--   
Murat arrive à Bayonne, accompagné d'Exelmans.
27/02
Murat entre en Espagne pour prendre possession de son commandement des armées françaises.
29/02
Les troupes du Général Duhesme occupent Barcelone.
--   
Au reçu des propositions françaises et devant l'approche de Murat, le Premier Ministre Godoy prend peur et conseille le roi Charles IV de se réfugier en Amérique espagnole.
--   
Les troupes françaises occupent la citadelle de Barcelone.
Mars
01/03
Napoléon Ier crée la noblesse d'Empire et y associe quelques familles de l'Ancien Régime.
02/03
Le ministre des Affaires Etrangères Roumiantzov et l'ambassadeur français Caulaincourt entament des discussions sur le démembrement de l'Empire ottoman.
--   
Le diplomate Metternich informe l'ambassadeur français à Vienne Champagny que les mouvements de troupes françaises en Allemagne sont considérés par l'Autriche comme une déclaration de guerre.
03/03
L'armée de Murat occupe Madrid.
06/03
Un décret attribue le palais de Soubise aux Archives de l'Empire et le palais de Rohan-Strasbourg à l'Imprimerie impériale, à Paris.
--   
La Banque de France est autorisée par décret à acheter l'Hôtel de Toulouse, rue de la Vrillière à Paris, pour y installer ses services.
11/03
Une force militaire française, commandée par le colonel français Miquel, occupe Elvas.
13/03
Le Maréchal Murat entre à Burgos.
16/03
Pie VII proteste avec véhémence en consistoire contre l'occupation de Rome par les troupes impériales.
17/03
Napoléon fait du Baccalauréat le premier grade universitaire qui, seul, permet d’accéder à l’enseignement supérieur.
--   
Napoléon Ier institue par décret treize consistoires régionaux en vue de gérer les synagogues et les organisations israélites (les consistoires régionaux seront ramenés à sept à la chute de l'Empire en 1815). Ces consistoires sont supervisés par un Consistoire central de France, qui réunit trois grands rabbins et deux laïcs. Il est assimilable au Grand Sanhédrin, un tribunal religieux selon la tradition hébraïque.
--   
Napoléon, aux Tuileries (Paris), interroge le Comité ecclésiastique : Comment punir un pape qui m'excommunie et ainsi pourrait pousser des Ravaillac. Seul Emery intervient: "La réponse est dans votre catéchisme impérial. Les 4 articles gallicans demandent l'obéissance au pape.".
23/03
Entrée de Murat à Madrid.
25/03
Le Maréchal Murat fait venir Charles IV à l'Escurial à Madrid : il l'engage à revenir sur son abdication et à accepter la médiation de Napoléon.
26/03
Napoléon apprend l'émeute d'Aranjuez et l'abdication du roi Charles IV au profit de Ferdinand : il se décide à installer un Bonaparte à la place d'un Bourbon sur le trône d'Espagne.
27/03
L'armée portugaise, réorganisée par le marquis d'Alorna, se dirige vers Baiona, à la frontière franco-espagnole, en passant par Salamanque et Burgo.
--   
Le pape Pie VII excommunie Napoléon Ier.
--   
Napoléon écrit à son frère Louis Bonaparte, roi de Hollande, pour lui proposer, à la place, la couronne d'Espagne.
28/03
Le Maréchal Davout devient duc d'Auerstaedt.
31/03
Napoléon reçoit l'accord du tsar Alexandre à ses propositions d'expédition en Asie, à condition que Constantinople soit dans le lot. Mais Napoléon ne veut pas lui laisser les Détroits.
Avril
02/04
Napoléon quitte St-Cloud et part pour Bayonne, sous prétexte de visiter les Départements du Midi ; il compte en fait y attendre l'arrivée du roi d'Espagne.
03/04
Le général français Quesnel prend le gouvernement de Porto, en raison de la mort du général espagnol Taranco. Le général Carrafa quitte la ville et se dirige vers Lisbonne.
--   
Napoléon, de passage à Poitiers, éconduit des envoyés de Ferdinand VII venus lui demander de le reconnaître.
04/04
Napoléon arrive à Bordeaux.
07/04
Le Général Miollis procède à Rome au désarmement des Suisses de la Garde pontificale.
10/04
Ferdinand VII d'Espagne (inquiet de l'accueil réservé à ses envoyés et poussé par Murat, Beauharnais et le chanoine Escoïquiz) quitte Madrid, pour appeler à l'arbitrage de Napoléon, à Burgos.
30/04
Entrevue de Bayonne. À l’issue d’une sordide querelle, Ferdinand restitue la couronne à son père. Charles IV est contraint par Napoléon de lui remettre la couronne.
--   
L’empereur donne la couronne espagnole à son frère aîné Joseph, roi de Naples, décision approuvée par une assemblée de notables espagnols réunie à Bayonne.
Mai
01/05
Déclaration de guerre du Portugal contre la France, décidée par le prince régent à Rio de Janeiro.
02/05
Soulèvement du Dos de Mayo. Madrid se révolte contre les français.
03/05
Murat écrase l'insurrection madrilène.
05/05
A Bayonne, au Pays basque, à la suite d'une entrevue (voire d'un piège) avec Napoléon, les souverains espagnols sont contraints d'abdiquer.
10/05
Le roi Ferdinand VII d'Espagne confirme son abdication. Napoléon écrit à Joseph pour lui offrir la couronne d'Espagne.
18/05
L'armée portugaise, réorganisée par le marquis d'Alorna, et emmenée par lui en France, est incorporée à l'armée française en tant que « Légion portugaise ».
23/05
Début de l'insurrection espagnole.
24/05
Les duchés de Parme et de Plaisance et la Toscane sont réunis à l’Empire français.
25/05
Le Conseil Général de la Principauté des Asturies, se déclare souverain face au gouvernement central de Madrid contrôlé par les Français.
--   
Napoléon lance un manifeste aux Espagnols : il y affirme sa volonté d'être "le régénérateur de leur patrie".
26/05
A Paris, le coeur de Vauban est transféré sous le Dôme des Invalides, face au tombeau de Turenne.
--   
La junte provinciale d'Oviedo appelle les Anglais au secours et leur envoie des délégués.
27/05
Le soulèvement s'étend à Valence où le chanoine Calvo dirige le massacre de 338 soldats français.
28/05
Le peuple de Cadix se soulève contre les Français.
30/05
La population de Grenade se soulève contre les Français.
31/05
Le Valladolid se soulève contre les Français.
--   
Napoléon propose une entrevue au tsar Alexandre Ier pour régler le partage de la Turquie.
Juin
06/06
Joseph Bonaparte devient roi d'Espagne.
--   
La junte de Séville déclare la guerre à la France.
--   
Le général espagnol Belesta, avec l'armée espagnole, se retire de Porto, faisant prisonnier le général français Quesnel. Le brigadier Luís de Oliveira da Costa reprend le gouvernement intérimaire des armes à Porto.
07/06
L'armée française du Général Dupont entre à Cordoue.
--   
Les troupes françaises rencontrent et battent au pont d'Alcolea (près de Cordoue) un détachement espagnol composé de volontaires, commandé par Echavarri.
08/06
Le préfet de police Dubois est informé d'une conspiration républicaine animée par le Général Malet, les Conventionels montagnards Ricord et Guyot et l'ancien Tribun Jacquemont.
09/06
Capture de l'escadre de Cadix par les Espagnols.
10/06
A Cadix, les Espagnols lancent 1200 bombes sur l'escadre française.
11/06
Les Français entrent à Valladolid.
--   
Le Général français Miollis expulse Gabrielli, secrétaire d'Etat du Vatican. Le cardinal Pacca accepte avec angoisse de le remplacer.
12/06
Le ministre des Affaires Etrangères Canning reçoit les émissaires de la junte des Asturies et leur promet des secours.
--   
Bataille de Cabezón. Au début du conflit espagnol, le général Antoine Lassale écrase une armée hétéroclite de 7 000 hommes, en une seule charge de cavalerie, appuyée par la division du général Pierre Merle.
14/06
Victoires des insurgés catalans à Bruch, près de Barcelone.
17/06
Le général Loison quitte Almeida vers Porto, commandant une petite force militaire, dans le but de rétablir la situation.
18/06
Joseph Bonaparte, le nouveau roi d'Espagne, est présenté à la "Junte" de Bayonne, chargée d'écrire une nouvelle constitution.
--   
Charles IV d'Espagne, la reine Maria-Luisa et le ministre Godoy arrivent au château de Compiègne.
19/06
Les troupes françaises du Général Dupont s'installent à Andujar.
--   
Soulèvement à Faro.
--   
Établissement du Conseil provisoire du Gouvernement suprême du Royaume, au Palais épiscopal de Porto.
20/06
Le royaume de Naples reçoit sa constitution de Napoléon Ier.
21/06
Les forces de Loison, ayant traversé le fleuve Douro à Régua, sont attaquées par des membres des Milícias et des Ordenanças de Trás-os-Montes, à Padrãos de Teixeira, près de Mesão Frio. L'attaque a forcé la force qu'il dirigeait à traverser la rivière et à se retirer à Lamego, étant forcée de retourner à Almeida.
27/06
Création d'une taxe de guerre sur l'exportation du vin de Porto.
--   
Création de la Junta da Inconfidência, à Porto.
30/06
L'Ecole spéciale militaire de Fontainebleau est transférée à St-Cyr.
Juillet
01/07
Les troupes françaises attaquent Saragosse et sont repoussées.
07/07
La Junte de Bayonne accepte la Constitution que lui présente Joseph Bonaparte.
09/07
Joseph Bonaparte quitte Bayonne pour prendre à Madrid possesion de son nouveau royaume.
11/07
Le Général français Lassalle enlève le pont de Cabezon et rentre à Valladolid.
--   
Napoléon défait les Autrichiens à Znaïm. La Maréchal Davout lui conseille d'en finir avec l'Autriche des Habsbourg.
13/07
Napoléon fait répondre par Joseph au Général Dupont qui demande des renforts qu'il a "plus de force qu'il n'en faut".
--   
Napoléon reçoit le contre-rapport des préfets Réal et Pelet sur la conspiration des Généraux. Le préfet Dubois reconnaît qu'il avait déformé le complot de quelques exaltés. Le Ministre de l'Intérieur Fouché triomphe.
--   
Soulèvement d'Évora, proposé par le général Francisco de Paula Leite.
14/07
Les 13000 Français du Maréchal Bessières remportent une victoire contre les 24000espagnols de Blake et Cuesta, à Medina del Rio Seco : environ 1000 morts dans chaque camps.
15/07
Murat succède par décret à Joseph Bonaparte sur le trône de Naples.
--   
Les colonnes du Général Castaños et du capitaine Général Reding convergent sur Andujar.
16/07
La division du Général Vedel rejoint le Général Dupont à Andujar, pendant que le capitaine Général Reding écrase la division Gobert (qui est tué) à Mengibar sur le Guadalquivir.
17/07
Le Général Dupont renvoie le Général Vedel d'Andujar à Mengibar et lui impose une contre-marche épuisante.
18/07
Le Général Reding réoccupe Baylen, après le départ du Général Vedel.
--   
Le Général Vedel arrive à Baylen pour repartir sur Mengibar.
--   
Le Général français Dupont quitte Andujar pour Baylen, pour échapper à la menace des troupes de Castaños.
19/07
Les Français sont défaits à Bailen.
--   
Les troupes françaises de Dupont se heurtent devant Baylen aux Espagnols de Reding. Dupont n'ayant plus que 2000 soldats en état, demande une suspension des combats, qui est acceptée par Reding.
20/07
Joseph Bonaparte arrive à Madrid.
22/07
L'armée française commandée par Dupont, encerclée à Bailén, dans le sud de l'Espagne, depuis le 19, et après un petit combat, se rend à l'armée espagnole, commandée par le général Castaños.
28/07
Napoléon Bonaparte, en visite à Montauban, décide de faire de cette ville le chef-lieu du nouveau département de Tarn-et-Garonne.
--   
Napoléon promulgue un Décret obligeant les Juifs à déclarer un nom et un prénom à la mairie.
29/07
Combat d'Évora, entre une division française, commandée par le général Loison, et des forces régulières portugaises et espagnoles. Les forces alliées sont dispersées et l'armée française saccage la ville, provoquant une tuerie.
Août
01/08
Joachim Murat devient roi de Naples.
15/08
L'arc de triomphe du Carrousel, à Paris, à la gloire de l'armée française, est inauguré.
17/08
Victoire anglo-portugaise à la bataille de Roliça.
21/08
Les Français de Junot sont défaits à Vimeiro au Portugal par le Britannique Arthur Wellesley.
--   
Victoire alliée à la bataille de Vimeiro.
22/08
Sébastiani est envoyé en Espagne comme Commandant du 4e corps.
25/08
Les juntes provinciales, ralliées par une partie de l’armée régulière espagnole, se réunissent en une junte nationale.
30/08
Convention de Sintra établie entre les armées française et britannique.
Septembre
03/09
Le roi de Naples Murat reçoit dans la galerie des Carrache du palais Farnèse de Rome l'hommage de ses nouveaux sujets.
05/09
L'armée du Général Junot évacue le sud de la péninsule ibérique et embarque pour la France.
--   
Napoléon convient d'une entrevue à Erfurt avec le tsar russe Alexandre pour réaffirmer l'alliance conclue lors du traité de Tilsit en 1807.
07/09
Les Espagnols s'approchent de l'Erbre en 3 corps d'armée avec pour objectif d'envelopper les Français.
--   
Napoléon ordonne au "roi d'Espagne" Joseph de laisser l'enveloppement de l'armée française se poursuivre sans contre-attaquer.
--   
Napoléon décrète la constitution d'une armée d'Espagne.
08/09
"Le Moniteur" publie in extenso la lettre du 15 août 1808 de Stein à Wittgenstein contre la France.
--   
Napoléon signe à Paris une convention pour l'évacuation de la Prusse (sauf Glogau, Stettin et Küstrin) avec le prince Guillaume, contre des réparations.
10/09
Un Sénatus-consulte exempte du service militaire les hommes mariés et les veufs pères de famille.
16/09
Louis Bonaparte, roi de Hollande, ayant laissé ses sujets reprendre le commerce avec l'Angleterre, Napoléon fait fermer la fontière franco-hollandaise.
17/09
Un Décret confie le monopole de l'enseignement à l'Université de France.
18/09
Étienne Hubert de Cambacérès est nommé comte de l'Empire.
22/09
Napoléon quitte St-Cloud pour gagner Erfurt, enclave française dans la Confédération du Rhin.
24/09
Chargé par Napoléon "d'encadrer" le tsar Alexandre, Talleyrand arrive à Erfurt.
25/09
La Junte Centrale Suprême de Gouvernement du Royaume, dirigée par Floridablanca, prend ses fonctions à Aranjuez au nom du roi Ferdinand VII, retenu à Valençay.
26/09
Le Conseil Provisoire du Gouvernement Suprême du Royaume, établi à Porto, suspend ses fonctions.
27/09
Entrevue d'Erfurt entre Napoléon Ier et Alexandre Ier de Russie (→ 14/10). Une convention est signée le 12 octobre. Napoléon n’obtient pas le soutien qu’il espérait. Ce traité permet en fait le renouvellement de l’alliance franco-russe - conclue à Tilsit -, mais marque un refroidissement des relations diplomatiques. Alexandre Ier ne veut pas d’une guerre contre l’Autriche. Il promet tout juste d’intervenir si l’Autriche déclare la guerre.
28/09
Le diplomate français Talleyrand rencontre le tsar Alexandre à Erfurt et le pousse à résister aux demandes de Napoléon.
--   
Napoléon reçoit à Erfurt l'envoyé de l'Autriche, le baron Vincent.
Octobre
02/10
Murat, roi de Naples, lance une force de 1900 hommes à bord de 180 barques sur l'île de Capri.
--   
Napoléon reçoit Goethe. Il le décore de la Légion d'honneur et lui dit :.
05/10
Le Général de division français Lamarque attaque la garnison anglaise de Capri commandée par Lowe.
06/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier dînent à Weimar.
07/10
Napoléon fait au tsar Alexandre les honneurs du champ de bataille d'Iéna (où il avait battu l'armée prussienne en 1806).
08/10
Murat, roi de Naples, écrit à Napoléon : "Le drapeau national remplace sur les tours de Capri le drapeau anglais, 700 prisonniers, dont 22 officiers, sont déjà en notre pouvoir".
12/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier signent une convention renouvelant leur alliance (neutralité) contre l'Autriche.
14/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier se font leurs adieux et quittent Erfurt.
17/10
Prise de Capri par le général Jean Maximilien Lamarque.
19/10
Murat écrit au Général Lamarque pour le féliciter de la capitulation anglaise et de la prise de Capri, mais regrette qu'il n'y ait pas de prisonniers de guerre.
26/10
Ruffin reçoit le titre de comte de l'Empire.
27/10
Le Maréchal français Ney défait Palafox près de Logroño.
28/10
Napoléon transmet à Monge un projet, élaboré par Lhomond, d'invasion de l'Angleterre en utilisant 1000 montgolfières.
29/10
Napoléon quitte Paris pour aller prendre le commandement de l'armée d'Espagne.
30/10
La discussion au Conseil d'Etat sur le Code d'instruction criminelle se clôt.
31/10
Les 24000 Français de Lefebvre (qui attaque sans l'ordre de Napoléon) défont, à Durango, les 19k Espagnols de Blake qui se replie en ordre sur Santander.
--   
Chalgrin est retenu comme le seul architecte de l'Arc de triomphe de Paris.
Novembre
04/11
Napoléon intervient en personne. Les troupes de Napoléon remportent une série de victoires qui leur ouvrent la route de Madrid (→ xxx)(→ 23/11).
06/11
Napoléon fait proclamer qu'il commande son armée en personne. Bien que les fausses man½uvre des Maréchaux Ney et Lefebvre aient compromis son plan, il marche sur Burgos.
07/11
Jean-Louis Ferrand, Général français, meurt au combat de Scibo.
08/11
Ricard passe chef d'état-major du 2e Corps de l'Armée d'Espagne.
--   
Le ministre de l'Intérieur Fouché fait arrêter et expulser le Père Varin, directeur des "Pères de la Foi".
10/11
Bataille de Burgos.
--   
Les Français de Lefebvre et Victor battent les Espagnols à Espinosa.
11/11
Le corps expéditionnaire anglais de Baird débarque à La Corogne pour rejoindre le Général Moore.
--   
Le Général anglais Moore passe du Portugal en Espagne avec 30000 Anglais.
12/11
Le Maréchal français Soult défait les Espagnols à Reynosa.
13/11
Le Général anglais Moore arrive à Salamanque où il apprend la défaite des Espagnols.
--   
Napoléon écrit à Dejean, directeur de l'administration de la Guerre, depuis Burgos : "(...) l'armée fût (...) abondamment nourrie. Mais des souliers et des capotes, voilà ce qui nous a manqué".
14/11
Napoléon écrit à Dejean, directeur de l'administration de la Guerre : "Je n'ai rien, je suis nu ; mon armée est dans le besoin, et vos bureaux se moquent de moi. Ceux qui sont à la tête sont des sots ou des fripons".
16/11
Le Général français Soult entre à Santander.
--   
Napoléon écrit au Maréchal Soult lui demandant de "confisquer ce qui appartient aux Anglais" à Santander.
17/11
Napoléon écrit à Dejean : "Mon armée manque de tout. Je suis obligé d'avoir recours à des moyens extraordinaires, ce qui produit toujours un mauvais effet. Votre bureau d'habillement est composé d'imbéciles".
19/11
Napoléon écrit un message à Crétet, ministre de l'Intérieur : "Le duc de l'Infantado et les grands d'Espagne possèdent [...] la moitié du royaume de Naples ; [...]. Ils ont en outre des possessions en Belgique, en Piémont et en Italie ; mon intention est de les séquestrer".
22/11
Le Maréchal français Ney entre à Soria. Ses troupes se mettent en marche vers Madrid.
23/11
Victoire française à Tudela.
--   
Le Général espagnol Palafox se réfugie dans Saragosse.
24/11
Napoléon, apprenant que le ministre prussien Stein préparait une revanche contre les Français, exige sa démission et fait confisquer ses biens. Stein s’enfuit en Autriche.
--   
Napoléon dans sa marche sur Madrid arrive à Aranda devant la Sierra de Guadarrama où les Espagnols sont retranchés.
30/11
Bataille de Somosierra.
Décembre
02/12
Napoléon devant Madrid.
03/12
La Junte centrale espagnole appelle le Général anglais Moore à son secours.
--   
Le Général français Lefebvre-Desnouettes occupe Ségovie.
--   
L'armée française arrive aux portes de Madrid. Napoléon envoie un parlementaire au marquis de Castellare, lui annonçant que sans réponse de sa part, il va bombarder la ville.
04/12
Napoléon Bonaparte entre dans Madrid.
05/12
Napoléon décrète l'abolition des droits féodaux et de l'Inquisition, la réduction au tiers du nombre de couvents, la suppression des douanes provinciales, la destitution du Conseil de Castille, l'arrestation de ses membres.
--   
L'armée française prend le monastère royal de l'Escurial.
--   
Le Maréchal français Gouvion prend Rosas, en Catalogne.
06/12
Napoléon envoie un message à Belliard, gouverneur de Madrid : "Faites loger les officiers dans les maisons des émigrés [...], Faites également préparer des écuries dans les couvents et maisons d'émigrés".
--   
Madrid se rend aux armées de Napoléon.
07/12
A Madrid, les Français débutent des réquisitions : le Général Savary en est chargé.
--   
Napoléon fait proclamer aux Espagnols : "Je suis entré à Madrid. Les droits de la guerre m'autorisaient à donner un grand exemple et à laver dans le sang les outrages faits à moi et à ma nation : je n'ai écouté que la clémence. Quelques hommes, auteurs de tous vos maux, seront seuls frappés".
--   
Le ministre Fouché écrit une note à Napoléon daubant sur les relations de Fontanes, Grand maître de l'Université, avec le juriste ultra-légitimiste Bonald.
09/12
Le corrégidor de Madrid est reçu en audience par Napoléon qui lui déclare : "Je ne refuse point à céder mes droits de conquête au Roi et à l'établir dans Madrid lorsque les 30000 citoyens que renferme cette capitale auront manifesté leurs sentiments et leur fidélité".
10/12
Il est ordonné que la "Gazette de Madrid" paraisse tous les jours.
11/12
Savary fait un rapport à Napoléon sur les "réquisitions" françaises à Madrid.
--   
Le Général anglais Moore marche de Salamanque en direction de Madrid.
--   
Un décret règle l'organisation des synagogues consistoriales et crée un consistoire israélite à Bordeaux pour une communauté de 3713 individus.
12/12
Napoléon abolit le servage dans le grand duché de Berg, ainsi que les redevances et corvées personnelles.
14/12
Le Général Belliard informe Napoléon que les sommes saisies à la trésorerie de l'Inquisition s'élèvent à 613000 Fr.
--   
Le Général anglais Moore intercepte une dépêche de Napoléon prévoyant une manoeuvre contre lui en direction de Badajoz.
--   
Le Général anglais Moore approche de Valladolid.
15/12
Napoléon ordonne la formation d'une Garde nationale espagnole à Madrid et dans les villes de province.
16/12
Napoléon, par décret, met le prussien Stein au banc de l'Empire et de la Confédération du Rhin.
--   
L'ex-ministre prussien Stein s'enfuit en Autriche.
17/12
Le Maréchal français Gouvion Saint-Cyr dégage le Général Duhesme, assiégé dans Barcelone.
18/12
Le Général Savary écrit à Napoléon pour l'informer qu'il a fait "réquisitionner" chez la duchesse d'Ossuna env 16 quintaux d'argenterie.
--   
Napoléon écrit à Joseph, roi d'Espagne : "Pour vivre dans un an, il faut vivre aujourd'hui ; pour vivre aujourd'hui, il faut de l'argent".
19/12
Le Général Moore se prépare à battre en retraite sur la Galice.
--   
Napoléon concentre les corps d'armée des Maréchaux Lefebvre et Ney et du Général Victor, pour couper l'avance du Général anglais Moore.
20/12
Le Maréchal Lannes, rétabli, est nommé Commandant des forces assiégeant Saragosse.
21/12
Napoléon ordonne que 300 quintaux de quinquina d'Espagne soient distribués à 42 villes de l'Empire.
--   
Le Maréchal français Gouvion-Saint-Cyr bat le Général Reding à Molins del Rey.
22/12
Napoléon informe le Maréchal Soult que les Anglais marchent sur Burgos pour barrer la route à l'amrée française.
--   
Napoléon, décidé à prendre personnellement la direction des opérations contre le Général anglais Moore, passe le Guadarrama avec une partie de sa garde.
23/12
Napoléon et le Maréchal Soult se jettent à la poursuite de l'armée anglaise du Général Moore.
--   
Le Général anglais Moore, apprenant l'approche de Napoléon, ordonne précipitamment la retraite.
27/12
La Junte suprême se réfugie à Séville.
--   
L'armée anglaise se concentre à Benavente.
28/12
La Junte suprême, à Séville, donne valeur légale à la guerre de partisans.
29/12
Victoire britannique à la bataille de Benavente.
30/12
Le Général Moore, éprouvé par sa retraite harcelée, tente d'atteindre La Corogne pour s'y embarquer.
--   
Napoléon entre à Benavente et accélère la poursuite des Anglais du Général Moore.
31/12
Napoléon écrit, de Benavente, au ministre de la Police Fouché : il ordonne de faire dresser la liste des émigrés nobles, et de faire envoyer les 16-18 ans de ces familles à St-Cyr : "La génération future ne doit point souffrir des haines et des petites passions de la génération présente".